LUZ

“La pluie tombe en continu, sa robe déchirée est trempée, l’air est lourd malgré tout mais Luz grelotte un peu. […] Elle pense, elle rêve, elle ne sait pas vraiment. Elle revoit son maillot de bain, pendu à un cintre dans le magasin de la rue piétonne. Le sourire de la vendeuse, le refus de sa mère, son insistance, les essayages, son envie de l’avoir, ce maillot de bain, de l’enfiler, de le porter. Et ce sentiment de liberté quand sa mère a finalement cédé.” Premier dimanche des vacances d’été. Luz claque la porte de chez elle, furieuse après ces adultes qui restent à table jusqu’au milieu de l’après-midi, qui rient et qui boivent trop. Légèrement grisée par le soleil brûlant, l’adolescente gagne les rives de la Volte où se prélassent des groupes de baigneurs. Elle rencontre bientôt Thomas, un élève de troisième qu’elle connaît peu mais qui lui plaît, accompagné d’une amie. Tous trois décident de se rendre jusqu’à un point d’eau difficile d’accès, mais beaucoup moins fréquenté… 
**************************

Lisa, 14 ans surnommé LUZ par tout le monde est l’héroïne de ce roman.
C’est dimanche il fait beau après un repas bien arrosé, Luz n’a qu’une hâte partir se baigner avec ses sœurs à la rivière pas très loin de chez elle.
Luz est belle, pleine de vie…
Alors qu’elle met son nouveau maillot de bain dans la salle de bain, le meilleur ami de son père, Frédéric Vailler, l’espionne et essai de la “toucher”…Luz réussi à s’enfuir…
Son père bien alcoolisé et sa mère peu communicative n’insite pas Luz à se confier à eux.
Ses soeurs ne l’ayant pas attendu pour partir à la rivière Luz décide d’y aller seule surtout pour fuir les regards salaces que lui jette Vailler…
L’intrigue commence donc ainsi, un dimanche qui devait être identique aux autres, va presque tourner au drame…
Ce livre se lit très facilement (2 jours pour moi), les mots employés sont simples, comme l’histoire, qui est très bien écrite. Les protagonistes sont tellement bien décrits qu’on a l’impression de les avoirs en face de nous.

Ce livre raconte l’histoire d’une journée, ou on passe par toutes les émotions, la joie, l’amour, le bonheur, mais également  la haine la violence, la peur et l’amitié…ou comment tout peut basculer en un instant l’alcool y étant pour beaucoup

Ma note :

Éditeur : SYROS 2012
128 pages


Au fer rouge

Madrid, 11 mars 2004, dix bombes explosent dans des trains de banlieue. Rescapée, le lieutenant Emma Lefebvre entre en guerre contre le terrorisme. La découverte d’une valise contenant le cadavre d’un trafiquant de drogue espagnol, échouée sur une plage landaise, dix ans plus tard, ravive les vieilles blessures. Emma met bientôt au jour une véritable organisation mafieuse, avec à sa tête Javier Cruz, seigneur de l’antiterrorisme. Des rives du fleuve Nervión aux bas-fonds de Bayonne, des banlieues déshéritées de Madrid aux palaces de la côte basque, la géographie de la corruption n’a pas de frontières.

**************************************
Premier livre de cet auteur que je lis.

On découvre un nombre impressionnant de personnages dans ce roman, tous différents, avec des histoires différentes et tous un côté bien noir. J’avoue m’y être un peu (même beaucoup) perdu au milieu de temps d’histoires dans le même livre, même si toute reliée entre elle.

On navigue dans un milieu de flic ripoux, très très ripoux même, avec au milieu un flic très intègre mais qui soif de vengeance.., il y a aussi une gentille pute, l’ETA qui est présente tout au long du livre, il y a le milieu de la drogue, en passant par le militant basque qui a soif de vengeance pour son père…

Ce livre décrit très bien ce milieu de la drogue et de la corruption qui l’entoure, mais j’ai eu beaucoup de mal à accrocher à l’histoire, trop de personnages pour moi, Roman trop noir. Enfin même si l’auteur maîtrise parfaitement son sujet, je ne fait pas partie des lectrices fan de ce genre.

Ma note :

  • Broché: 506 pages
  • Editeur : J’ai lu (6 janvier 2016)
  • Collection : J’ai lu Thriller
%d blogueurs aiment cette page :