Morts en coulisses – Mary-Jane Clark

Après s’être disputé avec un inconnu sur un parking un couple de jeunes acteurs meurt dans un étrange accident de voiture.

Caroline Enright chroniqueuse de cinéma et théâtre pour une chaîne de télé New-new-yorkaise part dans le  Massachusetts assister à un festival de théâtre. Sa belle fille Meg y effectue un stage de comédienne, et a été désignée pour assister la célèbre actrice Belinda Winthrop dans son habillage.

Une bibliothécaire est assassinée peut de temps après c’est Belinda qui disparaît étrangement. Caroline décide de fouiner un peu afin de comprendre se qui se passe…

Avec des chapitres court, l’auteur nous entraîne facilement dans son histoire, à chaque pages nous offrant un nouveau suspect potentiel. J’ai lu très rapidement ce roman sans temps morts ni passage superflu. Même si l’historie n’a rien d’extraordinaire et si j’ai deviné rapidement qui était le coupable, j’ai beaucoup apprécié cette histoire. Cela m’a permis de faire un break après la lecture de romans bien plus noir.

Éditeur : ARCHIPOCHE (07/11/2018)
Nombre de pages : 416

****************************************************

Quand le rideau tombe, tombent les cadavres…

Chaque été, dans le Massachusetts, se déroule un festival de théâtre.
Caroline, nouvelle chroniqueuse d’une chaîne de télé new-yorkaise, doit couvrir l’évènement auquel participe sa belle- fille.
L’occasion pour la journaliste de se rapprocher de la jeune femme qui n’a toujours pas accepte le remariage de son père.
Mais la mort soudaine de deux étudiants et le meurtre d’une bibliothécaire viennent troubler les festivités.
Un jour, Belinda Winthrop, actrice vedette couronnée d’un Oscar, disparaît à son tour.
Fugue, meurtre ou enlèvement ?

 

Le griffe du diable – Lara Dearman

 

L’histoire se déroule Guernesey  l’île la plus grande du bailliage de Guernesey, dépendance de la couronne britannique.

Le corps sans vie d’une jeune femme, Amanda, 18 ans  est retrouvé sur une plage. La journaliste Jennifer Dorey est sur les lieux lors de la découverte.

Mickael Gilbert inspecteur Chef a la lourde tâche de prévenir sa famille.

Jennifer, qu’on surnomme Jenny, trouve étrange cette mort et la relie rapidement à d’autres affaires cataloguées de suicide au fil des années, la première mort étrange remontant à 1961.

Entre passé et présent, l’auteur nous emmène doucement à comprendre ce qui relie ces morts. On découvre une partie sombre de l’île mêlée de croyance, occultisme, nazisme,  mais voilà l’auteur nous emmène l’intrigue vraiment tout doucement, trop à mon goût, durant plusieurs pages il ne se passe rien du tout.  J’ai eu du mal à terminer ce roman malgré des personnages attachants et une histoire intéressante, mais les raisons du meurtrier ne m’ont pas convaincu du tout, tout est flou trop flou, son passé garde trop de zones d’ombres, m’empêchant de m’imprégner complètement de l’histoire. Idem pour le passé de Jenny, je n’ai pas réussi à la sentir vraiment traumatisé…l’auteur n’a pas su m’émouvoir.

Une déception pour moi même si tout n’est pas négatif.

Éditeur : ROBERT LAFFONT (16/11/2017)
Nombre de pages : 416

********************************************************

” Je n’ai pas peur du noir… juste de ce qui s’y cache. ” 

Poursuivie par ses démons, Jennifer Dorey a quitté Londres pour retourner dans sa maison d’enfance avec sa mère, à Guernesey, où elle est devenue reporter au journal local. Elle pensait pouvoir souffler un peu. Elle avait tort.
Quand le cadavre d’une jeune femme s’échoue sur une plage, la journaliste mène sa propre enquête et exhume plusieurs morts similaires qui s’étendent sur une cinquantaine d’années. Plus troublant encore, toutes les victimes avaient sur le bras des marques semblables à un symbole gravé sur un rocher de l’île : les ” griffes du diable “, dont la légende veut qu’elles aient été laissées par Satan lui-même…

Une île si proche de la France et pourtant si méconnue : Découvrez Guernesey, ses habitants, son folklore, ses plages, ses petits meurtres.
Une enquête de Jennifer Dorey au coeur des îles anglo-normandes, pour tous les fans de Peter May.
Bientôt adapté en série TV.

%d blogueurs aiment cette page :