Éducation meurtrière, tome 1 – Naomi Novik

Galadriel « El » fait partie des élèves de Scholomance, une école pour les surdoués de la magie. Elle n’a pas d’ami et ne cherche pas à en avoir.

Orion Lake, qui possède un pouvoir de combat fantastique, l’horripile, il passe son temps à défendre tout le monde et surtout à lui sauver la vie.

El va devoir apprendre à compter sur les autres et tisser malgré de forts lien d’amitiés avec d’autres élèves.

En effet, Scholomance est une école qui regorge de monstres cachés qui tentent (et réussissent) de tuer l’ensemble des élèves présents. Il est impossible d’avoir une vie normale, comme manger seule, se doucher seul, se déplacer seul au risque d’être tué par l’un de ces horribles monstres.

Je ne sais pas trop quoi penser de ce roman. L’histoire en soit,est très originale et intéressante, tout comme les personnages. Mais on est envahie d’une multitude de détails et répétitions inutiles et l’histoire part souvent dans tous les sens. J’ai eu beaucoup de mal à rester accrocher à cette lecture même si j’ai été au bout, car je voulais connaître la suite. Je ne pense pas continuer la série tellement, ma lecture a été laborieuse.

320 pages
PYGMALION-GÉRARD WATELET (26/01/2022

************************************************

Bienvenue à la Scholomance, une école pour les surdoués de la magie où l’échec signifie la mort… au sens propre. Dans cet établissement, il n’y a pas de professeurs, pas de vacances et pas d’amitiés, sauf celles qui sont stratégiques.El Higgins est particulièrement bien préparée pour sa première année. Elle n’a peut-être pas d’alliés, mais elle possède un pouvoir assez puissant pour raser des montagnes. Elle semble donc de taille à affronter cette scolarité hors normes. Le problème ? Sa magie pourrait aussi tuer tous les autres élèves.

Les portes perdues – Seanan McGuire

Eleonore West, ayant l’apparence d’une femme de 70 ans, mais approche du siècle de vie, tient un étrange pensionnat pour adolescents “La maison des enfants indociles”. 

Point commun de ses pensionnaires : ils ont tous traversés d’étranges portes apparues aléatoirement qui les ont menés à des mondes étranges et magiques tous complètement différents. Eleonore a elle-même vécu dans l’un de ces mondes.

On suit Nancy 17 ans qui a vécu dans le monde “Couloirs des morts” avant de retourner subitement dans le monde réel, auprès de ses parents, sans possible retour en arrière.

Comme l’auteur l’évoque, ces mondes font penser à un mélange de l’histoire d’Alice au pays des merveilles et le monde Narnia.

Le rôle d’Eléonore est d’aider ces adolescents “voyageurs” à accepter de vivre dans le monde réel où ils ne retrouvent plus leurs marques, faute de pouvoir y retourner. Leurs parents ne les comprenant plus et pensant qu’ils affabulent, les confient aux bons soins de celle-ci.

Nancy apprend à connaître d’autres adolescents, tous aussi perdues qu’elle, qui essaient désespérément de trouver leur place.

Tout dérape, quand l’un des adolescents est sauvagement assassiné et son corps mutilé : on lui a tranché les 2 mains !

Les mondes décrient par l’auteur sont tous différents, complètement irréalistes et magiques. Le temps s’y écoule différemment, dans certains plus doucement, une des ado est pour elle partie 1 an, alors que ses parents lui apprennent qu’elle est en fait partie 12 ans.

Tous les pensionnaires ne rêvent que d’une chose retourner dans “leur autre monde” et cherchent les portes qui pourraient les y ramener. 

L’histoire est divisée en 2 parties. Dans la première partie, l’auteur installe l’histoire et nous présente les personnages.

Dans la deuxième partie, les pensionnaires essaient de découvrir qui est l’auteur des crimes.

Un roman très bien écrit avec une précision parfaite dans la description des personnages et de leurs caractéristiques comme des différents lieux évoqués dans le roman.

Je recommande cette lecture pour les fans de mondes fantastiques avec une touche de thriller avec des descriptions bien imagées ! 

208 pages
PYGMALION-GÉRARD WATELET (01/09/2021)

*********************************

Dans l’obscurité de leur chambre, sous leur lit, même derrière une armoire, les enfants descendent le terrier du lapin blanc et réapparaissent… ailleurs. Mais les pays imaginaires n’ont que faire de prodiges fatigués.
Nancy y a fait un tour, puis elle en est revenue. Les choses qu’elle y a vécues l’ont changée à jamais. Les élèves qu’Eleanor West accueille au sein de son école le savent d’ailleurs très bien. Chacun d’entre eux doit se réadapter à ce monde et finit souvent par chercher un moyen de rejoindre le lieu de ses rêveries.
Pourtant, dans cette institution qui existe pour les protéger, une ombre se cache derrière chaque pan de mur. Très vite, les meurtres s’enchaînent. Alors, pour survivre, Nancy et ses nouveaux camarades doivent trouver le coupable.

Série Les enfants indociles

Tome 1 : Les portes perdues
Tome 2 : De brindilles et d’os

 

%d blogueurs aiment cette page :