Pietà – Daniel Cole

Hiver 1989.
Un corps congelé est retrouvé dans Hyden park, la mise en scène de celui-ci faisant penser étrangement à la statue du “Penseur de Rodin”. Le sergent Chambers se rend sur le lieu du crime. Il constate avec effroi que la victime n’était pas encore morte, mais trop tard pour la sauver.

Chambers, aidé de l’agent Winters premier arrivé sur la scène du crime décide de partir sur la trace de ce tueur.

Leur enquête va tourner au drame.

7 ans plus tard.
Jordan Marshall, un agent de police stagiaire, décide de reprendre l’enquête depuis le début en sollicitant l’aide de Chambers et Winters.

L’auteur raconte l’histoire, d’un Serial-killer épris d’art qui signe ses meurtres comme des œuvres d’art célèbres en les mettant intelligemment en scène. D’ailleurs, il nous est assez simple à nous lecteur d’imaginer celles-ci grâce aux illustrations présentes à la fin de chacun des meurtres.

Je suis assez déçue par ce roman. Celui-ci traîne en longueur, avec des chapitres qui n’en finissent pas. Pourtant, l’idée de la mise en scène des crimes était brillante. Les personnages principaux sont fades, sans caractère lisse. L’intrigue trop vite dévoilée et comprise pour nous tenir en haleine.

Éditeur : ROBERT LAFFONT (01/07/2021)

*******************************

Le grand retour de Daniel Cole, auteur du bestseller Ragdoll.
Tuer est son art, vous serez son chef-d’œuvre…

Londres, hiver 1989.
Un corps est retrouvé dans Hyde Park par la Metropolitan Police. La victime a gelé dans une position pour le moins inattendue : celle du Penseur de Rodin. Mais quelque chose cloche dans son regard : ce bleu intense, perçant…
Quelques jours plus tard, nouveau crime. Cette fois, ce sont les corps d’une mère et de son fils que l’on découvre, réplique exacte de la Pietà de Michel-Ange.
Londres va bientôt se transformer en musée macabre, mais personne ne le sait encore…

La médium & le journaliste face aux plus grandes enquêtes-Geneviève Delpech-Karl Zéro

Karl Zéro journaliste d’investigation et animateur Tv, et Geneviève Delpech épouse du défunt Michel Delpech se sont unis pour écrire cet ouvrage.

Karl était très sceptique quant à l’existence de personnes possédant des dons extraordinaire, hors du commun, tel que la voyance jusqu’à sa rencontre avec Geneviève en 2009.

Il décide alors, régulièrement de faire appel à celle-ci et à ses dons de voyance afin de l’aider à avancer dans ses enquêtes.

L’écriture de ce roman est très particulière. Après, de cours résumés d’enquêtes criminelles, on découvre les échanges de SMS qui ont eu lieu entre Karl et Geneviève, où celle-ci lui dévoile ses visions après le visionnage des photos que Karl lui envoie

Le style m’a vraiment plu. Mais je reste sur ma faim et très sceptique quant aux résolutions des enquêtes grâce à l’aide de Geneviève. Je m’attendais à des preuves concrètes de son don et non on assiste juste à des échanges de SMS plus ou moins justes allant même jusqu’à se tromper. Mais on comprend bien que la résolution de ces enquêtes tient énormément à cœur de Karl, surtout quand il s’agit d’enfants, et combien il est consciencieux et méticuleux et ne laissera de côté aucune éventuelle piste.

Malgré mon scepticisme, j’ai vraiment apprécié ma lecture.

 

EAN : 9782412064733
Éditeur : FIRST (18/03/2021)

*************************************

Geneviève Delpech et Karl Zéro nous racontent leurs enquêtes extraordinaires, à la frontière du visible et de l’invisible ! Un ouvrage passionnant, à paraître dans la collection “Témoins de l’extraordinaire” dirigée par Didier van Cauwelaert

Dans son ouvrage à succès Les Enquêtes d’une médium (paru en juin 2020), Geneviève Delpech nous dévoilait une partie de son quotidien en tant que médium et retracait quelques grandes affaires criminels pour lesquels elle a pu mettre son don au service de la police.
Avec Nos enquêtes extraordinaires, il est question de la collaboration entre Geneviève et Karl Zéro. Depuis près de dix ans, l’animateur et producteur de télévision bien connu sollicite l’aide de Geneviève lors d’enquêtes sur des crimes non élucidés. La plupart du temps, Karl Zéro se contente d’envoyer une photographie à Geneviève qui lui rapporte alors ses ressentis et visions. Et aussi surprenant que cela puisse paraître, les informations communiquées par la médium permettent presque toujours de résoudre les affaires…