La Trilogie Atlantis, tome 1 : Le Gène Atlantis – A.G. Riddle

Antarctique : des scientifiques découvrent une étrange structure de fer. 

Kate, généticienne, vient de faire une découverte qui pourrait être un bond en avant pour l’humanité. Tout bascule quand son laboratoire est attaqué et 2 enfants autistes, ses protégés, sont enlevés.

David, agent d’une organisation secrète, se trouve au centre d’un complet mondial. Tout en protégeant Kate, il va tenter de découvrir qui se cache derrière tout ça.

Ce livre alterne entre passé et présent, où tout se mélange et où le temps n’a, au final, sa place nul part.

L’auteur a fait un grand travail de recherche sur les avancées scientifique dans la génétique et sur les prémices de l’homme tel qu’il est aujourd’hui et comment il sera dans le futur et son éventuelle extinction.

Les chapitres s’enchaînent à une vitesse folle. Il y a autant d’action que de suspens. 

J’aime particulièrement ce genre de roman, où se mêle réel, imaginaire, passé, présent. Je déplore juste un peu de longueur qui m’ont fait perdre par moments le fil de l’histoire.

Je lirai le tome 2 et 3 afin de connaître la suite des aventures de Kate et David.

608 pages
Éditeur : BRAGELONNE (10/06/2020)

***********************************

Le plus grand mystère de tous les temps : les origines de l’homme…

En Antarctique, des chercheurs ont mis au jour, enfouie dans la glace, une mystérieuse structure vieille de plusieurs milliers d’années.
À l’intérieur, l’équipe fait une découverte qui va radicalement changer l’histoire de l’homme – mais qui pourrait également déclencher son extinction…
Scientifique émérite, Kate Warner est venue s’installer à Jakarta, en Indonésie, pour fuir son passé. Si se lancer à corps perdu dans ses recherches ne lui a pas permis de surmonter le traumatisme qu’elle a vécu, son acharnement l’a en revanche menée à une avancée fondamentale : un traitement pour l’autisme. Or l’aboutissement de ses travaux va s’avérer infiniment plus dangereux que ce qu’elle pouvait imaginer…
Le jour où deux enfants sont enlevés dans sa clinique, Kate est entraînée malgré elle dans un complot mondial aux conséquences imprévisibles.
Convaincus que ces progrès permettront d’accéder à l’étape suivante de l’évolution de l’homme, quitte à éradiquer la quasi-totalité de la race humaine, les membres d’une société secrète sont prêts à tout pour voler les secrets de Kate.

Sång – Johana Gustawsson

 

Décembre 1937 – El Paloman, Espagne
Paco, républicain et sa femme Sole attendent avec impatience l’arrivée de leur première enfant. Teresa la soeur de Paco se réjouit également.

Tout bascule quand des phalangistes viennent les arrêter et les emmener de force.

De nos jours
Aliénor, la stagiaire de la profileuse Emily Roy, à la métropolitan police depuis 7 mois, apprend brutalement que ses parents et  sa sœur aînée, ont été assassiner de façon atroce. Elles partent toutes les 2 pour la Suède.

Johana nous emmène avec aisance d’une époque à l’autre,  afin que tous les événements du présent s’encastrent les uns avec les autres pour nous emmener à comprendre d’où vient l’essence du mal, et surtout, à comprendre, pourquoi tous ces crimes ont débuté.

Johana aborde avec justesse et beaucoup de documentations, un pan de l’histoire peu connu de l’Espagne, les tortures infligées par les phalangistes sous le règne de Franco contre tous les opposants au régime en place. On vit avec horreur les souffrances, mutilations, humiliations, dans des conditions d’hygiène déplorables, subies par ces femmes et enfants, enfermés dans des prisons, des couvents, des orphelinats. On se pose la question de comment, est-il possible de se reconstruire après de telles horreurs ?

Elle raconte également, avec beaucoup d’émotion, le parcours du combattant qu’est la Procréation Médicalement Assistée (PMA). La déshumanisation de l’enfantement, la souffrance que ressent un couple face à leur stérilité. On y découvre un monde impitoyable où l’argent et le merchandising prennent une place prépondérante, avec des pratiques très douteuses, alors que la PMA devrait être uniquement un geste d’amour.

Pour résumer, un coup de cœur, un livre génial. J’ai englouti ce roman, impossible à lâcher, je ne pouvais pas m’arrêter. J’ai senti cette histoire au fond de mes tripes, sentie l’émotion me submerger à chaque page. Bien plus qu’un thriller, ce roman est un chef d’œuvre. Merci Johana de mettre tout ton cœur dans l’écriture de chacun de tes romans

***********************

Par l’auteure de Block 46, traduit dans 20 pays.
[Sång] : nom fém. En suédois, signifie « chanson ». En Suède, une famille est massacrée dans sa luxueuse demeure. Ce terrible fait divers rappelle sur ses terres Aliénor Lindbergh, une jeune autiste Asperger récemment entrée comme analyste à Scotland Yard : ce sont ses parents qui ont été assassinés. Avec son amie Alexis Castells, une écrivaine spécialisée dans les crimes en série, la profileuse Emily Roy rejoint sa protégée à Falkenberg, où l’équipe du commissaire Bergström mène l’enquête. Ensemble, elles remontent la piste du tueur jusqu’à la guerre civile espagnole, à la fin des années 1930, lorsque le dictateur Franco réduisit toute résistance au silence, dans le sang.

Emily Roy et Alexis Castells :
1 -Block 46
2- Mör
3- Sång

%d blogueurs aiment cette page :