Gandhara de Richard Canal

Daniel Kissling, détective privé, marié à Ariane alcoolique, vit de petites missions allant de retrouver un chat perdu à suivre des hommes/femmes mariés pour prouver leur adultère. Une petite vie bien triste, sans enfant, sans joie.

Jusqu’au jour où il est contacté par une ancienne amie de fac, Maryse, qui le charge de retrouver discrètement sa fille Bessie, 22 ans, jeune femme un peu perdue.

Satisfait de la rapidité à laquelle il a remplie sa mission, les parents de Bessie le mettent en contact avec un riche russe, Sarkis Bedrossian. Celui-ci l’engage afin qu’il retrouve la trace de Alexander Kuntz, archéologue, qui lui a vendu une statue antique de l’air Gandhara, qu’il ne lui a jamais fait parvenir. Il  a disparu de la circulation, introuvable même sur le web, comme s’il avait voulu effacer toutes traces de son passage sur terre. .

Le voilà parti à travers une enquête qui l’emmènera de Toulouse à Londres, puis en Thaïlande, avec un passage éclair à Bali en Indonésie pour finir sa quête au milieu des talibans en Afghanistan. Il sera aidé par la belle et mystérieuse Fang Yin, qu’il a rencontré chez un antiquaire en Thaïlande.

On sent que Daniel est perdu qu’il n’arrive à trouver sa place nulle part, qu’il fait un travail qui ne lui convient pas, refusant de voire ses atouts artistiques, fuyant son passé, comme refusant de terminer comme son père, on sent la peur de l’échec dans chacun de ses choix. Même avec son épouse il n’arrive pas être ferme, à l’aider à s’en sortir. Cette enquête va le pousser au delà de ses limites, l’obligeant à réfléchir à ce qu’il souhaite réellement dans la vie.

Par ses parfaites descriptions de l’environnement, l’auteur arrive à nous faire voyager en même temps que son héros. Je suis juste un peu déçue car trop de longueur à mon goût.

Un bon thriller qui se lit facilement !

Editeur : Séma Editions
Nombre de pages : 410

****************************************************

Daniel Kissling, détective privé sans ambition, vit comme il peut de petits contrats jusqu’au jour où un riche collectionneur lui demande de retrouver une statue extrêmement rare qu’il vient d’acheter et qui n’est jamais arrivée à destination.

Daniel, étonné par les moyens que le magnat met à sa disposition, se lance sur les traces du marchand d’art qui devait livrer la statue. De Nice à Londres, de Bangkok à Bali, jusqu’aux plus hauts sommets de l’Hindou-Kouch, les pistes se multiplient, plus étranges les unes que les autres. Pourquoi le marchand d’art laisse-t-il derrière lui des énigmes à son attention ? Pourquoi une Chinoise irrésistible s’attache-t-elle à lui au point de l’accompagner au cœur de l’enfer ?

L’ombre de Joseph Conrad plane sur Gandhara. Ceci est l’histoire d’un homme qui apprend à vaincre la peur dans un monde en proie au terrorisme, à trouver la paix alors que la mort peut frapper à tout moment.

 

 

Laisser un commentaire