Le corbeau d’Oxford – Faith Martin

Une enquête de Loveday & Ryder – Tome 1

1960, Oxford – Sir Marcus Deering, riche homme d’affaire reçoit depuis plusieurs semaines des lettres anonymes de menaces. Mais, lors de la réception de la dernière lettre, menaçant son fils de mort, il décide, d’aller porter plainte à la police. Malgré cela, le meurtre de Jonathan McGillicuddy est assassiné. Pourquoi lui et pas le fils de Sir Marcus ?

Le Docteur Clément Ryder, coroner, doit enquêter sur une affaire classée, la mort étrange d’une jeune femme de 21 ans, il y a 5 ans. Il y a voit un lien avec le meurtre de Jonathan. Pour mener à bien cette enquête, il a besoin d’être assisté d’un policier. Le Chef de la police y voit l’occasion de se “débarrasser” de la toute jeune stagiaire, Trudy Loveday, fraîchement sortie de l’école de policer, en effet il ne voit pas d’un bon oeil l’intégration dans sa brigade d’une femme, que dira la population s’il lui arrive quelques chose ?

Quelle belle découverte que ce roman, qui est le mélange parfait du duo Sherlock-Holmes/Watson et Hercule Poirot. Le suspens est maintenu jusqu’au bout, les personnages principaux, Loveday et Ryder sont complètement à l’opposé, elle enjouée, pleine de vie, rêve d’une brillante carrière dans la police, lui ancien brillant cardiologue, cachant, tant bien que mal, la maladie qui le rouge, est un être taciturne qui parle très peu et observe beaucoup.

La fin est inimaginable, on est horrifié de découvrir de quoi est capable un cerveau malade.

Éditeur : HARPER COLLINS (13/11/2019)

***********************************************

Oxford, 1960. Lorsque Sir Marcus Deering, un riche industriel de la région, reçoit plusieurs lettres de menace anonymes, il prend le parti de ne pas s’en inquiéter.Mais bientôt, un meurtre est commis, et les meilleurs éléments de la police d’Oxford sont mobilisés.La toute jeune policière Trudy Loveday rêverait de participer à une affaire aussi importante, mais ses supérieurs coupent rapidement court à ses ambitions. Écartée de l’enquête et chargée d’assister le brillant mais peu amène Dr Clement Ryder, médecin légiste, sur une affaire classée, elle se retrouve pourtant très vite au cœur d’une énigme qui pourrait bien la mener sur la piste du mystérieux corbeau d’Oxford…

D’une mort lente – Emelie Schepp

Série Jana Berzelius – Tome 3

Margaretha la mère du procureure Jana Berzeluis meurt d’un infarctus. Au même moment Jana doit faire face à l’évasion de Danilo Pena qu’elle connaît depuis l’enfance et qui comme elle cache de lourds secrets et surtout connaît son passé sombre.

En parallèle, les inspecteurs Henrik et Mia doivent faire face au meurtre d’une mère de famille, aide soignante, dont le meurtrier a coupé ses 2 mains.

Philip Engström ambulancier  se sent coupable de n’avoir pas pu sauver la mère de Jana. Sa coéquipière Sandra s’inquiète pour lui, elle le sent à la dérive.

Très vite d’autres meurtres avec mutilations vont survenir : seul point commun, les victimes travaillaient toutes dans le milieu médical.

L’auteur nous présente une multitude de personnages avec des histoires de vies différentes. On découvre dans ce 3eme tome une Jana un peu plus humaine, qui n’est pas aussi insensible que le laissait entrevoir le 1er tome. L’auteur c’est moins focalisé cette fois sur le personnage de Mia qui était secondaire, mais toujours aussi peu sympathique.

Ce livre aborde des thèmes difficiles. L’erreur professionnelle qui peut détruire plusieurs vies. Le burn-out, le stress, l’infidélité. Mais surtout comment une personne sans amour, sans enfance, moquée toute sa jeunesse, peut sombrer dans la folie et imaginer une terrible vengeance même si l’on a du mal à comprendre ses motivations.

Pas de temps mort cette fois, une lecture fluide, captivante avec des personnages tous plus intéressants les uns que les autres.

Éditeur : HARPER COLLINS (06/03/2019)

****************************************************

Mis en scène dans leur propre appartement, des corps comme des poupées incomplètes, mutilés avec une précision chirurgicale. Justement, c’est peut-être la chirurgie qui relie les victimes entre elles. Et, plus précisément, une erreur médicale commise dans le secret d’une salle d’opération, étouffée par les années. Des nuits blanches attendent la police de Norrköping et la procureure Jana Berzelius. Mais cette dernière a d’autres cauchemars que le tueur au scalpel. Un homme qui la connaît depuis l’enfance. Un homme qui pourrait révéler à tous que Jana a été élevée et entraînée pour tuer. Cet homme est sa véritable menace. Et il vient juste de s’échapper.

Série Jana Berzelius

1-Marquée à vie

2- Sommeil blanc

3- D’une mort lente

%d blogueurs aiment cette page :