Mirrorland – Carole Johnstone

Catriona (Cat) 31 ans est depuis 12 ans journaliste freelance à Los Angeles.

Elle retourne en Écosse suite à la disparition mystérieuse en mer de sa sœur jumelle Ellice (El). Elles ne se parlent pas depuis le départ de Cat aux états-Unis. Au fil des pages, on va découvrir comment des sœurs jumelles miroirs si proches on pu du jour au lendemain se tourner le dos.

Cat ne croit pas un seul instant à la mort d’El tout comme Ross le mari d’El.

Cat, à travers les souvenirs présents dans la maison de son enfance nous fait découvrir le Mirrorland, le monde imaginaire emplit d’êtres surnaturels qu’elle avait créé avec El, dont Ross faisait également partie. Un monde où ils pouvaient tous fuir leur triste réalité. On a du mal à comprendre ce qui est réel et ce qui ne l’est pas.

Ce roman est plein de noirceur. Rien n’est ce qu’il parait. Jusqu’au bout, l’auteur se joue de nos certitudes. On découvrir l’horreur qu’on vécu Cat et El et comment grâce au lien qui les unissaient, elles ont pu affronter toutes les difficultés et horreurs qu’a pu être leur enfance, où leur seule lueur d’espoir en un avenir meilleur était le Mirrorland.

Dommage qu’il ait tant de longueur, j’ai eu du mal, par moment à accrocher à cette histoire, et du faire énormément de pause pour aller jusqu’au bout de ma lecture.

448 pages
Éditeur : FLEUVE EDITIONS (26/08/2021)

************************************************

Cat est partie s’installer à Los Angeles, loin de sa ville natale d’Edimbourg, et de sa sœur jumelle, El, dont elle est sans nouvelles depuis de longues années. La première partie de sa vie semble effacée de sa mémoire. Mais le jour où elle apprend la disparition inquiétante de sa sœur, elle décide de rentrer en Ecosse.
La police locale l’attend en effet pour l’interroger.

Peu après son arrivée, des messages apparaissent en divers endroits de la maison, tels des indices dans une chasse au trésor. Tous font référence à Mirrorland, le pays imaginaire que les deux sœurs s’étaient inventé dans leur enfance, à la fois terrain de jeu et refuge personnel.

Qui sème ces indices ? Qu’est-il véritablement arrivé à El ? Cat comprend alors qu’elle devra déverrouiller sa mémoire pour comprendre le présent.

La mort de Mrs Westaway -Ruth Ware

Harriet/Hal, 21 ans, depuis le décès brutal de sa mère 3 ans auparavant, tire les cartes pour survivre. Elle est au bord du gouffre, ayant emprunté de l’argent à un usurier malhonnête, elle se retrouve criblée de dette et menacée.

Sa vie prend un nouveau tournant quand elle reçoit le courrier d’un notaire lui annonçant le décès de sa grand-mère et l’héritage que celle-ci lui laissait. Pour elle, il y a erreur, ses grands-parents sont morts depuis plus de 20 ans. Ayant un grand cœur, elle décide dans un premier temps d’ignorer ce courrier, mais très vite, acculée et craignant pour sa vie, elle décide de prendre le train pour aller “récupérer” son héritage.

Une fois sur place, rien ne se passe comme elle le pensait, elle découvre qu’elle a une famille, que sa mère avait des frères, et qu’elle s’est enfuie. Mais pourquoi ? 

Même si cette histoire était intéressante, Hal très attachante, l’ambiance bien pesante, je n’ai pas adhéré à 100 %. Beaucoup de longueurs, on tourne constamment autour du pot, aucun des personnages n’ose s’affronter, et cela devient lassant à la longue.

Même si j’ai été jusqu’au bout de ma lecture, je n’en garderai pas un souvenir transcendant.

Éditeur : FLEUVE EDITIONS (03/10/2019)

*****************************************

Chaque famille a ses secrets. Certains méritent un meurtre.
Lorsque Harriet Westaway reçoit un courrier lui annonçant un héritage conséquent provenant de sa grand-mère, cela semble être la réponse inespérée à tous ses problèmes.
En effet, Harriet doit de l’argent, beaucoup d’argent, emprunté à un usurier sans scrupules, et cela risque fort de mettre sa vie en danger. Seul souci : ses grands-parents sont décédés vingt ans auparavant, et elle ne les a même jamais connus. La lettre a donc été adressée à la mauvaise personne.
Mais Harriet qui gagne sa vie en tirant les cartes pour prédire l’avenir n’est plus à une affabulation près.
Et ce coup du sort pourrait enfin tout résoudre sauf si le hasard en décide autrement…

« Une prose évocatrice, des personnages dérangeants ainsi qu’une atmosphère effrayante et claustrophobe font tourner les pages de ce drame familial explosif. » Publishers Weekly

 

%d blogueurs aiment cette page :