Les jumeaux de Piolenc – Sandrine Destombes

Août 1989, les jumeaux Raphaël et Solène, 11 ans, disparaissent mystérieusement de leur village du Vaucluse, Piolenc. Trois mois plus tard, on retrouve dans un cimetière le corps sans vie de Solène.

Juin 2018, Nadia, 11 ans, habitante de Piolenc disparaît à son tour. Commence une enquête qui va conduire le capitaine Fabregas dans les profondeurs de la folie humaine.

Je suis assez mitigée par cette lecture. 

Il est vrai que ce roman ce lit assez rapidement, on y retrouve des ingrédients phares, qui en font un thriller : de la manipulation, de la folie, du suspense. Mais voilà, je n’ai pas totalement accroché. Tout me parait improbable, je ne peux pas rentrer dans les détails sans vous dévoiler une partie du roman. À la différence de beaucoup de lecteurs, j’ai assez vite compris une petite partie du scénario macabre, même s’il me manquait pas mal d’éléments, qui en effet étaient assez inattendus.

Ayant lu tellement d’avis positifs sur ce roman, je m’attendais à tellement plus, d’où, je pense, ma déception.

Cela reste un bon thriller, mais qui, malheureusement, ne restera pas longtemps dans ma mémoire.

Editeur : Hugo Roman

-*******************************

” Un vrai page-turner, addictif et haletant, porté par une atmosphère envoûtante et une écriture ciselée. ” Michel Bussi

Août 1989. Solène et Raphaël, des jumeaux de onze ans originaires du village de Piolenc, dans le Vaucluse, disparaissent lors de la fête de l’ail. Trois mois plus tard, seul l’un d’eux est retrouvé. Mort.
Juin 2018. De nouveaux enfants sont portés disparus à Piolenc. L’histoire recommence, comme en macabre écho aux événements survenus presque trente ans plus tôt, et la psychose s’installe. Le seul espoir de les retrouver vivants, c’est de comprendre enfin ce qui est arrivé à Solène et Raphaël. Au risque de réveiller de terribles souvenirs.

Survivre -Vincent Hauuy

2035, Florian Starck, ancien journaliste, vit en reclus dans les Alpes, au milieu de nul part dans une cabane qu’il a construit.

On découvre un monde qui survit difficilement, suite à diverses catastrophes climatiques, épidémies bactériennes, un monde à l’agonie. Il manque de tout, de nourriture, d’eau, de travail. La population fuit la misère, les climats arides allant d’un endroit à un autre, on les appelle les réfugiés climatique.

Florian va devoir quitter son refuge, quand sa sœur, lui apprend la disparition de leur frère espion pour le compte de la DGSE, elle lui demande de l’aider à le retrouver. Il réalisait un reportage sur Alejandro Perez, quand il a disparu.

Il va devoir accepter de devenir coach de survie aux Etats-Unis dans l’Idaho, pour une émission de télé-réalité créé par Alejandro Perez, milliardaire précurseur dans la création des intelligences artificielles.

Au fil des pages, on découvre un monde horrible, où tout se monnaie, même les organes. On ne parle réellement pas de vivre, mais de survivre.

L’auteur, Vincent Hauuy, n’est-il pas visionnaire ? N’a-t-il pas au fond raison sur l’avenir de l’espère humaine ? Il décrit tellement bien comment l’humanité en est arrivée là, que l’on ne peut que se dire, mon Dieu, on fonce droit contre le mur si l’on ne change pas rapidement de comportement. On se pose d’autant plus rapidement la question quand on voit ce qui se passe actuellement avec le COVID-19.

Vincent est vraiment sorti de sa zone de confort, ce roman n’a absolument rien à voir avec ses autres livres. Même si cela reste un thriller, je le classerai dans un genre complètement différent, celui de l’anticipation.

Ce livre, il faut le dire, fait froid dans le dos. La description de ce monde pourri, ou rien d’autre ne compte que sa propre survie au détriment des autres est tellement réaliste. On a qu’une envie, partir loin de tout et vivre dans un lieu désert loin de tout ça.

À livre à lire absolument !

Éditeur : HUGO ET COMPAGNIE (19/03/2020)

*****************************************************

2035. La Terre est en sursis : les catastrophes climatiques se multiplient, les sociétés sont en ébullition et les réserves d’eau potable se raréfient. Le survivalisme prend de l’ampleur. Survivre devient à la fois un défi et une obsession. C’est aussi le thème et le nom du grand jeu télévisé que lance le milliardaire Alejandro Perez, magnat des intelligences artificielles.

Dans l’énorme complexe construit ad hoc dans l’Idaho, le lancement de Survivre s’annonce spectaculaire. Mais lorsqu’un agent de la DGSE infiltré dans l’organisation de Perez disparaît, son frère, l’ex-journaliste Florian Starck, se décide à intégrer l’émission. Et découvre un envers du décor aussi mystérieux que terrifiant. Car la promesse d’un grand divertissement dissimule un objectif beaucoup plus sombre. Dès la première épreuve, le compte à rebours commence. Pour les candidats. Pour Florian Starck. Et pour nous tous.

%d blogueurs aiment cette page :