Anamnèse- Salvatore Minni

Prologue : Rosalie, 35 ans est assassinée chez elle. Son meurtrier grave sur son ventre, à l’aide d’une lame le nom SHIVA.

De nos jours : Marie psychanalyste, est en proie à de terribles cauchemars. Ses cauchemars vont en s’aggravant quand elle commence à recevoir les appels étranges, d’un certain Paul, l’appelant pas un autre prénom, Vanessa, et la sommant d’avouer ses crimes. Hors, elle ne voit pas du tout de quoi il parle, et ne le connaît pas.

Premier roman de cet auteur que je découvre et je suis assez perplexe. Pourquoi ? Parce qu’il y a du très bon, mais aussi, du beaucoup moins bon.

Il y a des passages géniaux, avec des personnages bien travaillés, on sent leur mal-être, surtout le calvaire que Paul a vécu en prison. J’ai  également beaucoup aimé la fin qui est surprenante, même si on imagine un peu la trame psychologique qui se joue, l’auteur nous distillant quelques informations aux fils des pages.

Mais voilà, trop de personnage principaux, certains ne servent à rien, comme François le frère de Marie n’apporte rien. Des incohérences également, au début du roman, on a l’image d’un Paul rempli de désir de vengeance, et, en tournant les pages, il devient un homme parfait, bien sous tout rapport, avocat, on ne comprend plus rien. Tout me parait surréaliste. Des longueurs à n’en plus finir, j’ai fini par me perdre, on passe trop vite d’un personnage à un autre, et il y en a tellement qu’on a du mal à tout retenir, on tourne vite en rond.

On a la sensation que l’auteur cherche encore ses marques, son style.

Pour résumé, je suis assez mitigée quant à cette lecture, ni trop positive ni complètement négative.

Éditeur : SLATKINE ET CIE (17/10/2019)

************************************

ANAMNESE, n.f. (du grec anamnêsis) 1° Psychiatrie : Évocation de son passé par le patient 2° Liturgie : Prières à la mémoire.

Chaque nuit, elle fait le même rêve d’une femme en sang qui la supplie. Le lendemain, elle reçoit ses patients. Marie est psychanalyste. En écoutant l’inconscient des autres, elle tente de convoquer son passé. Mais quel est ce secret qu’elle ne veut plus entendre ? Un polar glaçant, aux frontières de l’inconscient.

 

Qui a tué Heidi ? – Marc Voltenauer

Deuxième enquête d’Andreas Auer

L’inspecteur Andréas Auer décide de prendre des vacances. Il en profite pour aider son ami, Antoine, fermier éleveur de vaches laitières.

Lors de leur participation à un concours de beauté dédié aux vaches, la favorite, appartenant à Serge un fermier exécrable, meurt subitement. C’est alors celle d’Antoine qui gagne.

Cela pourrait s’arrêter là, mais Heïdi, l’une des vaches d’Antoine est retrouvée  égorgée. Les événements s’enchaînent, quand Serge est retrouvé assassiné à coup de pelle, et qu’Antoine devient le suspect numéro 1.

En parallèle, une femme est retrouvée sur le bord d’une route, elle a été renversée par une voiture, mais ce qui intrigue les policiers, c’est qu’elle avait les mains liées, et porté des habits vintage qui ne lui appartenait pas …

J’ai adoré ma lecture. Plusieurs histoires se croisent, se complètent. Aucun temps mort. Andréas est touchant, sensible, à fleur de peau, il souffre en silence, hanté par son passé, dont il ne se rappelle pas. Lui et Mikaël forment un couple uni, que rien ne peut séparer, même le drame.

On découvre des meurtriers aux profils différents, l’un est un tueur à gages l’autre un être torturé à la recherche de son identité, jusqu’aux dernières pages l’auteur ne dévoilera pas qui il est…

Dans ce roman, l’auteur nous fait découvrir une Suisse loin des clichés habituels d’autres romans se passant dans ce pays, où il est surtout question de blanchissement d’argent, de banquiers corrompus, de luxe… Il nous décrit une Suisse plus rurale, avec des hommes qui aiment la terre, les animaux, la nature, une Suisse plus humaines, plus proche du commun des mortels.

Encore une fois une belle réussite.

Editeur : Slatkine et cie (24 août 2017)
Éditeur : POCKET (14/03/2019)

***************************************

Voyage au plus noir de l’âme humaine…

Qu’a-t-il bien pu arriver à l’inspecteur Auer ?
Un tueur à gages abat un politicien à l’opéra de Berlin, en plein milieu d’une représentation. Sa prochaine destination : Genève. Et puis, Gryon.
Gryon où Andreas Auer, qui vient d’être suspendu par le commandant de la police, décide d’aider un ami paysan à la ferme pour sortir de sa déprime. Gryon, ce petit village si paisible. Paisible ? Pas si sûr…
Dans la chambre de sa mère, un homme rumine ses fantasmes les plus fous. Il est prêt à passer à l’acte.
Un chassé-croisé infernal se profile, et va tout balayer sur son passage. Andreas et les siens en sortiront-ils indemnes ?

Après le succès du Dragon du Muveran, le nouveau polar glaçant de Marc Voltenauer vous entraîne au cœur des Alpes vaudoises.

Andreas Auer :
1-Le Dragon de Muveran
2- Qui a tué Heïdi ?
3- L’aigle de sang

%d blogueurs aiment cette page :