Les protégés de Sainte Kinga – Marc Voltenauer

De nos jours : une prise d’otage est en cours dans les mines de sel de Bex. L’inspecteur Andreas Auer se rend sur place afin d’essayer de raisonner les ravisseurs, il est d’autant plus concerné que son neveu fait parti des otages.

Entre passé et présent l’auteur nous fait découvrir la captivant histoire des ces mines, à travers l’histoire d’Aaron Salzberg, polonais, venu travaillé dans les mines de sels de Bex en 1826.

Ce huis clos est angoissant, comme si nous étions pris au piège dans ces mines. Petit à petit, on découvre quelles sont les motivations des ravisseurs et l’on se sent alors souffrir du syndrome de Stockholm envers cet étrange Charlot, qui parait emplie de justice.

Entre nazisme, homophobie, jalousie, adultère, l’auteur, nous plonge au tréfonds de l’enfer, ou l’issue est inconnue. Une histoire remplie de rebondissement ou l’on ne sait plus qui sont les méchants. Un livre plein d’humanisme.

EAN : 9782889441457
Éditeur : SLATKINE ET CIE (01/10/2020)

***************************************

1826. Aaron Salzberg descend d’une diligence sur la place de Bex. Il a quitté le royaume de Pologne où il est né pour venir travailler dans les mines de sel qui ont fait la fortune de cette petite ville suisse. 2020. L’inspecteur Andreas Auer est appelé en urgence : une prise d’otages est en cours dans les mines de sel de Bex, toujours en activité. Un wagon avec un homme solidement attaché à son bord sort de l’étroite galerie souterraine et s’embrase sous le regard stupéfait des négociateurs et des forces de l’ordre. Andreas et son équipe n’ont que quelques heures pour découvrir l’identité des ravisseurs et leurs motivations. Une enquête qui les conduira à remonter jusqu’à l’origine des mines.

L’Ossuaire- Fiona Cummins

Suite du roman “Le Collectionneur” – je n’avais pas lu celui-ci et je le regrette bien.

Dans le roman le Collectionneur, la petite Clara Foyle, 5 ans a été enlevée par Brian Howley, un collectionneur d’ossements humains, mais surtout un grand psychopathe. Trois mois sont passés, l’inspectrice Ella Fitzroy continue de la rechercher, sentant que celle-ci est encore en vie.

Saul, un jeune garçon, vit seul avec une mère alcoolique, le laissant la plupart du temps livré à lui-même. Sa vie va changer le jour où il rencontre Howley.  

En lisant ce roman, j’ai vite compris que j’aurais dû lire d’abord le précédent, en effet, celui-ci est la suite direct, on retrouve la plupart des personnages du précédent roman.

Cette lecture fut une belle découverte. Tous les ingrédients sont réunis pour en faire un très bon roman. Des personnages attachants, d’autres torturés. Beaucoup de souffrance également, tant physique que psychologique.

L’auteur nous fait réfléchir sur l’importance de la présence masculine dans une famille stable. Pour s’épanouir, un enfant doit grandir dans un environnement sain, ou l’amour et le bonheur règnent, sinon sa construction sera compliquée, il aura du mal à savoir ou se situe la frontière entre le bien et le mal.

Ce roman est tellement bien construit, les mots parfaitement choisis, qu’on ressent toute l’horreur et la peur de chacun des personnages.

L’auteur se joue, avec aisance, de nous, à la fin on ne sait plus qui est gentil, qui est méchant. Les dernières pages sont surprenantes, on ne voit rien venir.

Un très bon thriller, je recommande !

412 pages
Éditeur : SLATKINE ET CIE (28/05/2020)

******************************************

Cela fait cent jours que la petite Clara Foyle, cinq ans, a été enlevée sur le chemin de l’école. Clara est atteinte d’ectrodactylie, une maladie également appelée syndrome des mains en » pince de crabe « . Le principal suspect, Brian Howley, surnommé » Le boucher de Bromley « , est toujours en fuite, après avoir échappé à la surveillance de la police.

Jakey Frith, six ans, a aussi été la victime de Howley. Lui souffre du terrible syndrome de » l’homme de pierre » : une maladie génétique responsable du dédoublement de ses cartilages. Il a été secouru dans la maison des Howley quelques instants seulement avant que celle-ci ne soit détruite par un incendie. Hélas, malgré la tenacité de l’inspectrice Ella Fitzroy, Clara Foyle demeure introuvable. Une terrible chasse à l’homme commence.

%d bloggers like this: