Le silence de la ville blanche – Eva García Saenz de Urturi

2016- Cathédrale de Sainte-Marie – Vitoria
Deux corps nus sont retrouvés : un garçon et une fille. L’inspecteur Unai Lopez de Ayala, surnommé “Kraken” et l’inspectrice Estibaliz Ruiz de Gauna se rendent sur les lieux du crime. La mise en scène n’est pas sans leur rappeler une série de crimes commis il y a 20 ans. Comment cela est possible, le coupable a arrêté, l’historien Tasio Ortiz de Zarate, par son frère jumeau l’inspecteur Ignacio ?

1969Blanca Diaz de Antonana est fiancée au richissime Javier Otiz de Zarate. Son médecin traitant, le Docteur Urbina, secrètement amoureux de celle-ci découvre que Blanca est loin d’être heureuse et bien traité par Javier.

Un thriller sombre, où la jalousie est omniprésente sur fond d’histoires familiales douloureuses. 

L’enquête s’avère très complexe et va conduire nos enquêteurs sur des pistes bien différentes et les plonger dans l’histoire de la ville, de ses secrets enfouis depuis des décennies, qui ont aujourd’hui des conséquences dramatiques, détruisant tout sur leur passage.

L’auteur décrit comment un être né suite à un véritable amour, peut justement sombrer dans la folie, si ce même amour ne lui est pas transmis.

Ce roman est truffé d’ingrédients explosifs qui en font un excellent roman, qui se lit d’une traite.

Si vous n’avez pas vu le film, je vous le conseille vivement, il n’a rien à envier au livre.

560 pages
Éditeur : FLEUVE EDITIONS (10/09/2020)

**************************************************

Dans la cathédrale de Sainte-Marie à Vitoria, un homme et une femme d’une vingtaine d’années sont retrouvés assassinés, dans une scénographie macabre : ils sont nus et se tiennent la joue dans un geste amoureux alors que les deux victimes ne se connaissaient pas.
Détail encore plus terrifiant : l’autopsie montrera que leur mort a été provoquée par des abeilles mises dans leur bouche. L’ensemble laisse croire qu’il existe un lien avec une série de crimes qui terrorisaient la ville vingt ans auparavant. Sauf que l’auteur de ces actes, jadis membre apprécié de la communauté de Vitoria, est toujours derrière les barreaux. Sa libération conditionnelle étant imminente, qui est le responsable de ces nouveaux meurtres et quel est vraiment son but ?
Une certitude, l’inspecteur Unai López de Ayala, surnommé Kraken, va découvrir au cours de cette enquête un tout autre visage de la ville.

La Preuve ultime – Peter James

 

Ross Hunter, journaliste d’investigation, qui a su se faire une notoriété après son enquête en Afghanistan, est abordé par un certain Harry F. Cook. Celui-ci lui annonce qu’il détient la preuve de l’existence de Dieu. Très dubitatif, au début, refusant d’enquêter, il finit par changer d’avis très rapidement.

Ce roman décrit une “guerre froide” entre les scientifiques qui veulent prouver que Dieu n’existe pas, que nous devons notre existence à la science, et de l’autre côté de fervents catholiques à la foi inébranlable. Mais au fond, on comprend que tout ça n’est qu’une histoire d’argent et de pouvoir !

Ce thriller ésotérique/historique est une mine d’information, tant sur les débuts de la religion catholique, que sur les avancées scientifiques afin de comprendre d’où nous venons.

L’auteur à une écriture précise, juste, aucun temps mort, tout s’enchaîne à la perfection.

On découvre une vision bien différente de ce qu pourrait être le retour de Jésus sur Terre et des preuves troublantes de l’existence de Dieu.

Un livre qui dérangera certaines les extrémistes catholique, mais aussi certains scientifiques en mal de pouvoir. À l’issue de cette lecture, on ne peut que se poser une multitude de questions et surtout réfléchir au but de la vie.

Un coup de cœur pour ce roman, un vrai plaisir avec cette lecture.

Éditeur : FLEUVE EDITIONS (20/02/2020)

***************************************

Le journaliste d’investigation Ross Hunter a failli ne pas répondre à l’appel qui allait changer sa vie, et l’avenir de l’humanité pour toujours. Au bout du fil, un certain Harry F. Cook lui annonce qu’il a découvert la preuve irréfutable de l’existence de Dieu. Cependant, pour la révéler publiquement, il a besoin de la caution de Ross afin de ne pas être décrédibilisé. Malgré ses doutes le journaliste accepte la mission, mais découvre peu après le corps sans vie du chercheur, assassiné dans son appartement, ainsi que trois mystérieuses coordonnées géographiques. Décidé à honorer la dernière volonté de Cook, Ross se lance alors dans la quête de cette preuve ultime, au risque d’être éliminé avant d’y accéder.
Car menacer les grandes religions n’est pas sans danger…

 

%d blogueurs aiment cette page :