Le loup dans la bergerie – Fabio M. Mitchelli

Samuel Steiner, 44 ans, commandant de police à Metz est effondré par le décès d’un cancer de son ex-femme.

Sa fille, Rébecca, 17 ans, dévastée par la mort de celle-ci noie son chagrin dans les bras de son petit ami Jordan étudiant. Il va l’entraîner dans un monde qui lui était inconnu. Elle le suivra sans réfléchir prête à tout pour oublier son chagrin.

Samuel part à Nice sur les traces de la disparition de son père il y a plusieurs années suite à une étrange découverte.

Ce roman est inspiré de l’histoire vraie du serial killer Michel Lambin et de son ex-compagne Nicole Rossi. Sur cette partie, j’ai été déçue, car au final, l’auteur aborde très peu leur histoire.

Les personnages du roman sont criants de vérité. Steiner parait si fort, mais en réalité ça reste un être humain fragile avec ses démons, ses craintes le rendant très attachant.

L’auteur nous a donné assez rapidement des pistes nous donnant la solution a une des énigmes, j’ai trouvé ça dommage, même si je pense que c’était un choix réfléchi.

Un roman qui se lit facilement, on y découvre la noirceur et l’appât du gain bien propre à l’humain. Certains sont prêts absolument à tout pour garder le pouvoir et l’argent que ceux-ci amènent, rendant certains personnages abjects.

Éditeur : ROBERT LAFFONT (04/02/2021)

************************************

Commandant au sein de la criminelle de la P.J de Metz, Samuel Steiner est appelé en urgence à Nice. Dans une zone industrielle désaffectée, le corps d’un homme victime d’un règlement de comptes a été retrouvé calciné. Tout laisse croire aux enquêteurs qu’il s’agit du père de Samuel, disparu depuis des années. L’identification les détrompe, mais il ne fait en revanche aucun doute que Joseph Steiner était lié à ce membre de la pègre locale. De nombreux indices le rapprochent aussi de Jean-Michel Auban, un présumé tueur en série surnommé ” le Berger de Caussols”.
Alors qu’à Metz, sa fille Rebecca vient d’enterre sa mère et se retrouve entraînée par on petit ami dans un réseau de pornographie virtuelle, Samuel part à la rencontre du tueur, emprisonné, et de son ancienne compagne, Nadine Morel.
Le couple a encore tant de secrets à dévoiler, mais Samuel est -il prêt à entendre l’indicible?

Sans passer par la case départ – Camilla Läckberg

Un quartier huppé de Stockholm – Réveillon de la Saint-Sylvestre

Quatre jeunes riches amis depuis toujours se retrouvent pour fêter le réveillon ensemble.

Ils décident de revisiter le fameux jeu du Monopoly afin de rendre celui-ci bien plus intéressant : Un jeu d’action ou de vérité !

Il y a Anton le dur à cuire avec ses vannes plus que douteuse.

Max, le petit ami idéal qui vit très mal le départ de son grand frère du domicile suite à une altercation avec leur père.

La fragile Liv qui garde un lourd secret en elle depuis des années.

La belle et parfaite Martina petite amis de Max.

Ils ont tout pour être heureux, ils sont beaux, riches, intelligents, populaires. Pourtant, il manque quelque chose d’essentiel à tous les quatre pour connaître le bonheur parfait.

Cette nuit, tout va basculer.

Un très court roman, type nouvelle. J’ai eu du mal à accrocher à la première partie, mais l’auteur est douée pour les rebondissements et les dénouements inattendus et encore une fois, c’est ce qui nous attend dans celui-ci.

Ça ne sera certainement pas son meilleur roman, mais étend très court, je ne regrette pas de l’avoir lu, et je l’avoue je suis une très grand fan de cette auteure.

Éditeur : ACTES SUD (06/10/2021)

*********************************

Skurusundet, détroit huppé dans l’archipel de Stockholm, réveillon de la Saint-Sylvestre. Quatre jeunes sont réunis pour fêter la nouvelle année. Pour braver l’ennui, ils décident de jouer au Monopoly. Mais ils ne sont plus des enfants : il faut pimenter les règles et les enjeux. La partie d’action ou vérité dans laquelle ils se lancent les entraîne vers des révélations de plus en plus fracassantes et des mises en situation de plus en plus dangereuses, jusqu’au point de non-retour…

%d blogueurs aiment cette page :