Le livre des vierges – Glenn Cooper

Philippines : Maria Aquino, 16 ans découvre qu’elle est enceinte alors qu’elle est vierge.

Pérou : Maria Mollo, 15 ans vit dans une extrême pauvreté, découvre également qu’elle est enceinte, elle est également vierge.

Irlande : Mary Riordans, 17 ans, est également enceinte et vierge !

Cal Donovan, est missionné par le Vatican afin de vérifier si ces histoires sont réelles si cela signifie une nouvelle aire avec le retour non pas d’un  messie, mais de trois. 

Mais il ne va pas pouvoir accomplir sa mission, en effet, les 3 jeunes filles sont kidnappées et retenues dans un lieu secret quelques part aux états-unis.
Qui a tout intérêt à cacher ces jeunes filles ? Qui souhaite les soustraire à l’influence du Vatican ? Cal va devoir démêler tout ça et surtout retrouver ces 3 jeunes filles afin de les protéger.

J’apprécie énormément la plume de Glenn Cooper et ce roman ne déroge pas à la règle. Un bon thriller avec un rythme soutenu, mélangeant religion et intrigue avec brio. Tout ça mélangé à de la conspiration, de la soif de pouvoir, et nous prouvant encore une fois que l’argent achète tout !

416 pages
Éditeur : CITY EDITIONS (06/11/2019)

************************************

Dans trois endroits du monde, trois adolescentes catholiques tombent enceintes. Toutes se prénomment Marie et sont vierges. Intrigué au plus haut point par ces grossesses impossibles, le Vatican demande à Cal Donovan, professeur d’archéologie et de religion à Harvard, d’enquêter sur ce mystère. Avant que Donovan ait pu intervenir, l’une des trois jeunes filles disparaît. Et puis une deuxième… Ont-elles été enlevées ? Leurs vies sont-elles en danger ? Quand des prêtres sont retrouvés assassinés, le mystère s’épaissit davantage. Une véritable conspiration semble être à l’oeuvre, mais dans quel but ? Ce qui est certain, c’est que, au-delà de ces procréations miracles, ces trois filles pourraient à elles seules causer l’effondrement de toute une civilisation…

L’escalier du diable – Dean Koontz

Jane Hawk – 3

On retrouve Jane Hawk, toujours à la recherche de vérités, se rapprochant chaque jour un peu plus de celle-ci.  Pourquoi masquer le meurtre de son mari en suicide ? Pourquoi menacer son fils de mort dès le début de son enquête ? Qui est derrière tout ça ? 

Encore une fois Jane va nous montrer combien elle est tenace, courageuse, et prête à tout pour découvrir la vérité et par la même occasion mettre en sécurité ceux qu’elle aime notamment son fils.

Dans cet opus, l’auteur développe un peu plus deux personnages que l’on a découvert dans les autres romans : Washigton et Jessie qui cachent Travis le fils de Jane. On ne peut qu’admirer ce couple si uni, qui est dévoué corps et âme à l’amitié qui les unie à Jane et l’amour profond qu’ils ressentent pour le petit Travis. Ils sont prêts à tous les sacrifices pour protéger celui-ci. Le petit Travis, si jeune mais tellement mature, ayant grandi d’un coup face à l’adversité.

La nanotechnologie, omniprésente dans ce roman, mais froid dans le dos. Et si tout ce que décrit l’auteur était possible ? Cela signerait certainement la fin du monde et du libre-arbitre comme nous le connaissons actuellement. L’auteur décrit avec détail, les horreurs que sont prêt à commettre des êtres assoiffés de pouvoir et d’argent.

Je n’ai pas trop saisi la présence des jumeaux, je pensais qu’il allait apporter quelque chose en plus, après toutes ces pages de courses-poursuites inimaginable, mais au final rien. Peut-être dans le prochain roman ? 

En fermant ce roman, je n’ai qu’une hâte, découvrir le prochain.

Éditeur : L’ARCHIPEL (06/02/2020)

*********************************************

« Je pourrais être morte demain. Ou pire… »

Luttant contre l’étrange épidémie de suicides qui a emporté son mari, Jane Hawk est devenue la fugitive la plus recherchée des États-Unis. Tant par le gouvernement que par les responsables d’une confrérie secrète. À présent, elle tient une proie dans son viseur : un homme influent… disposant d’une armée de tueurs.

Mue par sa soif de vengeance, Jane rejoint les flancs enneigés du Lac Tahoe, en Californie. Ce qu’elle va y découvrir est terrifiant. D’autant qu’elle va devoir gravir l’escalier du diable !

Jane sait que le temps lui est compté. Que sa vie ne tient qu’à un fil. Mais, elle respire encore… Et une conspiration menace des millions d’êtres humains.

« Jane Hawk est à n’en point douter le meilleur personnage jamais créé par Koontz. » Associated Press

Jane Hawk :
1- DARK WEB 
2- La chambre des murmures
3- L’escalier du diable

%d blogueurs aiment cette page :