L’homme de Constantinople – José Rodrigues Dos Santos

Krikor Sarkisian est appelé au chevet de son père Kaloust mourant.

Après la découverte du journal de celui-ci, Krikor nous fait découvrir l’histoire de cet Arménien devenu millionnaire.

Kaloust 9 ans , né en 1869, fils de Vahan Sarkisian, vendeur de tapis à Trébizande en Arménie, est élevé par un père sévère, qui n’hésite pas à être violent si son fils n’excelle pas dans tout ce qu’il fait, détestant le médiocrité.

Avec réalisme, l’auteur décrit le début du progrès avec l’arrivée de la lampe à huile, qui va de paire avec la découverte du kérosène, l’huile de pierre qu’on appellera très vite le pétrole. Kaloust comprend très jeune, que ce composant est l’avenir !

On découvre un pays en souffrance sous la coupe des Turques, qui détestent les Arméniens, car ils sont chrétiens, mais également tout les non-musulman, qu’ils considèrent comme des citoyens de seconde-zone.

Afin de fuir l’oppression et la violence des Turques, Vahan décide de s’installer à Constantinople, espérant ainsi se perdre dans la masse des musulmans en grand nombre dans cette ville.

On voit apparaître très vite dans le roman, le début de l’aire moderne où tout est possible où de nouveau riches font leur apparition. On y rencontre au fil des pages Nobel, l’inventeur de la dynamite qui comme pour ce faire pardonner cette terrible invention créée le célèbre prix du même nom, mais aussi Ritz, que l’on voit devenir le célèbre hôtelier encore si connu de nos jours.

Il y a aussi l’électricité, l’essence et les voitures, le téléphone, qui font tout juste émergence, et dont encore personne ne voit le grand potentiel, mais dont certains l’entraperçoivent et misent tout sur ces découvertes.

Grâce aux recherches minutieuses de l’auteur, on découvre tout un pan de l’histoire et de la révolution industrielle possible grâce au pétrole et à l’électricité.

Je suis un peu frustrée en refermant ce livre, car celui-ci nous laisse sur notre faim, tellement de questions restant en suspend. En effet, une suite sera disponible en 2020.

Éditeur : HC EDITIONS (02/05/2019)

*******************************************

La vie du mystérieux Arménien qui a régné sur le monde du pétrole et sur celui de l’art.

Alors que l’Empire ottoman s’effondre et que les Arméniens sont persécutés, la famille du jeune Kaloust se réfugie à Constantinople.
Le garçon, déjà connu pour son intelligence hors du commun, est émerveillé par la capitale
du Bosphore et se pose pour la première fois la question qui allait le poursuivre toute sa vie :
” Qu’est-ce que la beauté ? ”
Il ne sait pas encore qu’il va régner sur le monde naissant du pétrole, devenir l’homme le plus riche et le plus puissant de la planète… et le plus grand collectionneur de tous les temps.

Inspiré de faits réels, L’Homme de Constantinople relate la vie extraordinaire du mystérieux Arménien, Calouste Gulbenkian, qui a changé le monde – et consacre définitivement J.R. dos Santos comme un auteur majeur des lettres portugaises et l’un des grands écrivains contemporains.

Offrande funèbre – Douglas Preston, Lincoln Child

Cycle Pendergast : Tome 18 – peut être lu indépendamment

Pendergast, enquêteur au FBI, fait la connaissance de son nouveau Directeur, Walter Pickett. Alors qu’il était très ami avec l’ancien Directeur, le courant ne passe pas du tout avec celui-ci, d’autant plus qu’il lui impose un coéquipier, l’inspecteur Coldmoon.

Les voilà parti tous les 2 pour Miami où l’on a retrouvé un coeur humain sur la tombe d’une jeune femme qui s’est suicidée il y a une dizaine d’années. Cette “offrande” s’accompagne d’un étrange message sous forme de poème adressé à la défunte signé M.Coeur-brisé. Malheureusement, très vite on retrouve le corps de la jeune femme dont le tueur a ôté le coeur.

Dans ce roman, on découvre de nouveaux personnages dont Coldmoon qui forme un parfait duo avec Pendergast, mais aussi le nouveau Directeur  Pickett que l’on n’aime pas dès le début du roman, mais j’en arrive à changer d’avis sur la fin.  J’ai adoré ce nouvel opus, j’avais l’impression de découvrir une nouvelle série, en effet, les auteurs ont su faire intervenir des nouveaux personnages permettant à Pendergast de se renouveler et de nous montrer de nouvelle facettes de sa personnalité.

J’ai adoré la façon d’enquêter de ce nouveau duo, on retrouve aussi bien du suspens de l’action, de la réflexion et un côté humain qui donne encore plus envie de lire les prochains opus. Jusqu’à la fin, les auteurs ne lâchent rien. On ne comprend pas ce qui se passe, qui sont les méchants, ce que veut réellement le nouveau Directeur, pour une finir en apothéose avec une fin géniale !

Éditeur : L’ARCHIPEL (15/05/2019)

****************************************************

RECEVEZ CE CŒUR…
« J’espère que vous accepterez ce présent en signe de sincères condoléances. »
Tel est le message, signe d’un certain Cœur-Brise , retrouve sur la pierre tombale d’une femme décédée onze ans auparavant.
Le présent en question ? Un cœur humain fraîchement prélevé …
… POUR TOUT LE MAL QU’ON VOUS A FAIT.
Bientôt, d’autres jeunes femmes sont assassinées, dont les cœurs viennent fleurir de nouvelles tombes…
Qu’ont-elles en commun ? Et pourquoi ces offrandes funèbres ?
Un mystère a la hau

 

 

%d blogueurs aiment cette page :