L’aigle de sang- Marc Voltenauer

L’inspecteur Andreas Auer : Tome 3. Peut être lu indépendamment comme je l’ai fait

1978 : Plusieurs personnes se réunissent pour exécuter un rite viking.

De nos jours :
Andreas Auer, inspecteur Suisse, a du mal à se remettre de la tentative d’assassinat dont a été victime Mikaël son compagnon. Celui-ci garde de lourdes séquelles psychologique et se remet doucement.

Après avoir appris par sa sœur qu’il était un enfant adopté, Andreas décide partir sur les traces de son passé et pour cela de se rendre à Gotland petite île suédoise. Il doit savoir qui il est réellement afin de pouvoir avancer et comprendre d’où viennent les cauchemars qui le hantent. Mais son arrivé ne va pas plaire à tout le monde et réveiller de sombres histoires du passé.

Afin de bien comprendre pourquoi  Andreas a été adopté, l’auteur fait des réguliers retours en arrière. Il  nous dévoile une multitude de personnages. Rapidement,je me suis imprégnée de cette histoire comme si j’assistais au déroulement des drames en tant que spectatrice impuissante, m’attachant à tous ces personnages qui avaient au final tout pour être heureux. Il a suffi que l’un d’eux bascule pour le destin des autres basculent. Ou comment une simple réunion entre amis, un clan, a pu devenir une secte très dangereuse.

L’auteur a un talent de conteur impressionnant, les chapitres son courts, bien structurés, pas de temps mort.

Ce livre est une pépite, une fabuleuse découverte, j’en arrive à me demander comment j’ai pu passer à côté durant tant de temps !

Éditeur : SLATKINE ET CIE (14/03/2019)

***********************************************

L’inspecteur Andreas Auer retourne à Gotland sur les traces de son histoire personnelle. Il se retrouve dans le cimetière de Fide devant sa propre tombe avec, à côté, celle de ses vrais parents et de sa sœur. C’est alors qu’une femme est retrouvée assassinée selon un ancien rite viking, la cage thoracique ouverte dans le dos, les côtes sectionnées et déployées comme des ailes.

One comment

Laisser un commentaire