Visions – S. L. Grey

 

Le Cap en Afrique du Sud.

Une couple, traumatisé par un cambriolage alors qu’ils étaient à leur domicile, Mark, professeur de littérature dans une petite université, la cinquantaine et Steph 24 ans, mère au foyer, qui rêve de publier son récit jeunesse,  ont du mal à s’en remettre et en garde un profond traumatisme.

Afin d’essayer de se retrouver et d’oublier un peu leur traumatisme et malgré leurs difficultés financières, ils décident de répondre à une annonce d’échange de domicile, et s’envolent pour Paris la ville des amoureux.

Mais arrivé à destination rien ne va être comme ils s’imaginaient..

Ce livre mêle drame, thriller, fantastique. On assiste impuissant à la descente aux enfers de Mark, dont le cambriolage a ravivé le traumatisme de la perte de sa fille Zoé de façon tragique, ce traumatisme prenant toute son ampleur à Paris avec d’étranges événements.

Même si j’ai lu très rapidement ce livre, que j’ai apprécié le double récit (Steph et Mark) je n’en garde pas qu’un souvenir positif. J’ai du mal à vous expliquer pourquoi, mais trop d’invraisemblances, de facilité, une histoire sans rebondissement, sans vrai suspense. Déçu par cette lecture dont le résumé donnait vraiment envie.

Éditeur : FLEUVE EDITIONS (08/11/2018)
Nombre de pages : 336

**********************************************************************

Une escapade romantique devait leur apporter du réconfort, mais au bout du couloir loge la terreur …

Traumatisés par un récent cambriolage, Mark et Steph décident de s’offrir une escapade à Paris. Quoi de mieux qu’un séjour dans la Ville lumière pour oublier cet événement sombre de leur existence ? L’appartement des Petit, un couple d’artistes sympathiques, repéré sur un site d’échange de domiciles, semble parfait.

Mais lorsque Mark et Steph arrivent à destination, une mauvaise surprise les attend. Les lieux sont loin du charme évoqué sur les photos et leurs hôtes aux abonnés absents. Sans solution de secours, Mark et Steph tentent de profiter au mieux de ce voyage, mais la détente n’est pas vraiment au rendez-vous. Entre la voisine intrigante qui débarque sans prévenir et Mark qui est soudainement hanté par des visions étranges, tout paraît s’acharner contre eux. Après une série d’incidents troublants, le couple décide de plier bagage. Pourtant, une fois de retour, aucun des deux ne parvient à se débarrasser du sentiment que quelque chose de sinistre règne à l’intérieur de leur propre domicile… et n’est pas prêt à partir.

Un mot de l’auteur
S.L. Grey est le fruit d’une collaboration entre Sarah Lotz et Louis Greenberg.

Sarah Lotz est romancière et scénariste. Elle vit à Cape Town, où elle écrit des romans policiers et thrillers. Elle est également l’auteur chez Fleuve Éditions de Trois (2014; Pocket, 2016) et de Jour Quatre (2016).

Louis Greenberg, écrivain et éditeur, vit à Johannesburg. Il a été libraire durant de nombreuses années, et a obtenu un doctorat en littérature.

Visions est leur cinquième livre coécrit, en cours de traduction dans de nombreux pays, et le deuxième publié en France.

 

La coupure de Fiona Barton

2012 – Londres

Le squelette d’un nouveau né est découvert dans un chantier.

Emma, correctrice à domicile pour une maison d’édition, la quarantaine,  mariée à Paul, essai de calmer ses angoisses par le travail.  La coupure de presse annonçant la découverte du squelette d’un bébé la terrifie.

Kate, journaliste, à la peur au ventre chaque jour en arrivant au travail, en effet elle tremble à l’idée d’être la prochaine sur la liste des licenciements du journal pour lequel elle travail. Elle  décide d’enquêter sur la découverte de ce squelette afin de lui donner un nom et une sépulture, mais également elle espère trouver le sujet qui fera redémarrer sa carrière.

Angela, la soixantaine, pense, en lisant cet article, qu’il s’agit de sa petite Alice kidnappée il y a 40 ans, elle n’a jamais réussi à tourner la page malgré ses 2 autres enfants et l’appui de son mari.

Les chapitres sont courts, aucun temps mort, tout s’enchaîne très vite et très bien. Nos 3 personnages principaux sont attachantes, on les sent toutes les 3 à la fois fragiles, mais aussi avec une volonté de ce battre.  Des femmes de caractères opposés, qui vont unir leur destin “grâce” à une coupure de presse, certaines liées par une tragédie qui a lourdement changé et entaché leur avenir. Les personnages secondaires apporte un vrai plus à l’histoire, je pense particulièrement à Jude la mère d’Emma.

Que dire de ce livre sinon que j’ai adorée, un énormmmmme coup de coeur, j’ai vraiment eu du mal à le lâcher, l’auteur montre par ce 2eme roman l’ampleur de son talent. Une auteur à suivre de très très près.

Éditeur : FLEUVE EDITIONS (13/09/2018)
Nombre de pages : 480

************************************

Quand quelques lignes en bas de la colonne des brèves révèlent la découverte d’un squelette de bébé sur un chantier de la banlieue de Londres, la plupart des lecteurs n’y prêtent guère attention. Mais pour trois femmes, cette nouvelle devient impossible à ignorer.
Angela revit à travers elle le pire moment de son existence : quarante ans auparavant, on lui a dérobé sa fille à la maternité. Depuis, elle cherche des réponses.
Pour Emma, jeune éditrice en free lance, c’est le début de la descente aux enfers, car ce fait divers risque fort de mettre son secret le plus noir à jour et de détruire sa vie à jamais.
Quant à Kate, journaliste de renom et avide d’une bonne story, elle flaire là le premier indice d’une affaire qui pourrait bien lui coûter quelques nuits blanches.
Car toutes les histoires ne sont pas bonnes à être publiées… Encore moins quand elles font resurgir des vérités que personne ne souhaite connaître.

%d blogueurs aiment cette page :