L’île du diable – Nicolas Beuglet

Inspectrice Sarah Geringën 3 

Un an, plus tôt (Lire Complot), l’inspectrice Sarah Geringën a été incarcérée dans un centre pénitencier à Oslo, après avoir été accusée du meurtre du pape. Nous sommes la veille de sa libération, après son acquittement, quand Stephen Karlstrom, Chef de la police d’Oslo vient lui annoncer, le meurtre de son père.

Stephen la laisse enquêter discrètement avec le jeune officier Koll Adrian, 32 ans arrivé 4 mois plus tôt au sein de l’unité, chargé officiellement de l’enquête.

En parallèle, Christopher, journaliste et compagnon de Sarah, décide d’enquêter sur la mystérieuse mort du petit Matts, dont toutes les preuves accusent Sarah, d’en être la responsable.

Plus Sarah creuse le passé de son père, plus elle découvre la face cachée de celui-ci, son côté si taciturne inexplicable, mais également les difficultés que rencontrait le couple qu’il formait avec la mère de celle-ci. Elle va entendre parler pour la première fois d’épigénétique*, pouvant peut être, expliquer son mal-être depuis l’enfance.

Son enquête va la mener jusqu’aux racines de son père, la Russie et le Sibérie. Au bout du chemin, elle va découvrir l’horreur que son père et ses compatriotes ont vécu, et de quoi est capable l’homme pour survivre.

L’auteur décrit avec aisance des faits historiques, me donnant encore une fois envie d’en savoir plus sur cette histoire et surtout sur cette fameuse île du Diable (qui porte officiellement un autre nom, que je ne dévoilerais pas afin de ne pas dévoiler une partie importante de l’histoire).

Comme pour ses deux précédents romans, j’ai enchaîné les chapitres, happée par cette histoire. Encore bravo à l’auteur ! 

Éditeur : XO EDITIONS (19/09/2019)

**********************

*Epigénétique : Un génome, plein de possibilité ! Chacune de nos cellules contient l’ensemble de notre patrimoine génétique : 46 chromosomes hérités de nos parents sur lesquels on compte environ 25 000 gènes. Mais si toutes nos cellules contiennent la même information, elles n’en font visiblement pas toutes le même usage : une cellule de la peau ne ressemble en rien à un neurone, une cellule du foie n’a pas les mêmes fonctions qu’une cellule du cœur. De même, deux jumeaux qui partagent le même génome ne sont jamais parfaitement identiques ! Dans ces exemples et dans bien d’autres, la clé du mystère se nomme “épigénétique”.

Le corps recouvert d’une étrange poudre blanche…
Des extrémités gangrenées…
Un visage figé dans un rictus de douleur…
En observant le cadavre de son père, Sarah Geringën est saisie d’épouvante. Et quand le médecin légiste lui tend la clé retrouvée au fond de son estomac, l’effroi la paralyse.
Et si son père n’était pas l’homme qu’il prétendait être ?
Des forêts obscures de Norvège aux plaines glaciales de Sibérie, l’ex-inspectrice des forces spéciales s’apprête à affronter un secret de famille terrifiant.
Que découvrira-t-elle dans ce vieux manoir perdu dans les bois ?
Osera-t-elle se rendre jusqu’à l’île du Diable ?

Inspectrice Sarah Geringën

1 –Le Cri 

2- Complot

Complot – Nicolas Beuglet

Sarah Geringën 2

Sarah Geringën, bientôt 41 ans et inspectrice. Elle s’installe avec Christopher journaliste français et Simon, son neveu, qu’il a adopté dans un petit îlot, Grimsoya en Norvège, afin d’offrir un meilleur cadre de vie à Simon qui a énormément souffert de la perte de ses parents.

Le calme de l’îlot va être vite interrompu, par l’arrivée d’un hélicoptère : le ministre de l’intérieur norvégien fait appel à elle pour enquêter sur le meurtre étrange de  Katrina Genssen, première ministre norvégienne. Celle-ci est a été torturée dans sa maison “secrète” situé sur une île perdu, sa maison mis à sac, comme si l’agresseur recherchait quelque chose.

Son enquête va l’emmener jusqu’à Byblos au Liban,  pour se terminer au Vatican.

Aucun temps mort, tout s’enchaîne à merveille, Sarah et Christopher sont un couple hors du commun, on s’attache rapidement à eux et à leur historie tellement compliquée. Le complot qu’ils mettent, petit à petit, à jour est terrifiant.

Ce roman a été un choc pour moi, remettant en question notre façon d’appréhender la religion et le regard de toute une planète sur nous, les femmes. Même si cela reste un roman de fiction, la part de réalité historique est tellement importante qu’elle m’a obligé à réfléchir sérieusement sur les origines du monde et de la religion.

J’avais aimé la première enquête de Sarah, mais ce roman est un vrai coup de coeur !

Éditeur : XO EDITIONS (16/05/2018)
Nombre de pages : 494

****************************************

Après Le Cri, le nouveau thriller de Nicolas Beuglet !

Un archipel isolé au nord de la Norvège, battu par les vents. Et, au bord de la falaise, le corps nu et martyrisé d’une femme. Les blessures qui déchirent sa chair semblent être autant de symboles mystérieux.

Quand l’inspectrice Sarah Geringën, escortée par les forces spéciales, apprend l’identité de la victime, c’est le choc. Le cadavre est celui de la Première ministre.

Qui en voulait à la chef de gouvernement ? Que cachait-elle sur cette île, dans un sanctuaire en béton enfoui au pied du phare ? Sarah, très vite, le pressent : la scène du crime signe le début d’une terrifiante série meurtrière. Dans son enquête, curieusement, quelqu’un semble toujours la devancer. Comme si cette ombre pouvait lire dans ses pensées…

De la Norvège à la vieille cité de Byblos, et jusqu’au cœur même du Vatican, c’est l’odeur d’un complot implacable qui accompagne chacun de ses pas. Et dans cette lutte à mort, Sarah va devoir faire face à ses peurs les plus profondes. à ses vérités les plus enfouies…

Sarah Geringën :
1- Le Cri

%d blogueurs aiment cette page :