L’ombre du renard – Nicolas Feuz

 

 

Dès le début du roman, nous sommes prévenu, sur l’ambiance générale que sera celle du livre. Vincent Mariani, petit escroc corse, est libéré de la prison de Borgo, en Corse, 4 mois après avoir braqué une bijouterie. Dès sa sortie, il tombera dans un guet-appens, torturé, il va mourir dans d’atroces souffrances.

09/1943 Bastia- Corse
Une cargaison secrète appartenant à l’armée Allemande coule dans les eaux corses : prends naissance le mythe du trésor de Rommel

De nos jours

Le procureur Jemsen, a lourdes séquelles psychologiques depuis l’attentat de Neuchâtel. Heureusement, il est soutenu par sa greffière et amie Flavie Keller.

Flavie, vit une relation compliquée avec l’inspecteur Tanja Stojkaj, elle s’inquiète fortement, quand celle-ci part en mission d’infiltration en corse, d’autant plus quand elle n’a aucune nouvelle de celle-ci durant depuis plusieurs jours.

Ce roman alterne entre passé et présent avec brio, nous permettant de suivre facilement l’histoire. On apprend un pan de l’histoire de la Seconde Guerre mondiale, peu abordé.

L’auteur nous emmène dans une direction, nous laissant entrevoir, à chaque page, la vérité, puis, d’un coup, on ne voit rien venir, un rebondissement survient, tout se que l’on pensait savoir est remis en question, et on se rend compte, que l’on était à côté de la plaque !

Une fin à cent à l’heure, les lignes, les pages, défilent à toute vitesse, on est engloutie dans le tourbillon des événements qui s’enchaînent à un rythme infernal, et, là, on est sans voix devant cette fin explosive, on ne voit rien venir, on ne comprend pas ce qui se passe…

Une superbe découverte, un auteur que je vais suivre. Seule déception, ne pas avoir lu avant “Le miroir des âmes” qui met en scène pour la première fois notre trio de héros.

Éditeur : SLATKINE ET CIE (22/08/2019)

**************

Le 16 septembre 1943, alors que les Alliés s’apprêtent à libérer la Corse de l’occupation nazie, un convoi SS quitte un couvent situé sur les hauteurs de Bastia en emportant une mystérieuse cargaison. Chargées sur une barge à destination de l’Italie, les caisses sont victimes d’un bombardement américain et finissent englouties au large du Cap Corse.

Ainsi naît la légende du Trésor de Rommel, qui suscitera bien des convoitises et engendrera de somptueuses dépenses en recherches sous-marines durant plus de 70 ans. Toutes infructueuses. Jusqu’à ce jour de l’été 2018 où un lingot d’or caractéristique réapparaît en Suisse, à côté du cadavre d’un vieux bijoutier de Neuchâtel.
Le premier d’une longue série, qui va entraîner le procureur Norbert Jemsen, sa greffière Flavie Keller et l’inspectrice Tanja Stojkaj dans un tourbillon mortel entre la Suisse et la Corse.

La fille de l’océan – Alexis Aubenque

 

On retrouve notre bande de copains de “La fille de la plage“, 8 ans plus tard.

Keith Morrison, est journaliste pour le Santa-Barbara News

Sandy Dawson, a abandonné la danse pour devenir policière.

Nathan est un grand avocat installé à Los Angeles et vient d’être père pour la 2eme fois.

Jason Zimmer, le beau gosse milliardaire, contre toute attente, est devenu garde-cotes et n’hésite pas à risquer sa vie lors de ses missions. C’est justement, lors de l’exercice de son métier, qu’il sauvera la vie de Vicky Lance, une célèbre chanteuse,  dépressive hantée par les erreurs qu’elle a commis dans le passé.

Sur fond d’une belle amitié, mis à rude épreuve, Alexis Aubenque aborde des sujets difficiles tout en douceur avec beaucoup de justesse.

Je précise que ce roman peut être lu indépendamment de la fille de la plage, en effet Alexis a écrit une histoire complètement indépendante.

Ce roman est une bouffée d’oxygène. Un livre très positif. On y retrouve du suspens, une enquête policière pleine de rebondissements, des personnages hyper attachants. Un super cocktail qui en fait un livre qui se lit d’une traite, pas de temps mort, aucun passage inutile et une fin qui finit bien.

Seul regret, Alexis parle très peu de Chelsea, et revient peu sur les secrets qui entourait le passé de certains personnages (le père de Keith par exemple), peut être dans un troisième roman ?

Éditeur : HUGO ET COMPAGNIE (06/06/2019)

*****************************************************

Une anonyme – une célébrité. Une mère de famille – Une célibataire sans enfant. Une innocente – une coupable.
A laquelle feriez-vous confiance ?
Au début de l’été, Jason Zimmer, enseigne de vaisseau des gardes-côtes du district de Santa Barbara, sauve in extremis de l’océan déchaîné une jeune femme. Vicky Lance, une chanteuse célèbre, connue pour ses frasques et sa vie dissolue. Mais Jason est persuadé que derrière cette image, se cache une personnalité bien plus complexe et touchante.
Quels terribles secrets peut-elle bien cacher ? De son côté, Keith Morrison, journaliste au Santa Barbara News, écrit des articles où il dresse le portrait de citoyens ordinaires. Il vient de porter son choix sur une mère de famille, danseuse dans un club privé. Le parcours exemplaire d’une femme modèle, farouchement déterminée à s’en sortir. Mais est-elle vraiment prête à tout ? Enfin, un cadavre a été retrouvé dans la campagne environnante.
Sandy Dawson, sergent au commissariat de la ville, est appelée sur place. La piste criminelle est aussitôt envisagée. Qui est innocent, qui est coupable ? Méfiez-vous des apparences…