Femmes sans merci – Camilla Läckberg

Dans ce roman très court, on est face à 3 femmes toutes bien différentes, mais ayant un point commun : elles sont malheureuses dans leur vie de couple, elles sont coincées dans des relations toxiques.

Ingrid, femme au foyer est mariée à Tommy rédacteur en Chef, qui la trompe avec une jeune et belle journaliste.

Victoria, également femme au foyer, jeune russe qui rêve d’une vie emplie d’amour, subie constamment les humiliations de Malte son compagnon qui la traite comme une esclave.

Et enfin Birgitta, institutrice bientôt à la retraite, subie quotidiennement les violences physiques de son mari.

Trois femmes en souffrance, ne voyant aucune issue possible à leur triste vie. Des hommes bien sous tout rapport, qui sont tous, de façon différentes, froids, sans scrupule. Trois femmes à la fois fortes, mais si fragiles en même temps.

Trois femmes, trois hommes, des vies si différentes, mais un lien invisible va pousser ces femmes à s’unir et à trouver une issue bien sombre à leur malheur !

Un roman court, mais qui va droit à l’essentiel, il se lit d’une traite. Un bon moment de lecture, mais rien de transcendant pour moi qui suis pourtant une grande fan de cette auteure.

Editeur : Actes Sud

***********************************

Ingrid Steen a renoncé à sa carrière de journaliste le jour où son mari infidèle a été promu éditeur en chef. Depuis, elle s’occupe de leur fille et s’efforce de maintenir l’image d’un mariage parfait.
Viktoria Brunberg est misérable, enchaînée aux fourneaux dans sa maison de Sillbo. Quand elle a découvert la véritable nature de son mari Malte, il était déjà trop tard.
Birgitta Nilsson, bientôt à la retraite, n’arrive pas à se libérer de son mari abusif. Depuis des années, elle fait tout pour cacher ses bleus.
Extrêmement différentes, ces trois femmes ont une chose en commun : elles sont toutes coincées dans des mariages destructeurs et toxiques. Via un forum sur le Net elles concluent un pacte : chacune va commettre le meurtre parfait en assassinant le mari de l’une des autres.

La Cage dorée – La vengeance d’une femme est douce et impitoyable – Camilla Läckberg

Matilda en quittant Fjällbacka  et la vie misérable qu’elle y a connu décide dorénavant de s’appeler Faye. Elle s’installe à Stockholm, ou elle décide très vite de devenir quelqu’un et pour ça entre avec brio à Sup de Co. Elle y rencontre Chris et tombe follement amoureuse. Pour l’aider, malgré ses brillantes notes, elle décide d’abandonner ses études pour trouver un job afin de subvenir à leurs besoins le temps de monter leur société. Cela sera un succès, en quelques années les voilà devenus milliardaires !

Camilla avec ce roman fait un virage à 180°, rien à voir avec ses livres précédents…. En effet cette nouvelle série est noire, laissant peu de place à l’humour. Elle y décrit avec authenticité, sans rien nous épargner, la maltraitance psychologique et physique, la déchéance sociale, la maladie, mais aussi (avec quelques clichés), la vie difficile des femmes de milliardaires, dont le rôle principale est d’être toujours belles et d’organiser les meilleurs fêtes et cocktails de la ville, mais surtout de se taire et de ne jamais se plaindre. Un monde de futilité et d’apparence ou l’amitié n’existe pas.

Faye est très loin d’être parfaite, mais je l’ai adorée, elle est intelligente, brillante, prête à tout pour que personne ne l’écrase. Même si je n’ai pas adhéré à sa vengeance, la façon dont elle y est arrivé était judicieux, machiavélique, intelligemment pensé.

Comme d’habitude Camilla ne m’a pas déçue une minute, livre engloutie en quelques heures, une totale réussite, un livre brillant, parfait, machiavélique, vous savez ce qu’il vous reste à faire !

Éditeur : ACTES SUD (11/04/2019)

***********************************************

Faye a voué sa vie à Jack, elle a tout sacrifié pour lui. Mais lorsque Jack, coureur de jupons invétéré, la quitte pour une jeune collaboratrice, laissant Faye complètement démunie, l’amour fait place à la haine. La vengeance sera douce et impitoyable : il lui a tout pris, elle ne lui laissera rien.

Premier volet d’un diptyque, «La Cage dorée» est un thriller glaçant qui résonne funestement avec l’ère #MeToo. Pour la première fois, Camilla Läckberg quitte Fjällbäcka pour explorer la perversité de l’homme dans les hautes sphères de la société stockholmoise. Et montrer combien il peut être fatal de sous-estimer une femme…

%d blogueurs aiment cette page :