Survivre -Vincent Hauuy

2035, Florian Starck, ancien journaliste, vit en reclus dans les Alpes, au milieu de nul part dans une cabane qu’il a construit.

On découvre un monde qui survit difficilement, suite à diverses catastrophes climatiques, épidémies bactériennes, un monde à l’agonie. Il manque de tout, de nourriture, d’eau, de travail. La population fuit la misère, les climats arides allant d’un endroit à un autre, on les appelle les réfugiés climatique.

Florian va devoir quitter son refuge, quand sa sœur, lui apprend la disparition de leur frère espion pour le compte de la DGSE, elle lui demande de l’aider à le retrouver. Il réalisait un reportage sur Alejandro Perez, quand il a disparu.

Il va devoir accepter de devenir coach de survie aux Etats-Unis dans l’Idaho, pour une émission de télé-réalité créé par Alejandro Perez, milliardaire précurseur dans la création des intelligences artificielles.

Au fil des pages, on découvre un monde horrible, où tout se monnaie, même les organes. On ne parle réellement pas de vivre, mais de survivre.

L’auteur, Vincent Hauuy, n’est-il pas visionnaire ? N’a-t-il pas au fond raison sur l’avenir de l’espère humaine ? Il décrit tellement bien comment l’humanité en est arrivée là, que l’on ne peut que se dire, mon Dieu, on fonce droit contre le mur si l’on ne change pas rapidement de comportement. On se pose d’autant plus rapidement la question quand on voit ce qui se passe actuellement avec le COVID-19.

Vincent est vraiment sorti de sa zone de confort, ce roman n’a absolument rien à voir avec ses autres livres. Même si cela reste un thriller, je le classerai dans un genre complètement différent, celui de l’anticipation.

Ce livre, il faut le dire, fait froid dans le dos. La description de ce monde pourri, ou rien d’autre ne compte que sa propre survie au détriment des autres est tellement réaliste. On a qu’une envie, partir loin de tout et vivre dans un lieu désert loin de tout ça.

À livre à lire absolument !

Éditeur : HUGO ET COMPAGNIE (19/03/2020)

*****************************************************

2035. La Terre est en sursis : les catastrophes climatiques se multiplient, les sociétés sont en ébullition et les réserves d’eau potable se raréfient. Le survivalisme prend de l’ampleur. Survivre devient à la fois un défi et une obsession. C’est aussi le thème et le nom du grand jeu télévisé que lance le milliardaire Alejandro Perez, magnat des intelligences artificielles.

Dans l’énorme complexe construit ad hoc dans l’Idaho, le lancement de Survivre s’annonce spectaculaire. Mais lorsqu’un agent de la DGSE infiltré dans l’organisation de Perez disparaît, son frère, l’ex-journaliste Florian Starck, se décide à intégrer l’émission. Et découvre un envers du décor aussi mystérieux que terrifiant. Car la promesse d’un grand divertissement dissimule un objectif beaucoup plus sombre. Dès la première épreuve, le compte à rebours commence. Pour les candidats. Pour Florian Starck. Et pour nous tous.

Le repas – Vincent Hauuy

Marc est en couple depuis 1 semaine avec la magnifique Lila.
Roulant sous la neige avec Lila, pour aller rencontrer les parents de celle-ci, il ne pense qu’à une chose la mettre dans son lit !
Il est étonné de découvrir que Théodore et Matha, ce juge tout juste à la retraite, et sa femme ancien mannequin, vivent au milieu de la forêt dans une espèce de vieille ferme.
Vincent nous met directement dans l’ambiance de ce huis-clos, ou l’on a de suite envie de prendre la voiture et de partir.
J’ai adoré cette lecture, aucun point négatif, toute l’histoire, se tient, même si tout cela parait complètement dingue. On déteste Marc du début à la fin, on n’aime pas plus Lila qui parait niaise, Théodore, psycho-rigide, et Martha nympho-maniaque, un joli cocktail de personnages La fin est surprenante et génialisme.
Cette nouvelle étant très courte, je ne vous en dis pas plus sans risquer d’en dévoiler trop..

********************************

Marc se rend avec sa nouvelle petite amie chez les parents de cette dernière pour une première rencontre. Il est persuadé que ce repas va être d’un ennui mortel et n’a qu’une hâte, celle de l’écourter pour enfin arriver à ses fins avec la jolie Lila. Mais ce repas est loin de se passer comme il l’avait imaginé…

%d blogueurs aiment cette page :