Son espionne royale mène l’enquête – Rhys Bowen

Son espionne royale mène l’enquête – Tome 1

1932
Lady Victoria Georgiana Charlotte Eugénie, fille du duc Glen Garry et Ronnoch, 34ème prétendante au trône d’Angleterre, vit en écosse dans le château familial, avec son frère Binky, sa femme Fig et leur enfant. Elle décide de “s’enfuir” à Londres, sous un faux prétexte, quand elle découvre qu’on souhaite qu’elle se marie avec un prince de Roumanie, pour qui elle n’éprouve pas l’once d’un sentiment.

La voilà sans un sou à Londres, son frère lui ayant coupé les vivres, celui-ci ayant du mal à joindre les 2 bouts.

Mêlé à une sombre affaire de meurtre,  afin de prouver l’innocence de son frère, elle devra enquêter, aidée de son ami Belinda, jeune styliste qui essaie de se faire connaître et le pique-assiette désargenté Darcy O-Mara, pour qui Georgiana a un faible.

Moi qui étais enchantée en découvrant la couverture et le résumé de ce roman, j’ai vite désenchanté. Beaucoup trop de longueurs, même si les moments d’actions sont au top, je me suis ennuyée durant une bonne partie du roman. C’est d’autant plus dommage que j’ai adoré les  3 personnages principaux, Georgie, Belinda et Darcy.

Éditeur : ROBERT LAFFONT (06/06/2019)

*******************************************************

Sa première mission royale : espionner le prince de Galles.
Londres, 1932.
Lady Victoria Georgiana Charlotte Eugenie, fille du duc de Glen Garry et Rannoch, trente-quatrième héritière du trône britannique, est complètement fauchée depuis que son demi-frère lui a coupé les vivres. Et voilà qu’en plus ce dernier veut la marier à un prince roumain !
Georgie, qui refuse qu’on lui dicte sa vie, s’enfuit à Londres pour échapper à cette funeste promesse de mariage : elle va devoir apprendre à se débrouiller par elle-même.
Mais le lendemain de son arrivée dans la capitale, la reine la convoque à Buckingham pour la charger d’une mission pour le moins insolite : espionner son fils, le prince de Galles, qui fricote avec une certaine Américaine…

 

Offrande funèbre – Douglas Preston, Lincoln Child

Cycle Pendergast : Tome 18 – peut être lu indépendamment

Pendergast, enquêteur au FBI, fait la connaissance de son nouveau Directeur, Walter Pickett. Alors qu’il était très ami avec l’ancien Directeur, le courant ne passe pas du tout avec celui-ci, d’autant plus qu’il lui impose un coéquipier, l’inspecteur Coldmoon.

Les voilà parti tous les 2 pour Miami où l’on a retrouvé un coeur humain sur la tombe d’une jeune femme qui s’est suicidée il y a une dizaine d’années. Cette “offrande” s’accompagne d’un étrange message sous forme de poème adressé à la défunte signé M.Coeur-brisé. Malheureusement, très vite on retrouve le corps de la jeune femme dont le tueur a ôté le coeur.

Dans ce roman, on découvre de nouveaux personnages dont Coldmoon qui forme un parfait duo avec Pendergast, mais aussi le nouveau Directeur  Pickett que l’on n’aime pas dès le début du roman, mais j’en arrive à changer d’avis sur la fin.  J’ai adoré ce nouvel opus, j’avais l’impression de découvrir une nouvelle série, en effet, les auteurs ont su faire intervenir des nouveaux personnages permettant à Pendergast de se renouveler et de nous montrer de nouvelle facettes de sa personnalité.

J’ai adoré la façon d’enquêter de ce nouveau duo, on retrouve aussi bien du suspens de l’action, de la réflexion et un côté humain qui donne encore plus envie de lire les prochains opus. Jusqu’à la fin, les auteurs ne lâchent rien. On ne comprend pas ce qui se passe, qui sont les méchants, ce que veut réellement le nouveau Directeur, pour une finir en apothéose avec une fin géniale !

Éditeur : L’ARCHIPEL (15/05/2019)

****************************************************

RECEVEZ CE CŒUR…
« J’espère que vous accepterez ce présent en signe de sincères condoléances. »
Tel est le message, signe d’un certain Cœur-Brise , retrouve sur la pierre tombale d’une femme décédée onze ans auparavant.
Le présent en question ? Un cœur humain fraîchement prélevé …
… POUR TOUT LE MAL QU’ON VOUS A FAIT.
Bientôt, d’autres jeunes femmes sont assassinées, dont les cœurs viennent fleurir de nouvelles tombes…
Qu’ont-elles en commun ? Et pourquoi ces offrandes funèbres ?
Un mystère a la hau

 

 

%d blogueurs aiment cette page :