Coup de coeur·Policier·Réceptions·Thriller

Organigramme de Jacques Pons

 

Dès les premières pages ce roman me plait. Tout d’abord l’auteur nous présente  l’organigramme de la maison de couture Louis Laigneau. Puis, ensuite vient le prologue : un homme, retenu prisonnier ligoté sur une chaise dans l’arrière boutique crasseuse dans un Souk au Maroc. Ambiance installée :D.

On comprend, rapidement, que ce roman va tourner autour d’une vengeance, par les chapitres entrecoupés par les pensées anonymes de l’un des employés.

L’histoire début réellement lors d’un séminaire “créativité et libération des énergies” à Marrakech, destiné aux équipes des différentes directions de la Maison Laigneau. Le cauchemar commence là bas, quand, Sybille l’une des managers reçoit la photo de Jean-Etienne  De  Vieilleville la gorge tranchée. Et ce ne sera que le début…

L’ambiance me rappelle un peu celle du livre “Les 10 petits nègres3 d’Agatha Christie, un livre en quasi huis clos, oppressant, qui nous glace, par le récit du manipulateur, tellement sa haine envers ses collègues est importante. Il manipule, tisse sa toile lentement, adroitement, emmenant petit à petit l’équipe de Direction dans une lente descente aux enfers, ou la suspicion prend le dessus sur la rationalité. Il n’épargnera personne !

Un livre dure, qui aborde avec brio  le stress et la pression au travail dans un milieu impitoyable,  où, les plus faibles sont évincés sans aucune pitié les emmenant lentement  à  la dépression, et au  burn-out, voir à pire..

Et la fin et juste top de chez top ! Un coup de coeur. Un livre à lire de toute urgence !

Éditeur : HUGO THRILLER (20/09/2018)
Nombre de pages : 379

*****************************************

La vision sans exécution n’est qu’hallucination.
Telle est la devise du célèbre patron de la Maison Louis Laigneau, fleuron du luxe français. Martelée en chaque occasion, de séminaires de créativité entre beautiful people en conference calls des membres du CoDir, elle va également devenir celle d’un tueur dont le seul but est d’anéantir de façon brutale, méthodique et cruelle l’intégralité de l’entreprise et de ses salariés.
Quelles sont ses motivations ? Quelles sont réellement ses cibles ? Pourquoi un tel déferlement de haine froide ?
Une chose est sûre: rien ni personne ne sera épargné dans la réalisation de ce mortel projet.

 

Une réflexion au sujet de « Organigramme de Jacques Pons »

Laisser un commentaire