L’enfant étoile – Katrine Engberg

Julie est retrouvée morte dans son appartement. Son visage a été tailladé telle une œuvre d’art.

Étrangement, cet assassinat n’est pas sans rappeler l’histoire qu’écrit Esther, la propriétaire de l’immeuble.

Les inspecteurs Jeppe et Annette doivent élucider ce meurtre, et pour cela, ils doivent comprendre qui était Julie et quel point commun elle peut avoir avec Esther, pour que le meurtrier ait reproduit son histoire.
Jeppe, tout juste divorcé est en pleine dépression et les relations avec Annette sont loin d’être celle d’une belle amitié, il ne pourra pas compter sur son soutien.

Je suis assez perplexe en fermant ce roman. Il avait vraiment tout pour me plaire, un flic torturé, des victimes pas si parfait que ça, des pistes qui ne mènent à rien. Mais je me suis ennuyée du début à la fin, une enquête qui piétine et traîne en longueur, des descriptions en veux-tu en voilà. J’avais vraiment hâte qu’il se termine. Il était pourtant si prometteur. Mais voilà, malgré une histoire intéressante, j’ai trouvé que la partie psychologique des personnages n’étaient pas du tout exploitée. J’aurais pu m’attacher à Jeppe, mais l’auteure ne décrit pas assez sa vie personnelle, se contentant de le faire avancer dans l’enquête avec tristesse. D’Annette, on ne sera absolument rien du tout.

Il plaira sûrement à un grand nombre, mais voilà ce n’est pas mon type de lecture.

416 pages
Éditeur : FLEUVE EDITIONS (07/01/2021)

****************************************************

En plein centre-ville de Copenhague, une jeune étudiante est retrouvée dans son appartement sauvagement assassinée, le visage marqué par d’étranges entailles. L’inspecteur Jeppe Korner et son équipière Annette Werner, chargés de l’affaire, découvrent rapidement que le passé de la victime contient de lourds secrets. Quant à la propriétaire de l’immeuble et également voisine, Esther, elle est en train d’écrire un roman qui relate dans les moindres détails le déroulement du meurtre.
Simple coïncidence ou plan machiavélique ?
Commence alors pour Jeppe et Annette une plongée au cœur d’une ville dans laquelle les apparences sont mortelles.

Sommeil blanc – Emelie Schepp

Pim, jeune thaïlandaise de 15 ans est recrutée comme mule et envoyée en Suède où l’attend un réseau de trafiquants de drogue.

Tout se complique, quand, sa compagne de voyage est retrouvée morte dans le train qui les conduisait vers leurs commanditaires : l’une des boulettes de drogues s’est transpercée dans son estomac causant sa mort.

La procureure Jana Berzeluis est chargée de l’enquête. On la retrouve comme dans le premier roman la mettant en scène « marquée à vie », froide et distante, ne laissant personne l’approchée de trop près, avec un passé très trouble et une relation avec son père que l’on pourra qualifier de tout sauf de sereine…

Parallèlement, le commissaire Henrik s’apprête à être père pour la 3eme fois, et cela, l’angoisse terriblement et ce n’est pas sa coéquipière Mia Bolander, empiéter dans ses problèmes d’argent et de cœur qui pourra le rassurer.

Gunnar et Anneli, après 10 ans de relation avec des hauts et des bas essaient de se retrouver.

Ce thriller a tous les ingrédients qui en font un excellent roman : de l’action, du suspens des personnages à la personnalité complexe, parfaitement réaliste.

J’ai trouvé Jana plus humaine dans ce roman, mais même si elle reste le personnage central de ce thriller, tous les personnages qui l’entourent ont une grande importance dans l’évolution de cette histoire.

La fin m’a un peu laissé perplexe, je ne sais pas trop quoi en penser.

416 pages
Éditeur : HARPER COLLINS (06/03/2019)

*************************************

Jana Berzelius enquête sur le décès par overdose d’une jeune thaïlandaise utilisée dans un trafic de drogue. Tout porte à croire que Danilo, un ennemi de Jana qui sait trop de choses sur son passé, est concerné par l’affaire.

Une deuxième enquête de Jana Berzélius.
Quand une jeune Thaïlandaise utilisée pour faire passer de la drogue est retrouvée morte des suites d’une overdose, tous les indices tendent à prouver qu’un certain « Danilo » est lié à l’affaire. Un ennemi personnel que Jana Berzelius a bien l’intention de faire disparaitre. Ancien frère d’armes, il en sait trop sur son enfance sordide. En parallèle, l’équipe de Jana se concentre sur la recherche d’un magnat de la drogue qu’on dit d’une intelligence hors du commun. Tout en brûlant de connaitre son identité, Berzelius doit aussi veiller à ce que Danilo ne dévoile pas… la sienne.

Série Jana Berzelius

1-Marquée à vie

2- Sommeil blanc

3- D’une mort lente

%d blogueurs aiment cette page :