Au coeur de l’été de Viveca Sten

5eme enquête de Thomas Andreasson et son amie d’enfance Nora Linde.

Week-end de la Saint-Jean sur l’île de Sandhamn.
Des bateaux affluent de partout pour venir fêter la St jean sur l’île, on le sent l’alcool, va couler à flot, et la drogue va être omniprésente, de ce fait la police est renforcée pour ce week-end, en effet la St Jean est une grande fête nationale surtout prisée de la jeune génération.

Comme les autres Nora s’apprête à célébrer cette fête avec ses 2 fils et son nouveau compagnon Jonas et sa fille Wilma, jeune ado de 14 ans qui préfère s’éclipser pour aller fête avec les jeunes de son âge.

La fête va tourner au cauchemar quand Wilma ne rentre pas à l’heure convenu. L’angoisse de Nora et Jonas grandit quand le corps d’un ado, Victor 16 ans,  est retrouvé sur la plage, de suite ils imaginent le pire.  Thomas nommé sur l’enquête essai de les rassurer.

L’histoire sera entrecoupée des récits des divers personnages, selon leur point de vue et surtout leur langage rendant le récit authentique.

Ce livre est l’histoire d’ados qui grandissent, d’histoires d’amours compliquées, d’alcool, de drogue.

Le deuil et la souffrance que cela engendre est très présent dans le livre, l’auteur arrive à nous faire ressentir la peine des personnages concernés par cette tragédie, leur ôtant parfois toute rationalité. En tant que parents on ne peut que se mettre à la place des personnages.

On constate avec tristesse  comment la drogue et l’alcool peuvent faire perdre les pédales, faisant basculer dans l’horreur toute une famille ayant de graves conséquences sur plusieurs personnes, donnant l”impression d’assister à la chute de dominos.

Un livre dure, encore une réussite pour cette auteure que j’adore !

Éditeur : LE LIVRE DE POCHE (02/05/2018) – Sélection Prix des lecteurs 2018
Nombre de pages : 509

******************************************

Week-end de la Saint-Jean sur l’île de Sandhamn. Les jeunes fêtards ont envahi les pontons, le port grouille de bateaux blancs. Musique à fond et alcool à flots. Dans la foule, une jeune fille avance en titubant avant de s’effondrer sous les yeux de la police.
Pendant ce temps, Nora Linde s’apprête à célébrer la Saint-Jean avec son nouveau compagnon Jonas et sa fille Wilma. Mais la fête tourne au cauchemar lorsque, dans la nuit, Wilma disparaît. Le lendemain matin, le cadavre d’un garçon de seize ans est retrouvé sur la plage.
L’inspecteur Thomas Andreasson, l’ami d’enfance de Nora, est dépêché sur les lieux. Les premiers éléments de l’enquête lui en révèlent toute la difficulté, chacun ayant sa propre version des faits. Qui est la victime et qui le meurtrier de cette nuit d’été ?

Les autres romans de la série :
– La Reine de la Baltique, Albin Michel, coll. « Spécial Suspense », 2013 ; réédition,  Le Livre de poche, coll. « Policier » 2014.
– Du sang sur la Baltique,  Albin Michel, coll. « Spécial Suspense », 2014.
Les Nuits de la Saint-Jean, Albin Michel, coll. « Spécial Suspense », 2015.
– Les Secrets de l’île, Albin Michel, coll. « Spécial Suspense », 2016.
– Au cœur de l’été,  Albin Michel, coll. « Spécial Suspense », 2017.réédition,  Le Livre de poche, coll. « Policier » 2018
– Retour sur l’île, Albin Michel, « Spécial Suspense », 2018

 

 

Les nuits de la Saint-Jean de Viveca Sten

3ème livre où l’on retrouve nos 2 héros, Thomas Andreasson et son amie d’enfance Nora Linde.

04/11/20106
Lina la vingtaine disparaît étrangement un soir de tempête

22/02/2007
On retrouve Nora, de retour sur l’île de Sandhamn en pleine rupture avec Henrik son mari qui la trompe. Elle essaie de traverser cette épreuve comme elle le peut.

Lors d’une partie de cache-cache des enfants, dont ceux de Nora, retrouvent dans un sac un bras décapité.
Thomas dépêché sur l’enquête pense très vite , qu’il s’agit de l’un des membres de Lina disparue.

1899-1925 :
On découvre d’abord la vie difficile de Gottfrid qui doit travailler dès ses 11 ans , pour aider sa mère et son père, souffrant de tuberculose, à subvenir à leurs besoins. Devenu assistant des douanes, il se marie très vite avec la fragile Vendela, après une rencontre lors du bal de la Saint-Jean. Ils auront deux enfants Thorwald, d’une timidité maladive et Kristina, la préférée de Gottfrid.

Comme dans ses précédents romans, l’auteur alterne d’une époque à l’autre, pour finalement réunir les 2 histoires afin d’expliquer les comportements et haines des personnages de l’histoire.

L’auteur aborde des thèmes biens d’actualités : la dépression post-partum, la violence parentale, les difficultés d’une séparation, les haines inter-générationnelles avec envie de vengeance. Même si peu approfondie, on y retrouve aussi le thème du fanatisme religieux et du deuil après la perte d’un être cher et comment se reconstruire. Dans ce roman l’auteur ne s’approfondie pas sur le personnage de Nora.

J’ai eu du mal à lâcher ce roman, pas de temps mort, même si cette histoire nous rappelle la construction des livres de Camilla Lackberg, cela n’a en rien entaché mon plaisir à lire ce roman.

Je lirais avec plaisir la suite des aventures de nos 2 héros.

Éditeur : LE LIVRE DE POCHE (04/05/2016)
Nombre de pages : 369

************

L’angoisse monte à Sandhamn : une jeune fille a disparu au cours de la nuit. Sous une pluie battante d’automne, l’inspecteur Thomas Andreasson et ses collègues ratissent l’île, en vain : Lina Rosén reste introuvable et l’enquête conclut à une noyade accidentelle.

Quelques mois plus tard, Nora Linde décide de prendre quelques jours de vacances au coeur de l’hiver à Sandhamn avec ses deux petits garçons. Son mari la trompe et elle a besoin du calme de l’île pour réfléchir. Mais, en jouant dans la forêt, Adam et Simon font une macabre découverte : des restes humains enfouis dans un sac sous la neige. Est-il possible que ce soit le cadavre de Lina ? Et quelle est cette ombre, tapie dans la nuit, sous les fenêtres des Rosén ? Pourquoi ?

Malgré l’absence de pistes, Thomas et son amie Nora ont un étrange pressentiment : l’assassin de Lina rôde encore et n’en a pas fini avec sa sinistre mission.

C’est avec cette nouvelle enquête de l’inspecteur Thomas Andreasson et de Nora Linde que Viveca Sten s’est imposée comme la Nº1 des ventes en Suède.

« La grande rivale de Camilla Läckberg séduit par ses intrigues impeccables et un art du suspense rare. » M, le magazine du Monde

%d blogueurs aiment cette page :