Les cicatrices – Claire Favan

Centralia, état de Washington

Owen Maker, vendeur de voiture dans l’entreprise de son beau-père, divorcé depuis presque 2 ans, vit toujours sous le même toit que son ex-femme Sally. Malgré la séparation de la maison par une cloison, Sally, vit très mal ce divorce et tente régulièrement de se suicider s’ils ne reprennent pas la vie commune. Owen, ne supportant pas d’être la cause de la mort de celle-ci, laisse la situation telle quelle est.

Dwain Cartwrighet Carol Bowns, lieutenants de police, sont face à la découverte du corps sans vie d’une jeune femme. Tout indique que le coupable n’est autre que le célèbre tueur en série surnommé “Twice“, qui sévit depuis plus de 20 ans. Tout pointe vers Owen, sa vie va alors virer au cauchemar.

Claire  Favan, aborde les profondeurs de l’âme. On découvre combien le conditionnement de certains, de par leur naissance, va forger leur caractère et leur âme. On se pose la question suivante : sommes nous systématiquement responsable de nos actes ? L’environnement où nous grandissons n’oriente t’il pas fortement nos choix de vie ? Est-il possible de changer, justement si nous quittons cet environnement néfaste, où bien au contraire, il est impossible de changer le mal étant ancré en nous ?

Un roman brillant, avec des personnages torturés, malmenés par la vie, que tantôt, on aime, tantôt, on déteste. Un twiste final génialissime. On ne peut qu’adorer cette lecture !

Éditeur : HARPER COLLINS (04/03/2020)

*********************************************

Centralia, État de Washington. La vie d’Owen Maker est une pénitence. Pour s’acheter la paix, il a renoncé à toute tentative de rébellion.
En attendant le moment où il pourra se réinventer, cet homme pour ainsi dire ordinaire partage avec son ancienne compagne une maison divisée en deux. Il est l’ex patient, le gendre idéal, le vendeur préféré de son beau-père qui lui a créé un poste sur mesure. Un type docile. Enfin, presque. Car, si Owen a renoncé à toute vie sociale, il résiste sur un point : ni le chantage au suicide de Sally ni les scènes qu’elle lui inflige quotidiennement et qui le désignent comme bourreau aux yeux des autres ne le feront revenir sur sa décision de se séparer d’elle.
Mais, alors qu’une éclaircie venait d’illuminer son existence, Owen est vite ramené à sa juste place. Son ADN a été prélevé sur la scène de crime d’un tueur qui sévit en toute impunité dans la région, et ce depuis des années. La police et le FBI sont sur son dos. L’enfer qu’était son quotidien n’est rien à côté de la tempête qu’il s’apprête à affronter.

Inexorable de Claire Favan

 

Dès la préface, par le fils de Claire Favan, j’ai les larmes aux yeux et je  me sens touchées personnellement…

Milo, 4 ans assiste avec sa maman, Alexandra, à l’arrestation en pleine nuit, à leur domicile,  de son père Victor, dénoncé par sa maîtresse pour braquage. Milo le vit très mal et restera traumatisé. Il exprimera ce mal être, cette tristesse et rage,   par de la violence envers ses camarades de maternelle. Sa maman, après des sacrifices financiers, se fera aider par une psychologue.

Trois ans plus tard, Victor sort de prison et reprend la vie commune avec Alexandra qui ne lui pardonne qu’à une seule condition, qu’il reprenne le droit chemin et se trouve un travail honnête. Mais c’est sans  compter sur son ancien “patron” qui ne désir pas le laisser tranquille… commence, pour Milo et sa mère des années difficiles…

Ce livre aborde avec justesse la “différence” de certains enfants.  Mal perçue, incompris  par les autres enfants  et adultes  cela crée un mal être chez ces enfants, engendrant un harcèlement des autres, créant une spirale infernale dont l’enfant n’arrivera jamais à sortir. Il sera toujours jugé, le fautif des moindres écarts, le coupable idéal en somme. Elle y décrit parfaitement les sentiments ambigus que ressent la mère de Milo passant d’un amour inconditionnel à un “pétage de câble” en bonne et due forme par lassitude, perdant l’espoir d’un avenir meilleur, pour l’instant d’après regretter et se battre à nouveau pour cet amour indestructible malgré toutes les épreuves que traversera Milo.

Claire Favan a réussi à faire vibrer mon coeur de maman tellement elle est juste dans ses propos, je peux vous assurer qu’elle sait parfaitement de quoi elle parle et elle à d’autant plus de mérite car à aucun moment on ne rentre dans le mélodrame, tout est parfaitement maîtrisé.

Mon Dieu mais quel livre, un coup de coeur phénoménale pour moi, un Chef d’oeuvre, je l’ai dévoré en 24 heures, impossible de m’endormir sans connaître la fin.

Éditeur : ROBERT LAFFONT (11/10/2018)
Nombre de pages : 384

****************************************************

Vous ne rentrez pas dans le moule ? Ils sauront vous broyer.
Inexorables, les conséquences des mauvais choix d’un père.
Inexorable, le combat d’une mère pour protéger son fils.
Inexorable, le soupçon qui vous désigne comme l’éternel coupable.
Inexorable, la volonté de briser enfin l’engrenage…
Ils graissent les rouages de la société avec les larmes de nos enfants.

 

%d blogueurs aiment cette page :