Mortelle tentation – Christophe Ferré

 

Alexia Chanez, 41 ans avocate, vie le parfaite amour depuis 22 ans avec Peter, ancien rugbyman, athlète de haut niveau, devenu architecte d’intérieur.

La vie de celle-ci bascule le jour où Léo Ustaritz, meilleur ami de Peter, la contacte. On vient de retrouver le corps sans vie d’une jeune femme dans la montagne, pile à l’endroit ou Peter était parti en randonnée voilà quelques jours plus tôt.  

L’inquiétude va grandissante, en effet voilà plusieurs jours que Peter ne donne plus de signe de vie et ne répond plus au téléphone qui est sur messagerie.

Petit à petit, le monde si parfait d’Alexia s’écroule. Et si l’amour parfait qu’elle vivait avec Peter n’était qu’illusion ? Et si celui-ci n’était pas la personne qu’elle pensait connaître, depuis tant d’années ? Et si le père de son fils Kevin, 13 ans était un monstre ?

Dans ce roman, on se met très facilement à la place d’Alexia, d’autant plus que celle-ci expose par écrit toutes les théories qui lui passent par la tête. On se pose exactement les mêmes questions qu’elle, on se demande comment nous affronterions la situation à sa place ? 

L’auteur, avec une maîtrise parfaite des mots, nous démontre combien les apparences sont trompeuses, qu’on ne sait jamais réellement ce qui se passe dans la tête des gens. Un suspense maintenu jusqu’aux dernières pages avec une fin ou éclate enfin la triste réalité.

Éditeur : L’ARCHIPEL (09/10/2019)

*********************************************************

Quand l’homme que vous aimez est accusé du pire, la confiance et la passion vacillent. Connaît-on vraiment la personne qui partage notre vie ? Dans un coin sauvage des Pyrénées, le cadavre d’une jeune femme est retrouvé entièrement nu. Peter, le mari d’Alexia, randonne en solitaire à cet endroit mais il est injoignable depuis le jour du meurtre. D’abord inquiète qu’il ait croisé la route de l’assassin, Alexia découvre avec effroi qu’il connaissait la victime. Et s’il était en réalité le meurtrier ? Déchirée entre l’amour et le doute, Alexia doit faire éclater la vérité.

L’ombre de la menace – Rachel Caine

La vie de Gina Royal, bascule le jour, où, par accident, une voiture s’encastre dans son garage et que l’on y découvre le corps d’une femme.

Quatre ans plus tard Gina, devenue Gwen Proctor, 4ème identité qu’elle utilise, est en fuite avec ses 2 enfants Connor 11 ans et Atlanta 14 ans. Ils se sont installés, ils  espèrent définitivement, à Stillhouser Lake, petite ville tranquille.

Elle fuit, car certaines personnes mal attentionnées, qui la croient aussi coupable que son mari Mel des meurtres qu’il a commit, la traque pour lui faire payer les atrocités. Pour eux, elle était au courant de ce qu’il faisait dans son garage, elle ne pouvait pas ne pas savoir.

Sa vie, qui avait retrouvé un peu de tranquillité, va basculer, le jour où l’on retrouve, le corps sans vie, d’une jeune femme, assassinée, qui flotte dans le lac juste en face de sa maison.

Un livre qui se lit d’une traite, on est happé par l’intrigue. On s’attache rapidement à Gina/Gwen, cette femme qui lutte pour sa survie et celle de ses enfants. Elle n’a qu’un rêve, avoir une vie normale et retrouver un peu de paix. On est ému face à la détresse de ses enfants qui ne trouvent leur place nul part, coupé de toute vie sociale normale, avec la peur constante de voir leur vie basculer de nouveau. Un suspense haletant, un thriller psychologique qui joue avec nos nerfs jusqu’au rebondissement final. L’auteur ne lâche rien jusqu’à la dernière page.

Éditeur : L’ARCHIPEL (11/09/2019)

************************************************

La vie sans histoire de Gina Royal et de ses deux enfants vole en éclats lorsque la police découvre un corps sans vie pendu dans le garage familial – qui a servi pendant des années de boucherie humaine au mari de Gina, Melvin.
Ce dernier est emprisonné, Gina est acquittée. Mais l’opinion publique reste persuadée qu’elle était au courant et qu’elle participait elle- même à ces
meurtres.
Gina est alors victime de harcèlements, d’insultes et de menaces, si bien qu’elle et ses deux enfants sont sans cesse obligés de fuir et de changer d’identité.
En arrivant à Stillhouse Lake, la vie semble enfin leur sourire pour la première fois depuis longtemps. Personne ne les reconnaît. Mais deux nouveaux meurtres ont lieu, qui rappellent étrangement le modus operandi de Melvin…

%d blogueurs aiment cette page :