La Cage dorée – La vengeance d’une femme est douce et impitoyable – Camilla Läckberg

Matilda en quittant Fjällbacka  et la vie misérable qu’elle y a connu décide dorénavant de s’appeler Faye. Elle s’installe à Stockholm, ou elle décide très vite de devenir quelqu’un et pour ça entre avec brio à Sup de Co. Elle y rencontre Chris et tombe follement amoureuse. Pour l’aider, malgré ses brillantes notes, elle décide d’abandonner ses études pour trouver un job afin de subvenir à leurs besoins le temps de monter leur société. Cela sera un succès, en quelques années les voilà devenus milliardaires !

Camilla avec ce roman fait un virage à 180°, rien à voir avec ses livres précédents…. En effet cette nouvelle série est noire, laissant peu de place à l’humour. Elle y décrit avec authenticité, sans rien nous épargner, la maltraitance psychologique et physique, la déchéance sociale, la maladie, mais aussi (avec quelques clichés), la vie difficile des femmes de milliardaires, dont le rôle principale est d’être toujours belles et d’organiser les meilleurs fêtes et cocktails de la ville, mais surtout de se taire et de ne jamais se plaindre. Un monde de futilité et d’apparence ou l’amitié n’existe pas.

Faye est très loin d’être parfaite, mais je l’ai adorée, elle est intelligente, brillante, prête à tout pour que personne ne l’écrase. Même si je n’ai pas adhéré à sa vengeance, la façon dont elle y est arrivé était judicieux, machiavélique, intelligemment pensé.

Comme d’habitude Camilla ne m’a pas déçue une minute, livre engloutie en quelques heures, une totale réussite, un livre brillant, parfait, machiavélique, vous savez ce qu’il vous reste à faire !

Éditeur : ACTES SUD (11/04/2019)

***********************************************

Faye a voué sa vie à Jack, elle a tout sacrifié pour lui. Mais lorsque Jack, coureur de jupons invétéré, la quitte pour une jeune collaboratrice, laissant Faye complètement démunie, l’amour fait place à la haine. La vengeance sera douce et impitoyable : il lui a tout pris, elle ne lui laissera rien.

Premier volet d’un diptyque, «La Cage dorée» est un thriller glaçant qui résonne funestement avec l’ère #MeToo. Pour la première fois, Camilla Läckberg quitte Fjällbäcka pour explorer la perversité de l’homme dans les hautes sphères de la société stockholmoise. Et montrer combien il peut être fatal de sous-estimer une femme…

La sorcière de Camilla Lackberg

10ème enquête de la série  « Erica Falck et Patrik Hedström » Cliquer pour la liste de ses autres romans

C’est avec hâte et plaisir que je retrouve une nouvelle enquête de mes chouchous Erica et Patrick.

On les retrouvent cette fois face à l’horrible meurtre d’une fillette de 4 ans, étrangement petite fille morte au même âge et dans la même ferme que la petite Stella 30 ans plus tôt.

De suite tout le monde se pose la question, ces histoires sont-elles liées ? A l’époque 2 adolescentes, Helen et Marie avaient été tenues pour coupables après avoir avoué, puis se rétractant par la suite. Le doute persiste, d’autant plus que Marie, devenue une actrice célèbre à Hollywood, est revenue dans à Fjällbacka pour le tournage d’un film.

En parallèle, on découvre le destin tragique de plusieurs réfugiés syriens, et leur difficultés d’adaptation et d’acception par la population suédoise. Sujet bien d’actualité…

Pour rajouter un peu plus d’action au roman, on partage également la vie difficile de 2 adolescents rejetés et harcelés par leurs pairs.

On retrouve bien évidement, Erica, débordée entre ses 3 enfants et ses recherches pour son nouveau roman, pas le meilleur exemple de mère comme le souligne si bien sa belle-mère, mère et épouse parfaite…

Et enfin la 2ème histoire se déroule en 1671 avec pour personnage principale Elin, jeune veuve, employée comme bonne  par sa demi-soeur, sur fond de chasse à la sorcière sur simple dénonciation….

Dans ce roman, j’ai retrouvé tous les ingrédients habituels qui ont fait un succès de tous les romans de cette auteur : une multitude de personnages tous plus attachants les uns que les autres, des meurtres, de l’amour, de l’amitié, des passages drôles et surtout 2 histoires parallèles à 2 époques différentes qui vont se réunir à la fin pour expliquer l’intrigue qui se passe de nos jours, même si dans ce roman je trouve que cela est moins évident habituellement, moins approfondie que cela a pu l’être dans ses autres romans.

Dans ce roman on découvre ce qu’il peut y avoir de plus noir chez l’être humain. Un livre glaçant mêlant haines familiales datant de décennies et leurs conséquences, mais également comment détruite un être innocent, l’emmenant à commettre l’irréparable par soif de vengeance !

Encore une réussite, encore un coup de coeur pour moi  😛

Éditeur : ACTES SUD (01/11/2017)
Nombre de pages : 700

******************************************

Nea, une fillette de 4 ans, a disparu de la ferme isolée où elle habitait avec ses parents. Elle est retrouvée morte dans la forêt, à l’endroit précis où la petite Stella, même âge, qui habitait la même ferme, a été retrouvée assassinée trente ans plus tôt.

Avec l’équipe du commissariat de Tanumshede, Patrik mène l’enquête, tandis qu’Erica prépare un livre sur l’affaire Stella. Sur la piste d’une très ancienne malédiction, les aventures passionnantes d’Erica et de Patrik continuent, pour le plus grand plaisir des lecteurs.

 

%d blogueurs aiment cette page :