La mort de Mrs Westaway -Ruth Ware

Harriet/Hal, 21 ans, depuis le décès brutal de sa mère 3 ans auparavant, tire les cartes pour survivre. Elle est au bord du gouffre, ayant emprunté de l’argent à un usurier malhonnête, elle se retrouve criblée de dette et menacée.

Sa vie prend un nouveau tournant quand elle reçoit le courrier d’un notaire lui annonçant le décès de sa grand-mère et l’héritage que celle-ci lui laissait. Pour elle, il y a erreur, ses grands-parents sont morts depuis plus de 20 ans. Ayant un grand cœur, elle décide dans un premier temps d’ignorer ce courrier, mais très vite, acculée et craignant pour sa vie, elle décide de prendre le train pour aller “récupérer” son héritage.

Une fois sur place, rien ne se passe comme elle le pensait, elle découvre qu’elle a une famille, que sa mère avait des frères, et qu’elle s’est enfuie. Mais pourquoi ? 

Même si cette histoire était intéressante, Hal très attachante, l’ambiance bien pesante, je n’ai pas adhéré à 100 %. Beaucoup de longueurs, on tourne constamment autour du pot, aucun des personnages n’ose s’affronter, et cela devient lassant à la longue.

Même si j’ai été jusqu’au bout de ma lecture, je n’en garderai pas un souvenir transcendant.

Éditeur : FLEUVE EDITIONS (03/10/2019)

*****************************************

Chaque famille a ses secrets. Certains méritent un meurtre.
Lorsque Harriet Westaway reçoit un courrier lui annonçant un héritage conséquent provenant de sa grand-mère, cela semble être la réponse inespérée à tous ses problèmes.
En effet, Harriet doit de l’argent, beaucoup d’argent, emprunté à un usurier sans scrupules, et cela risque fort de mettre sa vie en danger. Seul souci : ses grands-parents sont décédés vingt ans auparavant, et elle ne les a même jamais connus. La lettre a donc été adressée à la mauvaise personne.
Mais Harriet qui gagne sa vie en tirant les cartes pour prédire l’avenir n’est plus à une affabulation près.
Et ce coup du sort pourrait enfin tout résoudre sauf si le hasard en décide autrement…

« Une prose évocatrice, des personnages dérangeants ainsi qu’une atmosphère effrayante et claustrophobe font tourner les pages de ce drame familial explosif. » Publishers Weekly

 

%d blogueurs aiment cette page :