Sommeil blanc – Emelie Schepp

Pim, jeune thaïlandaise de 15 ans est recrutée comme mule et envoyée en Suède où l’attend un réseau de trafiquants de drogue.

Tout se complique, quand, sa compagne de voyage est retrouvée morte dans le train qui les conduisait vers leurs commanditaires : l’une des boulettes de drogues s’est transpercée dans son estomac causant sa mort.

La procureure Jana Berzeluis est chargée de l’enquête. On la retrouve comme dans le premier roman la mettant en scène « marquée à vie », froide et distante, ne laissant personne l’approchée de trop près, avec un passé très trouble et une relation avec son père que l’on pourra qualifier de tout sauf de sereine…

Parallèlement, le commissaire Henrik s’apprête à être père pour la 3eme fois, et cela, l’angoisse terriblement et ce n’est pas sa coéquipière Mia Bolander, empiéter dans ses problèmes d’argent et de cœur qui pourra le rassurer.

Gunnar et Anneli, après 10 ans de relation avec des hauts et des bas essaient de se retrouver.

Ce thriller a tous les ingrédients qui en font un excellent roman : de l’action, du suspens des personnages à la personnalité complexe, parfaitement réaliste.

J’ai trouvé Jana plus humaine dans ce roman, mais même si elle reste le personnage central de ce thriller, tous les personnages qui l’entourent ont une grande importance dans l’évolution de cette histoire.

La fin m’a un peu laissé perplexe, je ne sais pas trop quoi en penser.

416 pages
Éditeur : HARPER COLLINS (06/03/2019)

*************************************

Jana Berzelius enquête sur le décès par overdose d’une jeune thaïlandaise utilisée dans un trafic de drogue. Tout porte à croire que Danilo, un ennemi de Jana qui sait trop de choses sur son passé, est concerné par l’affaire.

Une deuxième enquête de Jana Berzélius.
Quand une jeune Thaïlandaise utilisée pour faire passer de la drogue est retrouvée morte des suites d’une overdose, tous les indices tendent à prouver qu’un certain « Danilo » est lié à l’affaire. Un ennemi personnel que Jana Berzelius a bien l’intention de faire disparaitre. Ancien frère d’armes, il en sait trop sur son enfance sordide. En parallèle, l’équipe de Jana se concentre sur la recherche d’un magnat de la drogue qu’on dit d’une intelligence hors du commun. Tout en brûlant de connaitre son identité, Berzelius doit aussi veiller à ce que Danilo ne dévoile pas… la sienne.

Série Jana Berzelius

1-Marquée à vie

2- Sommeil blanc

3- D’une mort lente

Les cicatrices – Claire Favan

Centralia, état de Washington

Owen Maker, vendeur de voiture dans l’entreprise de son beau-père, divorcé depuis presque 2 ans, vit toujours sous le même toit que son ex-femme Sally. Malgré la séparation de la maison par une cloison, Sally, vit très mal ce divorce et tente régulièrement de se suicider s’ils ne reprennent pas la vie commune. Owen, ne supportant pas d’être la cause de la mort de celle-ci, laisse la situation telle quelle est.

Dwain Cartwrighet Carol Bowns, lieutenants de police, sont face à la découverte du corps sans vie d’une jeune femme. Tout indique que le coupable n’est autre que le célèbre tueur en série surnommé “Twice“, qui sévit depuis plus de 20 ans. Tout pointe vers Owen, sa vie va alors virer au cauchemar.

Claire  Favan, aborde les profondeurs de l’âme. On découvre combien le conditionnement de certains, de par leur naissance, va forger leur caractère et leur âme. On se pose la question suivante : sommes nous systématiquement responsable de nos actes ? L’environnement où nous grandissons n’oriente t’il pas fortement nos choix de vie ? Est-il possible de changer, justement si nous quittons cet environnement néfaste, où bien au contraire, il est impossible de changer le mal étant ancré en nous ?

Un roman brillant, avec des personnages torturés, malmenés par la vie, que tantôt, on aime, tantôt, on déteste. Un twiste final génialissime. On ne peut qu’adorer cette lecture !

Éditeur : HARPER COLLINS (04/03/2020)

*********************************************

Centralia, État de Washington. La vie d’Owen Maker est une pénitence. Pour s’acheter la paix, il a renoncé à toute tentative de rébellion.
En attendant le moment où il pourra se réinventer, cet homme pour ainsi dire ordinaire partage avec son ancienne compagne une maison divisée en deux. Il est l’ex patient, le gendre idéal, le vendeur préféré de son beau-père qui lui a créé un poste sur mesure. Un type docile. Enfin, presque. Car, si Owen a renoncé à toute vie sociale, il résiste sur un point : ni le chantage au suicide de Sally ni les scènes qu’elle lui inflige quotidiennement et qui le désignent comme bourreau aux yeux des autres ne le feront revenir sur sa décision de se séparer d’elle.
Mais, alors qu’une éclaircie venait d’illuminer son existence, Owen est vite ramené à sa juste place. Son ADN a été prélevé sur la scène de crime d’un tueur qui sévit en toute impunité dans la région, et ce depuis des années. La police et le FBI sont sur son dos. L’enfer qu’était son quotidien n’est rien à côté de la tempête qu’il s’apprête à affronter.

%d blogueurs aiment cette page :