Instinct – James Patterson

Paru précédemment sous le titre de : “Jeu de massacres“.

Dans les premières pages du roman, le “dealer“, tueur en série, nous donne des conseils sur comment commettre des meurtres “propres”, en s’adressant directement, à nous, lecteurs.

Dylan Reinhart, professeur de psychologie, donne ses cours à tambour battant, ne voulant surtout pas perdre son temps, et tout ça avec un humour bien cinglant !  

Sa petite vie bien rangée est chamboulée quand Elizabeth Needham, du NYPD, le contacte afin d’obtenir son aide pour résoudre un étrange meurtre. Très vite d’autres suivront ayant comme point commun une carte à jouer sur leur corps.

Une enquête menée à cent à l’heure, avec des rebondissements jusqu’aux dernières pages, l’auteur nous surprenant un peu plus à chaque chapitre. Un thriller dynamique avec un aspect psychologique très important.

On découvre l’histoire à travers Reinhart, personnage attachant et touchant dans sa relation avec Tracy, son compagnon depuis de nombreuses années. On est peiné de découvrir combien le regard de certains a peu changé face à homosexualité.

L’humour décapant de Reinhart, apporte un plus au roman, tout comme sa grande humanité qui ne peut que nous toucher, rendant ce livre terriblement humain.

Elizabeth, même si très présente dans le roman, est au final effacée par le personnage de Reinhart . On ne sait pas grand-chose sur elle.

Une superbe lecture, que j’ai encore plus appréciée que la série !

Éditeur : L’ARCHIPEL (09/01/2020)

************************************************************

Le professeur Dylan Reinhart est l’auteur d’un ouvrage de référence sur les “comportements déviants”. Lorsque Lizzie Needham, du NYPD, en reçoit un exemplaire accompagné d’une carte à jouer tachée de sang, tout porte à croire qu’un tueur s’intéresse à l’éminent docteur en psychologie…
Mais il apparait très vite que ce sang est celui d’un homme retrouvé poignardé à son domicile. Quant à la carte un roide trèfle, elle prend tout son sens lorsque Needham et Reinhart comprennent qu’elle désigne la deuxième victime du tueur.
Ces cartes ne sont donc pas une signature, mais les indices d’un jeu de piste jonché de cadavres, dont Manhattan est le décor…

Publié en 2019 sous le titre Jeu de massacres, ce roman a inspiré la série Instinct, diffusée en France sur M6, avec Alan Cummings, dans le rôle de l’extravagant Dylan Reinhart.

Cinq cartes brûlées – Sophie Loubière

Laurence Graissac, en fort surpoids,  a eu une enfance malheureuse. Elle a grandit  entre un grand frère, Thierry, psychopathe depuis toujours, qui la maltraite, l’insulte, se moque d’elle à longueur de journée, un père brillant par son absence, avec qui elle a toujours entretenu une relation étrange et une mère en proie à une terrible dépression.

Elle voit un espoir, une lumière au fond du tunnel quand elle démarre une brillante carrière sportive, et débute sa première vraie relation amoureuse. Et si elle avait enfin droit au bonheur ?

Mais comme jamais rien n’est simple dans sa vie,  et que le sort s’acharne sur elle, tout va  basculer en un quart de seconde.

Quelle lecture, quel roman, il m’a bouleversé ! Cette histoire se déroule comme un jeu de carte : si l’on a la bonne pioche, tout roule, jusqu’au moment où l’on tire la mauvaise carte et là pam, on perd tout, tout s’effondre comme un château de carte !

Laurence, qu’est ce qu’on adore ce personnage du début à la fin. Elle est humaine, fragile, avançant dans la vie tant bien que mal, perdue, se demandant parfois pourquoi elle était là, quelle était le but de sa vie ? Et Thierry, on le déteste dans les premières pages, puis petit à petit on fait l’effort d’essayer de le comprendre, même, si je l’avoue, pour ma part j’avais envie de lui crier dessus, de lui dire d’être plus tolérant, moins méchant.

L’auteur mène son histoire où elle veut, doucement, mais sûrement pour un dénouement final surprenant. Une belle découverte, un bon roman bien noir.

FLEUVE EDITIONS (16/01/2020)

*************************************************

Laurence Graissac grandit aux côtés de son frère, Thierry, qui prend toujours un malin plaisir à la harceler et à l’humilier. Du pavillon sinistre de son enfance à Saint-Flour, elle garde des blessures à vif, comme les signes d’une existence balayée par le destin. Mais Laurence a bien l’intention de devenir la femme qu’elle ne s’est jamais autorisée à être, quel qu’en soit le prix à payer. Le jour où le discret docteur Bashert, en proie à une addiction au jeu, croise sa route, la donne pourrait enfin changer…

Thriller psychologique d’une rare intensité, Cinq cartes brûlées va vous plonger au cœur de la manipulation mentale. De celle dont on ne revient jamais indemne.

%d blogueurs aiment cette page :