Survivre -Vincent Hauuy

2035, Florian Starck, ancien journaliste, vit en reclus dans les Alpes, au milieu de nul part dans une cabane qu’il a construit.

On découvre un monde qui survit difficilement, suite à diverses catastrophes climatiques, épidémies bactériennes, un monde à l’agonie. Il manque de tout, de nourriture, d’eau, de travail. La population fuit la misère, les climats arides allant d’un endroit à un autre, on les appelle les réfugiés climatique.

Florian va devoir quitter son refuge, quand sa sœur, lui apprend la disparition de leur frère espion pour le compte de la DGSE, elle lui demande de l’aider à le retrouver. Il réalisait un reportage sur Alejandro Perez, quand il a disparu.

Il va devoir accepter de devenir coach de survie aux Etats-Unis dans l’Idaho, pour une émission de télé-réalité créé par Alejandro Perez, milliardaire précurseur dans la création des intelligences artificielles.

Au fil des pages, on découvre un monde horrible, où tout se monnaie, même les organes. On ne parle réellement pas de vivre, mais de survivre.

L’auteur, Vincent Hauuy, n’est-il pas visionnaire ? N’a-t-il pas au fond raison sur l’avenir de l’espère humaine ? Il décrit tellement bien comment l’humanité en est arrivée là, que l’on ne peut que se dire, mon Dieu, on fonce droit contre le mur si l’on ne change pas rapidement de comportement. On se pose d’autant plus rapidement la question quand on voit ce qui se passe actuellement avec le COVID-19.

Vincent est vraiment sorti de sa zone de confort, ce roman n’a absolument rien à voir avec ses autres livres. Même si cela reste un thriller, je le classerai dans un genre complètement différent, celui de l’anticipation.

Ce livre, il faut le dire, fait froid dans le dos. La description de ce monde pourri, ou rien d’autre ne compte que sa propre survie au détriment des autres est tellement réaliste. On a qu’une envie, partir loin de tout et vivre dans un lieu désert loin de tout ça.

À livre à lire absolument !

Éditeur : HUGO ET COMPAGNIE (19/03/2020)

*****************************************************

2035. La Terre est en sursis : les catastrophes climatiques se multiplient, les sociétés sont en ébullition et les réserves d’eau potable se raréfient. Le survivalisme prend de l’ampleur. Survivre devient à la fois un défi et une obsession. C’est aussi le thème et le nom du grand jeu télévisé que lance le milliardaire Alejandro Perez, magnat des intelligences artificielles.

Dans l’énorme complexe construit ad hoc dans l’Idaho, le lancement de Survivre s’annonce spectaculaire. Mais lorsqu’un agent de la DGSE infiltré dans l’organisation de Perez disparaît, son frère, l’ex-journaliste Florian Starck, se décide à intégrer l’émission. Et découvre un envers du décor aussi mystérieux que terrifiant. Car la promesse d’un grand divertissement dissimule un objectif beaucoup plus sombre. Dès la première épreuve, le compte à rebours commence. Pour les candidats. Pour Florian Starck. Et pour nous tous.

L’escalier du diable – Dean Koontz

Jane Hawk – 3

On retrouve Jane Hawk, toujours à la recherche de vérités, se rapprochant chaque jour un peu plus de celle-ci.  Pourquoi masquer le meurtre de son mari en suicide ? Pourquoi menacer son fils de mort dès le début de son enquête ? Qui est derrière tout ça ? 

Encore une fois Jane va nous montrer combien elle est tenace, courageuse, et prête à tout pour découvrir la vérité et par la même occasion mettre en sécurité ceux qu’elle aime notamment son fils.

Dans cet opus, l’auteur développe un peu plus deux personnages que l’on a découvert dans les autres romans : Washigton et Jessie qui cachent Travis le fils de Jane. On ne peut qu’admirer ce couple si uni, qui est dévoué corps et âme à l’amitié qui les unie à Jane et l’amour profond qu’ils ressentent pour le petit Travis. Ils sont prêts à tous les sacrifices pour protéger celui-ci. Le petit Travis, si jeune mais tellement mature, ayant grandi d’un coup face à l’adversité.

La nanotechnologie, omniprésente dans ce roman, mais froid dans le dos. Et si tout ce que décrit l’auteur était possible ? Cela signerait certainement la fin du monde et du libre-arbitre comme nous le connaissons actuellement. L’auteur décrit avec détail, les horreurs que sont prêt à commettre des êtres assoiffés de pouvoir et d’argent.

Je n’ai pas trop saisi la présence des jumeaux, je pensais qu’il allait apporter quelque chose en plus, après toutes ces pages de courses-poursuites inimaginable, mais au final rien. Peut-être dans le prochain roman ? 

En fermant ce roman, je n’ai qu’une hâte, découvrir le prochain.

Éditeur : L’ARCHIPEL (06/02/2020)

*********************************************

« Je pourrais être morte demain. Ou pire… »

Luttant contre l’étrange épidémie de suicides qui a emporté son mari, Jane Hawk est devenue la fugitive la plus recherchée des États-Unis. Tant par le gouvernement que par les responsables d’une confrérie secrète. À présent, elle tient une proie dans son viseur : un homme influent… disposant d’une armée de tueurs.

Mue par sa soif de vengeance, Jane rejoint les flancs enneigés du Lac Tahoe, en Californie. Ce qu’elle va y découvrir est terrifiant. D’autant qu’elle va devoir gravir l’escalier du diable !

Jane sait que le temps lui est compté. Que sa vie ne tient qu’à un fil. Mais, elle respire encore… Et une conspiration menace des millions d’êtres humains.

« Jane Hawk est à n’en point douter le meilleur personnage jamais créé par Koontz. » Associated Press

Jane Hawk :
1- DARK WEB 
2- La chambre des murmures
3- L’escalier du diable

%d blogueurs aiment cette page :