Bon sucre, mauvais sucre – Allen Carr

Tout au long de ce livre, on nous apprend les effets néfastes du mauvais sucre sur la santé avec des chiffres très parlant (2,8 millions de gens meurent chaque année des conséquences du surpoids et de l’obésité.).

Il y est également largement abordé les processus de l’addiction au sucre.

L’auteur, à travers des exemples très concret nous fait comprendre que le mauvais sucre est nocif pour notre santé, qu’il tue bien plus que l’héroïne qui est pourtant interdite à la vente. Il nous explique combien l’industrie agroalimentaire tire des bénéfices de notre addiction.

Enfin, il nous explique beaucoup de choses, que nous savons tous. Pas de secret là-dedans, mais tellement de répétition, que, par moment, j’avais la sensation qu’on essayait de me faire un lavage de cerveau, au fil des pages, l’auteur rabâchait les mêmes platitudes et banalités que tout le monde sait.

Peut-être que certains vont trouver leur compte et avoir le déclique en lisant ce roman, mais alors moi pas du tout, personnellement, je n’ai trouvé absolument aucun intérêt à cet ouvrage et doute réellement que sa méthode fonctionne sur le long terme.

Avis court, mais sincèrement, il ne mérite pas que je développe plus que ça.

Éditeur : 12-21 (02/07/2020)

249 pages

**************************

Pendant près de trente ans, Allen Carr a fumé entre 60 et 100 cigarettes par jour. À l’exception de l’acupuncture, pour arrêter il a essayé presque toutes les méthodes conventionnelles – la volonté, les produits nicotiniques, l’hypnothérapie, les substituts et autres gadgets – sans succès.
Comme il l’indique : « Je suis passé en une nuit de 100 cigarettes par jour à zéro – sans accès de mauvaise humeur, ni sensation de manque ni dépression.
L’efficacité de la méthode repose sur le fait de démêler les idées fausses qui poussent les gens à croire qu’ils tirent un bénéfice de cela même qui leur fait du mal.
Ce livre applique la même méthode au problème de la dépendance au sucre et, contrairement aux autres procédés, il ne demande aucune volonté.
Vous pensez que c’est trop beau pour être vrai ? Tout ce que vous avez à faire c’est de lire ce livre dans son intégralité, de suivre l’ensemble des instructions et vous ne pouvez pas échouer.
Il y a une décennie, on vous aurait pardonné si vous pensiez que le sucre était le cadet des soucis de l’homme moderne. Pourtant, en 2016, le monde est en proie à une épidémie d’obésité et de diabète de type 2. On peut voir une certaine ironie dans le fait que l’industrie agroalimentaire ait employé les mêmes tactiques que l’industrie du tabac dans les années 1950, 1960 et 1970, étant donné que la méthode d’Allen est synonyme du tabagisme.
Suivez les instructions d’Allen Carr et vous découvrirez que non seulement il est facile de se libérer du MAUVAIS SUCRE, mais qu’en plus vous apprécierez le processus. Non seulement vous serez délivré(e), mais vous serez heureux/heureuse de cette liberté acquise. Cela peut sembler trop beau pour être vrai pour l’instant, mais poursuivez votre lecture. Vous n’avez rien à perdre et absolument tout à gagner. À présent, je vous laisse entre les mains expertes d’Allen Carr.

L’invisible, ça saute aux yeux ! – Marie-France Cazeaux-Le Corre

Avec la préface de Didier Van Cauwelaert nous sommes directement happé dans l’ambiance que sera celle du livre. Un roman qui parle de la mort avec beaucoup d’humour.

Marie-France commence par nous parler de sa naissance qui n’avait déjà rien de banale. Elle nous raconte son enfance, qui  a été heureuse, un père dans la marine, rarement là, de la seconde guerre mondiale, de leur déménagement en Tunisie, une période très heureuse de sa vie.

C’est en 1958, à presque 18 ans qu’elle a sa première vision : elle voit son avenir, anticipe les sujets d’interrogations écrites…etc

Un livre qui témoigne avec simplicité et beaucoup d’humour des phénomènes, qui, encore aujourd’hui nous n’arrivons ni à expliquer ni à comprendre.

Un roman humain, écrit avec un plume simple et joyeuse. J’ai adoré sortir des sentiers battus. Ce livre m’a fait un bien fou.

Merci Marie-France d’avoir partagé avec nous ces quelques histoires de votre vie, des histoires remplies d’amour, d’humanité, d’humilité. Je pense que vous avez aidé un grand nombre de personnes face à des deuils inconsolables.

Éditeur : FIRST (06/09/2018)

**************************

” On n’est pas sérieux quand on a dix-sept ans ” a écrit Rimbaud, mais la destinée vous joue parfois des tours qui vous obligent à le devenir. Adolescente débordant d’humour et d’énergie, Marie-France Cazeaux-Le Corre découvre un jour qu’elle n’est pas comme les autres : elle a des
visions durant lesquelles des défunts lui apparaissent et lui confient des messages d’une précision confondante.
Les premières manifestations de ce don la terrorisent. Est-elle en train de devenir folle ? Ne supportant plus de rester seule avec ses questions et ses angoisses, elle décide de se confier à son père. Loin d’être surpris, ce-dernier lui raconte alors avoir été lui-même témoin d’un phénomène inexplicable durant la Seconde Guerre mondiale et lui révèle que certains membres de sa famille possèdent des ” talents secrets “…
Ce livre retrace la vie d’une femme au grand coeur sollicitée par l’invisible, une infirmière médium qui, pour aider les autres, a dû apprendre à maîtriser ses visions et à canaliser sa peur de l’au-delà. Elle nous raconte aujourd’hui son histoire, étayée par des témoignages extraordinaires de scientifiques, d’artistes, de familles a priori incrédules, et nous fait partager quelques-unes de ses plus belles rencontres entre ciel et terre.

%d blogueurs aiment cette page :