Vindicta – Cédric Sire

Je ne vais pas en écrire beaucoup sur ce roman, car suis sacrément embêtée et déçue, en effet habituellement, j’aime beaucoup ce que fait Cédric Sire.

J’ai été jusqu’au bout de ma lecture, je l’avoue uniquement par rapport à l’avis de Franck Thilliez qui est plus que positif.

Tout au long du, roman, j’ai attendu les fameux moments à cent à l’heure, le suspense et quasi-inexistant pour moi, on comprend assez vite une partie de l’intrigue et ce qui va se passer. Les personnages sont de pures stéréotypes, sans âmes, quelconques, je ne me suis attachée à aucun d’eux.

Fort heureusement pour l’auteur, son roman à beaucoup plus d’avis positif, que négatif. Cette lecture ne me correspondait juste pas. Dommage de finir 2021 avec ce roman.

800 pages
HARPER COLLINS (19/05/2021)

*******************************************

UN BRAQUAGE SOUS HAUTE TENSION
” On entre, on prend le fric, on ressort. Personne ne sera blessé. ”
Leur plan est sans risque. Le bijoutier ne portera pas plainte pour le vol car son argent est d’origine illégale. Damien, Élie, Audrey et Driss s’imaginent avoir trouvé la réponse miracle à tous leurs problèmes.
UN FLIC EN CHUTE LIBRE
Fraîchement muté dans un groupe de surveillance, Olivier est loin d’imaginer que la planque qu’on lui a assignée fera de lui le témoin clé d’un cyclone meurtrier, dans le sillage d’un tueur glacial et méthodique que rien ne semble pouvoir arrêter. Des déserts du Moyen-Orient aux villes sombres et silencieuses du territoire français, quand la vindicte est en marche, plus rien ne peut vous sauver.
UNE TRAQUE HALETANTE SECOUÉE DE FAUSSES PISTES
Pur instrument de torture et de mort, il n’a pas de nom, pas de visage, l’habitude de tuer et un cimetière de cadavres derrière lui. Mais dans cette affaire, pas de contrat. Cette fois-ci
pour lui : c’est personnel.
Dans ce thriller crépusculaire, Cédric Sire joue comme jamais avec les nerfs du lecteur jusqu’à l’effroyable twist final et confirme son entrée tonitruante parmi les maîtres du thriller français.

Sommeil blanc – Emelie Schepp

Pim, jeune thaïlandaise de 15 ans est recrutée comme mule et envoyée en Suède où l’attend un réseau de trafiquants de drogue.

Tout se complique, quand, sa compagne de voyage est retrouvée morte dans le train qui les conduisait vers leurs commanditaires : l’une des boulettes de drogues s’est transpercée dans son estomac causant sa mort.

La procureure Jana Berzeluis est chargée de l’enquête. On la retrouve comme dans le premier roman la mettant en scène « marquée à vie », froide et distante, ne laissant personne l’approchée de trop près, avec un passé très trouble et une relation avec son père que l’on pourra qualifier de tout sauf de sereine…

Parallèlement, le commissaire Henrik s’apprête à être père pour la 3eme fois, et cela, l’angoisse terriblement et ce n’est pas sa coéquipière Mia Bolander, empiéter dans ses problèmes d’argent et de cœur qui pourra le rassurer.

Gunnar et Anneli, après 10 ans de relation avec des hauts et des bas essaient de se retrouver.

Ce thriller a tous les ingrédients qui en font un excellent roman : de l’action, du suspens des personnages à la personnalité complexe, parfaitement réaliste.

J’ai trouvé Jana plus humaine dans ce roman, mais même si elle reste le personnage central de ce thriller, tous les personnages qui l’entourent ont une grande importance dans l’évolution de cette histoire.

La fin m’a un peu laissé perplexe, je ne sais pas trop quoi en penser.

416 pages
Éditeur : HARPER COLLINS (06/03/2019)

*************************************

Jana Berzelius enquête sur le décès par overdose d’une jeune thaïlandaise utilisée dans un trafic de drogue. Tout porte à croire que Danilo, un ennemi de Jana qui sait trop de choses sur son passé, est concerné par l’affaire.

Une deuxième enquête de Jana Berzélius.
Quand une jeune Thaïlandaise utilisée pour faire passer de la drogue est retrouvée morte des suites d’une overdose, tous les indices tendent à prouver qu’un certain « Danilo » est lié à l’affaire. Un ennemi personnel que Jana Berzelius a bien l’intention de faire disparaitre. Ancien frère d’armes, il en sait trop sur son enfance sordide. En parallèle, l’équipe de Jana se concentre sur la recherche d’un magnat de la drogue qu’on dit d’une intelligence hors du commun. Tout en brûlant de connaitre son identité, Berzelius doit aussi veiller à ce que Danilo ne dévoile pas… la sienne.

Série Jana Berzelius

1-Marquée à vie

2- Sommeil blanc

3- D’une mort lente

%d blogueurs aiment cette page :