L’imposture du marronnier -Mariano Sabatini

Viola doit interviewer le richissime Ascanio Restelli, mais quand elle arrive chez lui, elle le retrouve mort, son corps massacré.

Elle décide de demander de l’aide à son ami journaliste Léo Malinverno.

Aux fils des pages, on découvre un monde où règne la corruption et les trafics en tout genre ou même le “beau monde” participe activement à des activités frauduleuses.

Je ne pourrais pas vous en dire plus, en effet, j’ai décidé d’abandonner cette lecture qui est très vite devenue ennuyeuse au vu des longueurs de celle-ci.

400 pages
Éditeur : ACTES SUD (13/01/2021)

******************************************

Lorsque Viola Ornaghi, journaliste dans un magazine féminin, arrive dans la villa d’Ascanio Restelli, ancien entrepreneur véreux qui, à quatre-vingts ans, a décidé de briguer la mairie de Rome, elle découvre un cadavre horriblement mutilé – égorgé, les yeux arrachés des orbites. Sous le choc, elle appelle à l’aide son ami Leo Malinverno, journaliste d’investigation : c’est lui qui mènera l’enquête, avec son ami le commissaire Guerci.
Un “noir” qui met au jour les liaisons dangereuses entre entrepreneurs, mafia et politique, mais aussi les relations complexes parents-enfants, dans les milieux huppés d’une Rome dont la “grande bellezza” peine à cacher les maux.

Laisser un commentaire