L’inconnue de l’équation – Xavier Massé

Juliette et François se pointent mutuellement une arme. L’inspecteur Amandine Binger tente de les calmer en les incitant à poser leurs armes, quand Julien, leur fils de 13 ans arrive.

Le lendemain, l’inspecteur Migue et Dida interrogent dans 2 salles Amandine et Mireille, la mère de François qui a juste eu le temps d’entendre une terrible explosion dans la maison où se trouve son fils, sa belle-fille et Julien son petit fils, dans le coma depuis.

A travers les récits alternés de Mireille et Amandine, on découvre toute l’histoire de cette famille avec des retours en arrière, nous dévoilant le destin hors norme de François issu d’une famille pauvre qui a réussi, tout perdu pour de nouveau devenir riche. Mais aussi la version d’Amandine qui diffère de celle de Mireille, qui a été contactée par François pour enquêter sur Juliette.

Avec un suspens haletant, Xavier nous balade d’une hypothèse à l’autre, nous empêchant de lâcher le roman. On a beau se triturer les méninges on ne comprend pas comment cette famille a pu en arriver à s’entretuer, une famille qui après tant d’épreuves avait absolument tout pour être heureuse.

Xavier à un talent de conteur ahurissant, quand on sait que ce n’est que son 2eme roman on se dit, sans trop penser se tromper,  qu’une longue carrière d’écrivain l’attend. J’avais déjà adoré son  premier roman, mais avec celui-ci il arrive au sommet de son art. Coup de coeur absolue !

Éditeur : TAURNADA ÉDITIONS (16/05/2019)

*******************************************

Quatre heures. La police n’a que quatre heures pour démêler ce qui ne semblait être au départ qu’un simple drame familial : un couple, Juliette et François, retrouvé carbonisé, leur fils, Julien, gisant au sol.
Deux salles d’interrogatoires, deux témoins de la tragédie : la mère de François et une flic déjà présente sur les lieux. Deux versions, deux visions différentes.
Accident, meurtre, ou vengeance ?
Une toile d’araignée va se tisser peu à peu et d’une simple énigme va surgir une équation… aux multiples inconnues.

La Cage dorée – La vengeance d’une femme est douce et impitoyable – Camilla Läckberg

Matilda en quittant Fjällbacka  et la vie misérable qu’elle y a connu décide dorénavant de s’appeler Faye. Elle s’installe à Stockholm, ou elle décide très vite de devenir quelqu’un et pour ça entre avec brio à Sup de Co. Elle y rencontre Chris et tombe follement amoureuse. Pour l’aider, malgré ses brillantes notes, elle décide d’abandonner ses études pour trouver un job afin de subvenir à leurs besoins le temps de monter leur société. Cela sera un succès, en quelques années les voilà devenus milliardaires !

Camilla avec ce roman fait un virage à 180°, rien à voir avec ses livres précédents…. En effet cette nouvelle série est noire, laissant peu de place à l’humour. Elle y décrit avec authenticité, sans rien nous épargner, la maltraitance psychologique et physique, la déchéance sociale, la maladie, mais aussi (avec quelques clichés), la vie difficile des femmes de milliardaires, dont le rôle principale est d’être toujours belles et d’organiser les meilleurs fêtes et cocktails de la ville, mais surtout de se taire et de ne jamais se plaindre. Un monde de futilité et d’apparence ou l’amitié n’existe pas.

Faye est très loin d’être parfaite, mais je l’ai adorée, elle est intelligente, brillante, prête à tout pour que personne ne l’écrase. Même si je n’ai pas adhéré à sa vengeance, la façon dont elle y est arrivé était judicieux, machiavélique, intelligemment pensé.

Comme d’habitude Camilla ne m’a pas déçue une minute, livre engloutie en quelques heures, une totale réussite, un livre brillant, parfait, machiavélique, vous savez ce qu’il vous reste à faire !

Éditeur : ACTES SUD (11/04/2019)

***********************************************

Faye a voué sa vie à Jack, elle a tout sacrifié pour lui. Mais lorsque Jack, coureur de jupons invétéré, la quitte pour une jeune collaboratrice, laissant Faye complètement démunie, l’amour fait place à la haine. La vengeance sera douce et impitoyable : il lui a tout pris, elle ne lui laissera rien.

Premier volet d’un diptyque, «La Cage dorée» est un thriller glaçant qui résonne funestement avec l’ère #MeToo. Pour la première fois, Camilla Läckberg quitte Fjällbäcka pour explorer la perversité de l’homme dans les hautes sphères de la société stockholmoise. Et montrer combien il peut être fatal de sous-estimer une femme…

%d blogueurs aiment cette page :