Bon sucre, mauvais sucre – Allen Carr

Tout au long de ce livre, on nous apprend les effets néfastes du mauvais sucre sur la santé avec des chiffres très parlant (2,8 millions de gens meurent chaque année des conséquences du surpoids et de l’obésité.).

Il y est également largement abordé les processus de l’addiction au sucre.

L’auteur, à travers des exemples très concret nous fait comprendre que le mauvais sucre est nocif pour notre santé, qu’il tue bien plus que l’héroïne qui est pourtant interdite à la vente. Il nous explique combien l’industrie agroalimentaire tire des bénéfices de notre addiction.

Enfin, il nous explique beaucoup de choses, que nous savons tous. Pas de secret là-dedans, mais tellement de répétition, que, par moment, j’avais la sensation qu’on essayait de me faire un lavage de cerveau, au fil des pages, l’auteur rabâchait les mêmes platitudes et banalités que tout le monde sait.

Peut-être que certains vont trouver leur compte et avoir le déclique en lisant ce roman, mais alors moi pas du tout, personnellement, je n’ai trouvé absolument aucun intérêt à cet ouvrage et doute réellement que sa méthode fonctionne sur le long terme.

Avis court, mais sincèrement, il ne mérite pas que je développe plus que ça.

Éditeur : 12-21 (02/07/2020)

249 pages

**************************

Pendant près de trente ans, Allen Carr a fumé entre 60 et 100 cigarettes par jour. À l’exception de l’acupuncture, pour arrêter il a essayé presque toutes les méthodes conventionnelles – la volonté, les produits nicotiniques, l’hypnothérapie, les substituts et autres gadgets – sans succès.
Comme il l’indique : « Je suis passé en une nuit de 100 cigarettes par jour à zéro – sans accès de mauvaise humeur, ni sensation de manque ni dépression.
L’efficacité de la méthode repose sur le fait de démêler les idées fausses qui poussent les gens à croire qu’ils tirent un bénéfice de cela même qui leur fait du mal.
Ce livre applique la même méthode au problème de la dépendance au sucre et, contrairement aux autres procédés, il ne demande aucune volonté.
Vous pensez que c’est trop beau pour être vrai ? Tout ce que vous avez à faire c’est de lire ce livre dans son intégralité, de suivre l’ensemble des instructions et vous ne pouvez pas échouer.
Il y a une décennie, on vous aurait pardonné si vous pensiez que le sucre était le cadet des soucis de l’homme moderne. Pourtant, en 2016, le monde est en proie à une épidémie d’obésité et de diabète de type 2. On peut voir une certaine ironie dans le fait que l’industrie agroalimentaire ait employé les mêmes tactiques que l’industrie du tabac dans les années 1950, 1960 et 1970, étant donné que la méthode d’Allen est synonyme du tabagisme.
Suivez les instructions d’Allen Carr et vous découvrirez que non seulement il est facile de se libérer du MAUVAIS SUCRE, mais qu’en plus vous apprécierez le processus. Non seulement vous serez délivré(e), mais vous serez heureux/heureuse de cette liberté acquise. Cela peut sembler trop beau pour être vrai pour l’instant, mais poursuivez votre lecture. Vous n’avez rien à perdre et absolument tout à gagner. À présent, je vous laisse entre les mains expertes d’Allen Carr.

Burn out : Le livre dont vous êtes le chargé de mission – Paul Bianchi & Thomas Gayet

Le livre commence par plusieurs citations de personnes célèbres, sur le monde du travail : “Un job à la con est une forme d’emploi rémunéré qui est si totalement inutile, superflu ou néfaste que même le salarié ne parvient pas à justifier son existence- David Graeber”

Arthur Perrault, 38 ans, 15 ans d’expérience professionnelle, en a marre de son boulot, comme il le dit, il est en mode survie. Lui, qui rêvait de monter les échelons de son entreprise, stagne au même poste depuis plusieurs années, sans perspective d’évolution. Le voilà parti sur une nouvelle mission, chez France Cravate, qui ne le passionne pas du tout.

A travers des choix multiples, nous voilà entraîné, avec lui, dans des situations plus risibles les unes que les autres, ou désespérantes.

J’ai adoré ce livre, un bon moment de détente, le lexique à la fin est un plus, car évidemment je ne suis pas assez “in” pour comprendre la totalité des mots employés par ces jeunes requins du monde du travail.

Éditeur : EDITIONS NOVA (20/03/2019)

***************************************

Burn out est un livre dont vous êtes le héros à la différence près que le manoir hanté, ici, est le siège social d’une entreprise, et que vous, vous êtes tout sauf un héros.

Le travail, c’est la santé : on a beau avoir répété cette phrase à Arthur Perrault, lui ne se sent pas bien du tout au travail. 
Or, qui que vous soyez, il se trouve qu’Arthur Perrault, c’est vous : et c’est donc vous qui, dans sa peau, allez essayer d’échapper au burn out qui vous guette, pour redonner un peu de sens à la vie.
Sans dé ni stylo, vous devrez faire les choix les plus judicieux pour guider Arthur. Mais attention : une simple erreur de concentration, un manque de pro-activité ou l’oubli de votre badge et ça peut être la mort, voire une promotion au pôle comptable…

%d blogueurs aiment cette page :