Un contrat à haut risque

Axel, trente-cinq ans, a vu la femme de sa vie le quitter pour épouser un riche homme d’affaires. Depuis, sa devise est claire : ne plus jamais tomber amoureux. Pas de promesses, pas de désillusions. Lors d’un voyage d’affaires à Shanghai, il rencontre Tara. Débitrice d’une importante somme d’argent, la jeune Française est prisonnière d’une maison de passe. Sa vie ne lui appartient plus, et l’amour n’est pour elle qu’un sentiment de luxe hors de portée. Parce qu’elle est différente des femmes qu’il connaît et parce qu’il en a les moyens, Axel paye sa dette et la ramène en France. Il lui propose alors un travail très particulier : tenir en tout point le rôle de la parfaite épouse, gérer l’intendance de sa demeure et de son domaine viticole, orchestrer les réceptions, tolérer ses horaires d’homme d’affaires et ses caprices sexuels… moyennant un salaire confortable et à une seule condition : qu’il ne soit jamais question du moindre sentiment entre eux.
******************************************************
Axel pour payer une dette de jeu de son frère décédé ce voit enfermée dans une maison close…Alors que tout espoir de liberté a disparue, voila qu’arrive le beau et riche Alex qui paie sa dette de jeu et qui lui propose un bien étrange contrat pour payer sa dette :tenir en tout point le rôle de la parfaite épouse, gérer l’intendance de sa demeure et de son domaine viticole, orchestrer les réceptions, tolérer ses horaires d’homme d’affaires et ses caprices sexuels. Et tout cela sans que jamais aucun sentiment ne naisse entre entre eux…
Bien sûr la suite est assez simple à deviner…
Une belle histoire plutôt bien écrite qu’on lit rapidement en quelques heures et qui m’a permis durant quelques heures d’oublier les terribles attentat d’hier, le 13 novembre 2015, à Paris…

Ma note : 

Tu tueras le père – Sandrone Dazieri

Petit garçon, Dante Torre a survécu à l’enfer de la séquestration. Il enquête désormais sur une vertigineuse affaire d’enlèvements d’enfants. Car son ravisseur sévit toujours…
« Meilleur thriller de l’année 2014 » selon Il Corriere della Sera, Tu tueras le Père est un véritable best-seller en Italie, vendu dans plus de dix pays et bientôt adapté en série TV.

Sous un soleil de plomb, un homme court, désorienté, le long d’une route qui mène à Rome. Luca, son jeune fils, a disparu lors d’un pique-nique familial dans le Pratoni del Vivaro, un parc naturel à quelques kilomètres de là. Les enquêteurs dépêchés sur place découvrent bientôt la mère dans une clairière, décapitée. Ils pensent que c’est lui, le mari, qui dans les affres d’une dispute conjugale, a tué son fils, puis caché le corps. Mais où ? Aucune trace de l’enfant, nulle part. Quand Colomba Caselli arrive sur les lieux de la reconstitution, elle comprend immédiatement que quelque chose ne tourne pas rond… Colomba a trente-deux ans et des yeux d’un vert changeant. Elle est belle, instinctive, physique, mais elle n’est plus en service. Elle a pris un congé à durée indéterminée après avoir assisté, impuissante, à un événement tragique qu’elle nomme avec pudeur « Le Désastre » ; et qui l’a laissée très fragile. Cependant, même retirée de la vie policière, elle ne peut cesser d’être un flic et l’un des meilleurs. Le commissaire Rovere, son ex-patron, le sait : il lui demande comme une faveur de mener l’enquête pour lui, en toute discrétion, et d’aller consulter un expert du rapt et de la maltraitance infantile, Dante Torre, surnommé « l’enfant du silo ». Avec son allure de Bowie punk, maigre et toujours vêtu de noir, complètement phobique, dépendant, obsessionnel et paranoïaque, Dante a une approche très personnelle de son travail. Et pour cause : il a été enlevé lorsqu’il était un tout jeune garçon. Pendant onze ans, il a grandi dans l’exiguïté d’un silo à grains avec pour seul contact avec le monde extérieur un mystérieux individu qu’il appelle « Le Père ». À présent, l’enquête de Colomba le confronte à son pire cauchemar. Car, derrière la disparition du petit Luca, Dante reconnaît très vite la signature de ce « Père » jamais identifié, jamais arrêté. Mais si tel est le cas, pourquoi son geôlier aurait-il décidé de frapper à nouveau ? Et pourquoi tant d’années plus tard ? Colomba s’interroge : peut-elle vraiment se fier à son partenaire ? Ou bien Dante l’entraine-t-il, malgré elle, dans l’enfer d’une chasse aux fantômes ? Entre flashback, machinations et course contre la montre, Sandrone Dazieri construit un magnifique thriller qui plonge le lecteur dans un crescendo constant d’adrénaline.

*************************************
Quelle belle découverte !
L’histoire vous prend aux tripes du début à la fin, vous souffrez avec les héros, vous vous posez les mêmes questions…Mais qui ? Mais pourquoi ? Et pourquoi moi ? Qui est le père (j’avoue avant le fin j’ai découvert qui il était …mais chutttt).?
Pour une fin explosive et surprenante avec un dernier rebondissement qui vous donne envie de connaître une suite à ce livre.
Un vrai coup de cœur pour moi, cela faisait longtemps que je n’avais pas eu envie de rester chez moi, de ne plus aller travailler de devenir un ermite pour terminer mon bouquin !

Note : 

%d blogueurs aiment cette page :