Au coeur de la vague – Patrick Chappatte

Cette bande-dessinée est le journal de bord du journaliste Patrick Chappatte.

Sous forme de revue de presse, le journaliste nous présente des dessins parus dans la presse (canard enchaîné et autres) depuis le début de la pandémie.

On découvre de façon humoristique l’évolution de la pandémie, petit à petit le regard des gens changeant face à l’évolution imprévisible de celle-ci qui d’un simple syndrome grippal devient une pandémie.

Même si le journaliste se concentre sur la ville de Genève dans cet ouvrage, on découvre tout de même les mesures que prend le monde entier face à cette pandémie, celles-ci évoluant en même temps que le virus.

Certaines dates nous marqueront tous à vie, l’annonce du confinement le 12 mars, 16 mars début de celui-ci et de la “guerre” contre le virus.

Il y aussi des scènes bien drôles : la course au papier toilette !

En tournant les pages, j’ai eu la sensation de revivre l’année qui vient de s’écouler. Chacun pouvant se retrouver dans cette bande-dessinée.

Un coup de cœur tant pour ses dessins, le texte, le ton et mots employés. Pour moi, tout est parfait. Une bande-dessinée à type de livre mémoire de l’humanité, à faire découvrir aux futures générations.

124 pages
Éditeur : LES ARÈNES (04/11/2020)

*****************************************

De mars à août 2020, Chappatte a tenu un journal dessiné de l’épidémie de Covid-19. Urgentistes, épidémiologistes, personnel soignant et personnel de service en sont les principaux protagonistes. Le dessinateur porte un regard sincère et poignant sur ces « combattants » de l’ombre.
Si l’histoire se déroule à Genève, sa portée humaine est universelle. C’est aussi un hommage aux malades et à leurs proches. Les dessins de presse de Chappatte parus pendant la crise complètent avec humour le récit. Au cœur de la vague nous fait revivre une période inouïe de notre histoire.

Patients casse-couilles – Sonia Camay

Travaillant depuis pas mal d’années  dans un hôpital, et ayant eu l’occasion d’assister à des situations assez cocasses, et entendre également des discours, plus ou moins drôles, de certains patients, ou de leur famille, j’étais assez curieuse de découvrir cet ouvrage.

Franchement, je n’ai absolument pas été déçue. Des répartis et situations plus hilarantes les unes que les autres, je riais seule (comme une folle) heureusement je l’ai lu tranquillement chez moi et pas dans la salle d’attente d’un cabinet médical lol.

Malheureusement, ce livre nous dévoile également la triste réalité de la difficulté aujourd’hui rencontrée dans les services de soins par le personnel.

Dommage qu’il soit si court, il y aurait eu tellement plus à raconter (petit exemple auquel j’ai assisté : un médecin avait 15 minutes de retard sur sa consultation, ce qui franchement n’est rien du tout, lorsqu’un monsieur, bien connu de l’hôpital pour ses très très nombreuses visites plus ou moins utiles, se lèvent, sort sa carte  d’invalidité, et nous dit (assez méchamment et très énervé) le prochain patient que prend le médecin c’est moi j’ai une carte prioritaire. Autant vous dire qu’il a eu les explications à la hauteur de son énervement)

Ce livre permet de dédramatiser un peu la situation alarmante de nos hôpitaux, je pense qu’il devrait être mis à dispo dans toutes les salles d’attente des urgences afin de détendre certains patients….Perso j’ai adoré !

Éditeur : EDITIONS DE L’OPPORTUN (21/03/2019)

**************************************************

Brèves d’urgences : la vie la vraie !

– des anecdotes surréalistes
– des demandes incongrues
– des patients qui pètent un câble

Un livre pour rire mais aussi prendre conscience du quotidien des urgences !
Un quotidien sans limite… ou presque !
C’est bien connu, les urgences sont au bord de l’implosion. Mais elles n’accueillent pas que des patients en situation médicale d’urgence… loin s’en faut ! La preuve avec ce florilège de patients qui n’ont rien à faire là. Celui qui vient juste pour obtenir un arrêt de travail, l’étudiant qui pour éviter une interro, demande un médicament vomitif, ceux qui veulent laisser leur nouveau-né quelques jours pour récupérer ou encore celui qui vient chercher un simple somnifère !

Les médecins en voient vraiment de toutes les couleurs. Difficile de ne pas perdre ses nerfs et de garder son calme mais surtout difficle de ne pas rire face au toupet de ces malades imaginaires !

Le docteur Sonia Camy a scrurpuleusement noté toutes ces perles des urgences où elle a passé quelques gardes mémorables. À vous de juger ces patients qui osent tout… ou presque tout !

%d blogueurs aiment cette page :