Le dernier hyver – Fabrice Papillon

415 après J-C : à Alexandrie, en pleine canicule, Hypatie philosophe et mathématicienne de 45 ans, est massacrée, démembrée et brûlée.

De nos jours, Marie, 20 ans, biologiste brillante, est stagiaire depuis 1 semaine à la police scientifique. Elle va pour la première fois sur une scène de crime : les restes d’un corps carbonisé ont été découverts dans le magasin Hermès en plein quartier chic à Paris.

Elle y rencontre pour la première fois Marc Brunier, commandant de police à la crime, quai des orfèvres. 

Rapidement, un deuxième corps, dans le même état est retrouvé à Clermont-Ferrand. C’est le début d’une enquête difficile pour Brunier qui sera aidé par Marie.

Tout au long du roman, l’auteur va nous emmener, de nos jours, à des époques lointaines, nous emmenant petit à petit à comprendre ce qui se passe. J’ai particulièrement aimé le passage évoquant Léonardo Da Vinci, vieillissant, très en avance sur la découverte de l’anatomie et le fonctionnement du corps humain.

Marc Brunier, est très attachant, épileptique depuis la disparition mystérieuse de Sarah, sa fille, partie rejoindre les djihadistes en Syrie. Il se bat depuis pour ne pas sombrer et cacher sa maladie à sa hiérarchie. Il est au bord du gouffre, ne supportant même pas par le déménagement du 36, y voyant comme une perte de ses derniers repaires.

Marie, jeune femme brillante, mais terriblement fragile, a été élevée, avec sa sœur aînée,  Emilie, par Elisabeth, tout aussi brillante, mais froide, qui cache de terribles secrets. 

L’auteur décrit avec détails, les supplices infligés, par de soit disant, bons chrétiens, à de jeunes femmes accusées de sorcellerie. Des tortures inimaginables.

Ce roman décrit l’histoire de l’humanité comme je ne l’avais jamais lu, où la recherche de la perfection a démarré il y a très longtemps. La manipulation génétique posant régulièrement des questions d’éthiques. La condition féminine auprès de la société est omniprésente également, traitée avec beaucoup d’émotions.

Un livre intelligent, rempli d’éléments scientifiques et historiques réels, rendant l’histoire encore plus crédible. Celui-ci m’a foudroyé, un coup de cœur phénoménal, un livre impossible à lâcher, une fin surprenante, ne pouvant laisser personne indifférent.

Editeurs : Belfond, Points
Date de sortie : 5 octobre 2017
Sortie poche : 14 mars 2019

*************************************

Août 415 après J-C. : La ville d’Alexandrie s’assoupit dans une odeur âcre de chair brûlée. Hypatie, philosophe et mathématicienne d’exception, vient d’être massacrée dans la rue par des hommes en furie, et ses membres en lambeaux se consument dans un brasier avec l’ensemble de ses écrits.
Cet assassinat sauvage amorce un engrenage terrifiant qui, à travers les lieux et les époques, sème la mort sur son passage. Inéluctablement se relaient ceux qui, dans le sillage d’Hypatie, poursuivent son grand oeuvre et visent à accomplir son dessein.

Juillet 2018 : Marie, jeune biologiste, stagiaire à la police scientifique, se trouve confrontée à une succession de meurtres effroyables, aux côtés de Marc Brunier, homme étrange et commandant de police de la « crim » du Quai des Orfèvres. Peu à peu, l’étudiante découvre que sa propre vie entre en résonance avec ces meurtres.
Est-elle, malgré elle, un maillon de l’histoire amorcée à Alexandrie seize siècles auparavant ? Quel est ce secret transmis par Hypatie et au coeur duquel se retrouve Marie ? L’implacable destin peut-il être contrecarré ou « le dernier Hyver » mènera-t-il inéluctablement l’humanité à sa perte ?

Sång – Johana Gustawsson

 

Décembre 1937 – El Paloman, Espagne
Paco, républicain et sa femme Sole attendent avec impatience l’arrivée de leur première enfant. Teresa la soeur de Paco se réjouit également.

Tout bascule quand des phalangistes viennent les arrêter et les emmener de force.

De nos jours
Aliénor, la stagiaire de la profileuse Emily Roy, à la métropolitan police depuis 7 mois, apprend brutalement que ses parents et  sa sœur aînée, ont été assassiner de façon atroce. Elles partent toutes les 2 pour la Suède.

Johana nous emmène avec aisance d’une époque à l’autre,  afin que tous les événements du présent s’encastrent les uns avec les autres pour nous emmener à comprendre d’où vient l’essence du mal, et surtout, à comprendre, pourquoi tous ces crimes ont débuté.

Johana aborde avec justesse et beaucoup de documentations, un pan de l’histoire peu connu de l’Espagne, les tortures infligées par les phalangistes sous le règne de Franco contre tous les opposants au régime en place. On vit avec horreur les souffrances, mutilations, humiliations, dans des conditions d’hygiène déplorables, subies par ces femmes et enfants, enfermés dans des prisons, des couvents, des orphelinats. On se pose la question de comment, est-il possible de se reconstruire après de telles horreurs ?

Elle raconte également, avec beaucoup d’émotion, le parcours du combattant qu’est la Procréation Médicalement Assistée (PMA). La déshumanisation de l’enfantement, la souffrance que ressent un couple face à leur stérilité. On y découvre un monde impitoyable où l’argent et le merchandising prennent une place prépondérante, avec des pratiques très douteuses, alors que la PMA devrait être uniquement un geste d’amour.

Pour résumer, un coup de cœur, un livre génial. J’ai englouti ce roman, impossible à lâcher, je ne pouvais pas m’arrêter. J’ai senti cette histoire au fond de mes tripes, sentie l’émotion me submerger à chaque page. Bien plus qu’un thriller, ce roman est un chef d’œuvre. Merci Johana de mettre tout ton cœur dans l’écriture de chacun de tes romans

***********************

Par l’auteure de Block 46, traduit dans 20 pays.
[Sång] : nom fém. En suédois, signifie « chanson ». En Suède, une famille est massacrée dans sa luxueuse demeure. Ce terrible fait divers rappelle sur ses terres Aliénor Lindbergh, une jeune autiste Asperger récemment entrée comme analyste à Scotland Yard : ce sont ses parents qui ont été assassinés. Avec son amie Alexis Castells, une écrivaine spécialisée dans les crimes en série, la profileuse Emily Roy rejoint sa protégée à Falkenberg, où l’équipe du commissaire Bergström mène l’enquête. Ensemble, elles remontent la piste du tueur jusqu’à la guerre civile espagnole, à la fin des années 1930, lorsque le dictateur Franco réduisit toute résistance au silence, dans le sang.

Emily Roy et Alexis Castells :
1 -Block 46
2- Mör
3- Sång

%d blogueurs aiment cette page :