Haut le Choeur – Gaëlle Perrin-Guillet

Alix Flament 37 ans vit à Chambéry.  Durant 10 ans elle a été journaliste d’investigation. A cette époque elle arpentait les rue au côté des policiers à la recherche de criminels.

Puis un jour, les rôles s’inversent de celle qui cherche la vérité, qui traque afin d’aider les victimes, elle devient la cible d’une psychopathe : Eloane Frezet. Par peur de celle-ci,  elle décide de changer d’orientation et devient journaliste politique. Mais elle garde une boule au ventre, la peur que Eloane ne sorte un jour de prison, et qu’elle ne mène à bout sa terrible menace : “Quand je sortirai, tu seras la première prévenue…Je saurai te retrouver.”

Mais voilà  6 ans après cette menace,Eloane réussit à s’enfuir de prison. Commence alors un terrible jeu du chat et de la souris entre les 2 femmes.

On a froid dans le dos rien que de penser que cette serial killeuse a eu une enfance normale et heureuse, basculant dans la folie après sa rencontre avec un détenu.

Les faits s’enchaînent à la perfection, Eloane est froide, calculatrice. Alix fragile, terrorisée, la victime parfaite ! Tous les ingrédients sont là pour en faire un roman inoubliable qui vous fera froid dans le dos, en effet Eloane n’a aucun scrupule ni regret face à ses crimes. Sa folie fait peur car elle s’apparente à une personne normale, rien ne peut la différencier d’une personne lambda, elle se glisse dans la foule passant inaperçue. Elle pourrait être votre gentille voisine si serviable…

Un très bon roman, qu’il aurait été bien dommage de ne pas découvrir.

Éditeur : Taurnada éditions le 14/03/219

************************************

« Quand je sortirai, tu seras la première prévenue… Je saurai te retrouver. »
Depuis qu’Éloane Frezet, la tueuse en série la plus abjecte de ces dernières années, a prononcé ces mots, Alix Flament vit dans l’angoisse que la criminelle sanguinaire s’évade de prison…
Alors, quand la journaliste reçoit un coup de téléphone d’Éloane en pleine nuit, elle comprend que la meurtrière va honorer sa promesse…
Une promesse de sang…

 

Soul of Lodon -Gaëlle Perrin-Guillet

Londres 1892 :

Henry Wilkes, policier boiteux,  devenu infirme suite à accident, est mis au placard et ne s’occupe que des affaires courantes.
Son Chef et ami Andrew Parker lui demande d’enquêter sur des chiens retrouvés morts (avec le crâne défoncé), dans les tunnels du métro.
Entre temps, le corps sans vie  d‘Emily 23 ans, infirmière, est retrouvée dans les bas fonds de Londres. Affaire classée sans  suite comme :”meurtre pour vol”.
Mais sa soeur Alice n’y croit pas une seconde et demande à Wilkes d’enquêter discrètement. Réticent au début il finit par accepter, il sera aidé par Billy, jeune orphelin des rues qu’il a recueilli.

Gaëlle nous décrit un Londres plein de noirceur,  à une époque ou régnait la misère, la saleté, ou les riches et pauvres ne se mélangeaient pas, ou l’ombre de Jack l’éventreur hantée encore les habitants, ainsi que la non résolution de l’affaire donnant peu confiance aux miséreux de Londres en la police londonienne.
Elle arrive parfaitement à nous faire comprendre que les habitants des quartiers pauvres de Londres se sentent abandonnés de tous, que rien n’est fait pour leur faciliter la vie, ni au niveau sanitaire, social et éducatif, laissant des enfants errer  dans les rues, livrés à eux mêmes.

Il n’y pas de place au temps mort, ni de descriptif inutile dans cette histoire. Elle écrit bien, avec un langage simple, des mots justes décrivant bien les situations et personnages.
La fin est étonnante ; on y découvre la folie humaine, des personnages décevants, se croyant tous permis et au dessus des lois car né du bon côté de Londres. Mais aussi un début d’histoire d’amour…enfin peut être…
Henry et Billy forment un sacré duo que j’ai adoré et que j’ai hâte de retrouver, peut être, dans un 2eme roman…l’idée est lancée ma belle Gaëlle 😉 .
Un super roman, une auteure génialissime adorable. Allez y foncer acheter ce roman, il en vaut vraiment la peine.

Éditeur : FLEUR SAUVAGE ÉDITIONS (01/04/2016)
Nombre de pages : 256 pages

 

*****************

Londres, 1892.
Un climat de peur.
Un flic qui boîte et un jeune orphelin.
Tous deux face à un meurtre…
… dont il ne fallait plus parler.

Jouant avec un côté « Sidekick », Soul Of London nous plonge dans une atmosphère londonienne fort bien documentée. Ce nouveau thriller, de Gaëlle Perrin, se révèle être aussi distrayant qu’angoissant.

 

L’auteure : Née en 1975, Gaëlle PERRIN auto-publie deux romans
(Le sourire du diable et Au fil des morts) avant de participer à deux recueils des Auteurs du noir face à la différence (éditions JIGAL et L’atelier Mosesu).
Viendra Haut-le-Choeur, publié aux Éditions Rouge Sang,
qui obtint le Prix du Polar 2014 Dora Suarez.
Soul of London est sa première publication chez Fleur Sauvage.

 

%d blogueurs aiment cette page :