L’échelle de Richter – Luc Desportes – Raphaël Frydman

L'échelle de Richter

 

Cette bande-dessinnée au format inhabituel à des dessins en noir et blanc et un graphisme très simple qui colle parfaitement à l’ambiance très noire de cette histoire.

L’histoire est divisée en plusieurs parties, chacune d’elles nous faisant découvrir un personnage principal.

Il y a Hassan, un sans papier qui travaille au noir. Ruben, ancien rappeur sur le déclin qui vent des machines à laver dans un magasin d’électroménager, qui va peu à peu vivre une longue descente aux enfers. Karl, croupier, dont on vient de retrouver la fille assassinée dans un hôtel qui va chercher à savoir qui a bien pu faire ça et pourquoi.

Une brochette de personnages, tous très différents, mais torturés par une vie qu’ils estiment en dessous de ce qu’ils imaginaient. Ils sont criants de vérité. 

Une palette de la société actuelle, allant du brillant chirurgien respecté, qui est très loin d’être parfait, du flic qui s’occupe de sa mère, du père de famille qui rêve d’une vie meilleure, d’une actrice qui rêve de gloire… Leur seul point commun : le corps de la jeune fille retrouvée dans l’hôtel.

J’ai dévoré ce roman très noir, un coup de cœur, tout est parfait, les dessins, l’atmosphère, l’histoire ! Un énorme Bravo !

496 pages
GALLIMARD BD (08/09/2021)

****************************************

À Paris, au coeur de la nuit, une jeune femme est retrouvée morte dans sa chambre d’hôtel. Autour de ce décès aussi sordide que mystérieux, un faisceau d’indices, et une enquête criminelle où se télescopent petites frappes, star du rap, sans papier, médecin, comédienne, flic à la dérive… Tous sont impliqués, de près ou de loin. Morceaux de vies et fragments d’intimité s’imbriquent et se répondent, semblant jouer en réseau à proximité de l’horreur. Une plongée en eaux troubles.

Vindicta – Cédric Sire

Je ne vais pas en écrire beaucoup sur ce roman, car suis sacrément embêtée et déçue, en effet habituellement, j’aime beaucoup ce que fait Cédric Sire.

J’ai été jusqu’au bout de ma lecture, je l’avoue uniquement par rapport à l’avis de Franck Thilliez qui est plus que positif.

Tout au long du, roman, j’ai attendu les fameux moments à cent à l’heure, le suspense et quasi-inexistant pour moi, on comprend assez vite une partie de l’intrigue et ce qui va se passer. Les personnages sont de pures stéréotypes, sans âmes, quelconques, je ne me suis attachée à aucun d’eux.

Fort heureusement pour l’auteur, son roman à beaucoup plus d’avis positif, que négatif. Cette lecture ne me correspondait juste pas. Dommage de finir 2021 avec ce roman.

800 pages
HARPER COLLINS (19/05/2021)

*******************************************

UN BRAQUAGE SOUS HAUTE TENSION
” On entre, on prend le fric, on ressort. Personne ne sera blessé. ”
Leur plan est sans risque. Le bijoutier ne portera pas plainte pour le vol car son argent est d’origine illégale. Damien, Élie, Audrey et Driss s’imaginent avoir trouvé la réponse miracle à tous leurs problèmes.
UN FLIC EN CHUTE LIBRE
Fraîchement muté dans un groupe de surveillance, Olivier est loin d’imaginer que la planque qu’on lui a assignée fera de lui le témoin clé d’un cyclone meurtrier, dans le sillage d’un tueur glacial et méthodique que rien ne semble pouvoir arrêter. Des déserts du Moyen-Orient aux villes sombres et silencieuses du territoire français, quand la vindicte est en marche, plus rien ne peut vous sauver.
UNE TRAQUE HALETANTE SECOUÉE DE FAUSSES PISTES
Pur instrument de torture et de mort, il n’a pas de nom, pas de visage, l’habitude de tuer et un cimetière de cadavres derrière lui. Mais dans cette affaire, pas de contrat. Cette fois-ci
pour lui : c’est personnel.
Dans ce thriller crépusculaire, Cédric Sire joue comme jamais avec les nerfs du lecteur jusqu’à l’effroyable twist final et confirme son entrée tonitruante parmi les maîtres du thriller français.