La chimiste de Stephenie Meyer

Alex (Juliana de son vrai nom), chimiste est en fuite. Sa maison regorge de pièges, les uns plus ingénieux que les autres. Elle est en fuite car elle en sait trop, et ce sont “les gentils”,  la CIA, qui veut sa peau comme elle le dit.

Dans sa fuite elle trouvera de l’aide auprès des frères jumeaux le doux Daniel, l’intello prof d’histoire et Kevin le bourrin (un peu cliché tout ça…)

Même si les personnages sont drôles et attachants, l’auteur sait comment faire en sorte qu’ils plaisent à un grand nombre avec une histoire d’amour improbable, je ne vais pas m’attarder sur la chronique de ce livre, car il m’a fortement déçu. J’attendais quelque chose au dessus venant de cet auteur que j’adore, mais la non, la sauce n’a pas prise, j’ai eu beaucoup de mal avec cette lecture, tellement longue, avec des détails à n’en plus finir, quasiment pas d’action, fuyant la violence à tout prix. Une histoire de fuite qui frise le n’importe quoi… L’auteur devrait revenir à son genre de prédilection, s’est à dire des livres type twilight. Enfin bref, aussitôt terminé aussitôt oublié !

Éditeur : LE LIVRE DE POCHE (28/03/2018)- sélection Prix des lecteurs 2018
Nombre de pages : 600

**********************************

Dans l’une des agences les plus secrètes du gouvernement américain, Alex est appelée « La chimiste » pour sa capacité hors normes à savoir faire parler les criminels. Mais détentrice d’informations trop confidentielles, l’agence va vouloir sa mort et vite…
Après quelques mois, son ancien responsable lui offre la chance d’effacer la cible qu’elle a dans son dos. Une dernière mission… une dernière trahison ?
Elle se prépare au combat le plus difficile de sa vie mais un homme que tout devrait éloigner d’elle va bouleverser toutes les logiques, toutes ses certitudes…
Comment alors survivre à une chasse à l’homme quand on n’est plus seule à devoir se protéger ?

Laisser un commentaire