Engloutie – Arno Strobel

 

Le Prologue déjà nous met dans l’ambiance générale du livre : un enfant prodigieusement intelligent est aussi un grand psychopathe.

De nos jours, Mer du Nord – Ile Amrum

Un couple est traîné sur une plage. La femme, sera ensevelie sur la plage, seul sa tête restant hors du sable. Puis la mer monte… son compagnon, attaché, assiste impuissant, et avec effroi, à la mort de celle-ci. Quant au tueur, il observe la scène avec un sadisme effrayant, essayant de comprendre ce qui unis ce couple et les sentiments qui les habitent. On a froid dans le dos, quand on comprend, qu’il ne ressent ni peine, ni pitié, pour aucun des deux. Il laissera le mari vivant uniquement pour que celui-ci aille témoigner de l’horreur qu’il a vécu.

Deux couples, qui se connaissent peu, décident de passer des vacances ensemble, l’un d’eux étant propriétaire d’une maison familiale sur cette île.

Avec habileté, l’auteur, nous fait suspecter tous les personnages présents dans ce roman. Il décrit les personnalités et états d’âme de chacun avec beaucoup de maîtrise, comme si nous étions sur l’île en observateur.

Jusqu’au dernier moment, l’auteur se joue de nous, on ne saura que sur les toutes dernières pages si le vrai coupable est arrêté et emprisonné !

J’adore l’écriture de Arno Strobel, il maîtrise son roman du début à la fin, les descriptions, les paysages, la psychologie des personnages, à chaque fois c’est un bonheur de découvrir l’un de ses romans.

Éditeur : L’ARCHIPEL (03/07/2019)

*********************************

Deux couples décident de partir en vacances sur une île de la mer du Nord, réputée pour son calme et la beauté de ses paysages sauvages. Peu après leur arrivée, le charme est rompu. Des crimes d’un sadisme inouï sont commis.
Après avoir été enlevés, des couples sont amenés sur la plage à la nuit tombée. Et là, le mari assiste impuissant à la mort de sa femme. Car la marée monte, qui va inexorablement submerger le corps de celle qui a été ensevelie dans le sable et dont seule la tête dépasse… Le psychopathe prend d’autant plus plaisir à ces spectacles qu’il se croit supérieurement intelligent… donc infaillible. Et qu’il a réussi le crime parfait…

 

Offrande funèbre – Douglas Preston, Lincoln Child

Cycle Pendergast : Tome 18 – peut être lu indépendamment

Pendergast, enquêteur au FBI, fait la connaissance de son nouveau Directeur, Walter Pickett. Alors qu’il était très ami avec l’ancien Directeur, le courant ne passe pas du tout avec celui-ci, d’autant plus qu’il lui impose un coéquipier, l’inspecteur Coldmoon.

Les voilà parti tous les 2 pour Miami où l’on a retrouvé un coeur humain sur la tombe d’une jeune femme qui s’est suicidée il y a une dizaine d’années. Cette “offrande” s’accompagne d’un étrange message sous forme de poème adressé à la défunte signé M.Coeur-brisé. Malheureusement, très vite on retrouve le corps de la jeune femme dont le tueur a ôté le coeur.

Dans ce roman, on découvre de nouveaux personnages dont Coldmoon qui forme un parfait duo avec Pendergast, mais aussi le nouveau Directeur  Pickett que l’on n’aime pas dès le début du roman, mais j’en arrive à changer d’avis sur la fin.  J’ai adoré ce nouvel opus, j’avais l’impression de découvrir une nouvelle série, en effet, les auteurs ont su faire intervenir des nouveaux personnages permettant à Pendergast de se renouveler et de nous montrer de nouvelle facettes de sa personnalité.

J’ai adoré la façon d’enquêter de ce nouveau duo, on retrouve aussi bien du suspens de l’action, de la réflexion et un côté humain qui donne encore plus envie de lire les prochains opus. Jusqu’à la fin, les auteurs ne lâchent rien. On ne comprend pas ce qui se passe, qui sont les méchants, ce que veut réellement le nouveau Directeur, pour une finir en apothéose avec une fin géniale !

Éditeur : L’ARCHIPEL (15/05/2019)

****************************************************

RECEVEZ CE CŒUR…
« J’espère que vous accepterez ce présent en signe de sincères condoléances. »
Tel est le message, signe d’un certain Cœur-Brise , retrouve sur la pierre tombale d’une femme décédée onze ans auparavant.
Le présent en question ? Un cœur humain fraîchement prélevé …
… POUR TOUT LE MAL QU’ON VOUS A FAIT.
Bientôt, d’autres jeunes femmes sont assassinées, dont les cœurs viennent fleurir de nouvelles tombes…
Qu’ont-elles en commun ? Et pourquoi ces offrandes funèbres ?
Un mystère a la hau

 

 

%d blogueurs aiment cette page :