Le chant du Baïkal – Sergueï Bonal

On découvre sur le lac Baïkal un corps dépecé et dans une mise en scène macabre. Cette affaire n’est pas sans rappeler un meurtre non élucidé, Ivan Krauss policier à St Petersbourg est nommé sur l’enquête, il sera aidé d’un jeune inspecteur Jeremiah.

Igor, 30 ans, marié à Florianevit en France depuis son adoption à l’âge de 6 ans. Floriane réussit à le convaincre de faire un voyage en Russie son pays d’origine. Il n’a aucun souvenir des années qu’il a passé là-bas dans un orphelinat. Une fois sur place, il décide de partir à la recherche de ses origines.

Anna, habite à Londres depuis son adoption. C’est à contre-cœur qu’elle se rend en Russie pour son travail. Elle appréhende ce voyage, car non seulement, elle a reçu un étrange courrier, le texte d’une chanson qui lui rappelle sa terrible enfance dans un orphelinat russe, mais elle n’a que des mauvais souvenir de son enfance, elle fuit et refuse de parler de ses années en Russie.

Les chapitres sont courts et dédiés chacun à l’un des nombreux personnages de ce roman.
Un roman poignant, sans temps mort. 
L’auteur est clair et précis dans toutes ses descriptions, il ne nous épargne aucun détail.

Les descriptions des meurtres, mais aussi de la vie des enfants dans l’orphelinat en Russie nous glacent le sang. Cette inhumanité nous laisse sans voix. Comment se construire sereinement quand on a connu uniquement les privations, l’humiliation et la violence ? Dans cet orphelinat aucune place n’est laissé à la tendresse, l’amour et le réconfort.

Une histoire sordide de vengeance, mais surtout de souffrance. Une âme perdue dès la naissance parce qu’elle est née du chaos et qu’il était de toute façon impossible de sauver dès son placement dans cet orphelinat.

Un très bon roman noir qui ne vous laissera pas indifférent.

EAN : 978B0916JQYNQ
227 pages

******************************************

Un corps sauvagement mutilé retrouvé sur le lac Baïkal. La disparition d’une femme enceinte. Igor, jeune prof d’histoire français à la recherche de ses origines dont le prénom se retrouve gravé sur la chair de la victime. Quel est le lien ?
Ivan Krauss, fonctionnaire de police à Saint-Pétersbourg, en proie à la mélancolie et la dépression, est chargé de l’enquête. Pour élucider ce mystère, il va devoir renouer avec son passé.
A-t-il un lien avec cette sombre disparition et ce meurtre ignoble ? Chacune de ses décisions le pousse inexorablement vers une vérité qu’il tente d’enterrer depuis trop longtemps.
Une chasse aux indices commence. L’assassin laisse volontairement des traces. La vie d’une jeune femme est en jeu.
Tout converge vers un même point : un vieil orphelinat abandonné. Serait-ce le lien ? Derrière chaque porte, un monstre peut se cacher, ou une jeune femme en détresse… Ivan trouvera-t-il à temps ? Car chaque seconde compte.

Mirrorland – Carole Johnstone

Catriona (Cat) 31 ans est depuis 12 ans journaliste freelance à Los Angeles.

Elle retourne en Écosse suite à la disparition mystérieuse en mer de sa sœur jumelle Ellice (El). Elles ne se parlent pas depuis le départ de Cat aux états-Unis. Au fil des pages, on va découvrir comment des sœurs jumelles miroirs si proches on pu du jour au lendemain se tourner le dos.

Cat ne croit pas un seul instant à la mort d’El tout comme Ross le mari d’El.

Cat, à travers les souvenirs présents dans la maison de son enfance nous fait découvrir le Mirrorland, le monde imaginaire emplit d’êtres surnaturels qu’elle avait créé avec El, dont Ross faisait également partie. Un monde où ils pouvaient tous fuir leur triste réalité. On a du mal à comprendre ce qui est réel et ce qui ne l’est pas.

Ce roman est plein de noirceur. Rien n’est ce qu’il parait. Jusqu’au bout, l’auteur se joue de nos certitudes. On découvrir l’horreur qu’on vécu Cat et El et comment grâce au lien qui les unissaient, elles ont pu affronter toutes les difficultés et horreurs qu’a pu être leur enfance, où leur seule lueur d’espoir en un avenir meilleur était le Mirrorland.

Dommage qu’il ait tant de longueur, j’ai eu du mal, par moment à accrocher à cette histoire, et du faire énormément de pause pour aller jusqu’au bout de ma lecture.

448 pages
Éditeur : FLEUVE EDITIONS (26/08/2021)

************************************************

Cat est partie s’installer à Los Angeles, loin de sa ville natale d’Edimbourg, et de sa sœur jumelle, El, dont elle est sans nouvelles depuis de longues années. La première partie de sa vie semble effacée de sa mémoire. Mais le jour où elle apprend la disparition inquiétante de sa sœur, elle décide de rentrer en Ecosse.
La police locale l’attend en effet pour l’interroger.

Peu après son arrivée, des messages apparaissent en divers endroits de la maison, tels des indices dans une chasse au trésor. Tous font référence à Mirrorland, le pays imaginaire que les deux sœurs s’étaient inventé dans leur enfance, à la fois terrain de jeu et refuge personnel.

Qui sème ces indices ? Qu’est-il véritablement arrivé à El ? Cat comprend alors qu’elle devra déverrouiller sa mémoire pour comprendre le présent.

%d blogueurs aiment cette page :