La chute de la maison Whyte – Katerina Autet

Edith Whyte, vient de faire publier son livre par lequel le scandale arrive, en effet, elle y décrit sa riche famille et surtout son père William, qui est loin d’être la famille si parfaite que tout le monde connaît.

Le jour même de cette parution, le patriarche de la famille, William Whyte, est retrouvé mort chez lui. C’est un meurtre ! Très vite, tout accuse Skip, le fils. 

Skip décide d’engager son meilleur ami, Zach, comme avocat. Hors celui-ci est avocat spécialisé dans l’art. Il ne comprend pas le choix de son ami, mais accepte tout de même de le défendre.

Commence pour lui une longue enquête afin de découvrir ce qui s’est réellement passé.

L’auteur nous permet de comprendre qui était William Whyte à travers le livre écrit pas sa fille Edith, en nous livrant des passages de celui-ci. William était un jeune diplômé en art qui a réussi à construire une fortune colossale seul. Et qui, par son premier mariage a pu rejoindre la haute bourgeoisie.

J’ai trouvé Zach mou, englobé dans sa relation avec Victoria qui clairement décide de tout. J’ai trouvé leur relation inintéressante et sans aucun sens. Je n’ai pas compris le repas avec la belle-famille, comme si l’auteur voulait donner un côté plus authentique à ces deux personnages, qui n’ont clairement rien à faire ensemble.

Caroline, la plus jeune sœur et le prototype de la gentille fille, la préférée de papa, qui a fait un chouette mariage et a adopté les plus beaux enfants du monde…La famille parfaite en somme.

Ce roman ce lit facilement malgré le peu d’action qui s’y trouve. L’auteur arrive tout de même à nous surprendre, en effet quand on pense que la vérité a éclaté, il arrive à nous surprendre par une fin inespérée Encore une fois, ce roman, démontre combien tout tourne autour de l’argent, qui corrompt même les êtres les plus sincères, et combien les apparences sont trompeuses.

Un bon moment de lecture, mais ce roman ne me laissera pas un souvenir impérissable, et les personnages étaient pour moi sans intérêt.

312 pages

Éditeur : ROBERT LAFFONT (17/09/2020)

********************************************

Les secrets de famille tuent plus sûrement qu’une arme.
Cape Cod, ses belles villas aux bardages de bois, ses millionnaires discrets qui par-dessus tout ont peur du scandale… Mais, justement, le scandale fait vendre. Bien qu’elle s’en défende, c’est ce qu’Edith Whyte a en tête lorsqu’elle publie un livre accusant son célèbre père, grand patron des arts, de crimes inimaginables.
Père et fille n’ont pas le temps de s’expliquer : William Whyte est retrouvé assassiné et le frère d’Edith est accusé du meurtre.
Tandis que la famille se déchire, la bonne société bruit des rumeurs les plus folles…

Un premier thriller élu parmi 150 manuscrits anonymes.
12 jurés qui représentent chacun un maillon essentiel de toute investigation judiciaire.
Un prix littéraire pour le genre le plus populaire de France.

Le silence de la ville blanche – Eva García Saenz de Urturi

2016- Cathédrale de Sainte-Marie – Vitoria
Deux corps nus sont retrouvés : un garçon et une fille. L’inspecteur Unai Lopez de Ayala, surnommé “Kraken” et l’inspectrice Estibaliz Ruiz de Gauna se rendent sur les lieux du crime. La mise en scène n’est pas sans leur rappeler une série de crimes commis il y a 20 ans. Comment cela est possible, le coupable a arrêté, l’historien Tasio Ortiz de Zarate, par son frère jumeau l’inspecteur Ignacio ?

1969Blanca Diaz de Antonana est fiancée au richissime Javier Otiz de Zarate. Son médecin traitant, le Docteur Urbina, secrètement amoureux de celle-ci découvre que Blanca est loin d’être heureuse et bien traité par Javier.

Un thriller sombre, où la jalousie est omniprésente sur fond d’histoires familiales douloureuses. 

L’enquête s’avère très complexe et va conduire nos enquêteurs sur des pistes bien différentes et les plonger dans l’histoire de la ville, de ses secrets enfouis depuis des décennies, qui ont aujourd’hui des conséquences dramatiques, détruisant tout sur leur passage.

L’auteur décrit comment un être né suite à un véritable amour, peut justement sombrer dans la folie, si ce même amour ne lui est pas transmis.

Ce roman est truffé d’ingrédients explosifs qui en font un excellent roman, qui se lit d’une traite.

Si vous n’avez pas vu le film, je vous le conseille vivement, il n’a rien à envier au livre.

560 pages
Éditeur : FLEUVE EDITIONS (10/09/2020)

**************************************************

Dans la cathédrale de Sainte-Marie à Vitoria, un homme et une femme d’une vingtaine d’années sont retrouvés assassinés, dans une scénographie macabre : ils sont nus et se tiennent la joue dans un geste amoureux alors que les deux victimes ne se connaissaient pas.
Détail encore plus terrifiant : l’autopsie montrera que leur mort a été provoquée par des abeilles mises dans leur bouche. L’ensemble laisse croire qu’il existe un lien avec une série de crimes qui terrorisaient la ville vingt ans auparavant. Sauf que l’auteur de ces actes, jadis membre apprécié de la communauté de Vitoria, est toujours derrière les barreaux. Sa libération conditionnelle étant imminente, qui est le responsable de ces nouveaux meurtres et quel est vraiment son but ?
Une certitude, l’inspecteur Unai López de Ayala, surnommé Kraken, va découvrir au cours de cette enquête un tout autre visage de la ville.

%d blogueurs aiment cette page :