L’équarisseur – Nadine Matheson

Des morceaux de corps sont retrouvés “éparpillés” à plusieurs endroits de la ville de Londres. L’inspecteur détective Anjelica Henley se rend sur les différents lieux où ont étaient retrouvés ceux-ci. Henley comprend très vite que ces crimes et cette façon de marquer les corps ne peuvent que lui rappeler une autre affaire qui lui a laissé des séquelles à vie : les 7 meurtres commis par Olivier Peter, “L’équarrisseur” qu’elle a aidé à arrêter et qui purge une peine de prison depuis 2 ans et demi. Elle se retrouve face à un copycat.

Elle sera secondée par le jeune Salim Ramouter élève agent-détective, qui se retrouve face à sa première vraie affaire criminelle.

Pour résoudre cette affaire Henley devra faire face à ses démons et surtout réussir à jongler avec son mariage au bord du gouffre, sa fille, et cette enquête qui lui rappelle combien elle est humaine et fragile.

Un thriller qui va à cent à l’heure, écrit comme le scénario d’un film, l’auteur va droit au but sans passage et descriptions inutiles.

Henley est touchante, humaine, perdue, souffrant d’un syndrome post-traumatique qu’elle tente de cacher tant bien que mal.

Un roman original avec 2 tueurs en série, complètement fous, déconnectés, qui sont incapables de faire la différence entre le bien et le mal, instables psychologiquement et impitoyables.

À la fin du roman, tout s’enchaîne très vite, pour une fin qui nous fait présager une suite, qui est attendue avec impatience !

Un très très bon roman que je recommande !

528 pages
Éditeur : SEUIL (07/10/2021)

************************************

Lorsque des morceaux de cadavres sont retrouvés sur les rives de la Tamise, l’inspectrice Angelica Henley pense immédiatement à Peter Olivier, alias l’Equarrisseur, emprisonné à vie pour avoir démembré ses sept victimes. Elle l’a elle-même mis derrière les barreaux et en a payé le prix : poignardée, elle a failli y laisser la vie et a passé de longs mois ennuyeux derrière un bureau. De nouveau sur le terrain, elle cherche à retrouver ce copycat dont les motivations sont opaques. Et le choix des victimes, incompréhensible. Mais rapidement, Henley comprend que ce tueur lui adresse des messages tout à fait personnels.
Pour l’arrêter, Henley doit affronter ses propres démons et revivre en plus intense ce qu’elle a déjà éprouvé avec l’Equarrisseur.

L’enfant retrouvé – Franck Jendro

Thomas, professeur, est alcoolique comme son père et son grand-père avant lui. Il en est même arrivé à refuser d’avoir des enfants pas peur de transmettre ce gène maudit !

Un soir, complètement ivre, il a la sensation de voir un enfant ligoté dans une caravane.

Le lendemain, il fait instantanément le rapprochement avec la disparition du petit Paul 4 ans. Accompagné de son épouse, il décide de se rendre à la gendarmerie pour témoigner. Sa vie va alors basculer.

Les 2 enquêteurs en charges de l’affaire le commandant Barbier et la capitaine Kuzska sont les stéréotypes du méchant et de la gentille flic. Thomas représente pour Barbier le suspect idéal, alors que Kuzska a un avis bien plus mitigé.

Barbier va mener son enquête à charge contre Thomas, pour celui-ci, ça ne peut être que lui, ce fils d’ivrogne très peu recommandable ! il va tout faire pour le faire avouer.

Ce roman est plein de rebondissements et de nouvelles révélations.

Un très bon roman, avec des personnages réalistes, une histoire qui tient la route. J’ai particulièrement apprécié le dénouement final.

Éditeur : NOUV PLUMES (23/09/2021)

*********************************

Paul, 4 ans, a disparu. Toute la région est en alerte. Thomas, professeur de philo, émerge d’une énième nuit trop arrosée, avec une image en tête : un enfant en pleurs, l’air terrorisé. Souvenir ou hallucination ?
Thomas Gambart, 35 ans, professeur de philosophie se rend au lycée au lendemain d’une énième soirée fortement alcoolisée.
Dans les brumes de sa nuit, une image s’impose : le visage
terrorisé d’un enfant. Souvenir ou hallucination ? Quand une alerte-enlèvement annonce la disparition de Paul,
4 ans, lors d’une fête de famille à quelques dizaines de kilomètres
de là, il décide de contacter la police. Mais rapidement Thomas n’est plus considéré comme un simple témoin. Il en vient luimême à douter… Que s’est-il passé la nuit dernière ? Le commandant Barbier et la capitaine Kuzska, les deux enquêteurs en charge de cette affaire, ne doivent négliger aucune piste pour espérer retrouver l’enfant vivant.