Romance

La fille de la plage de Alexis Aubenque

Avant de commencer ma chronique je précise que ce n’est pas mon genre de lecture préférée, mais j’adore les livres de cet auteur donc j’ai voulu découvrir une autre facette de son talent.

Pour fêter la fin de l’année universitaire un bal est organisé. Jason,Keith, Nathan et Sandy, 20 ans, amis d’enfance liés par un pacte de sang scellé à l’âge de  12 ans, décident d’y aller pour fêter la réussite de leur 2eme année de fac.

Jason le beau gosse milliardaire, ira avec Tiffany sa petite amie que personne dans la bande n’aime
Nathan, milliardaire mais timide soufrant d’un embonpoint qui le complexe, a enfin osé inviter Laura.
Sandy, garçon manqué de la bande, ira avec Keith dont Tess sa petite amie est à new-York.

La vie de la petite bande va changer quand Nathan et Laura, retrouve sur la plage Chelsea, inconsciente. A son réveil elle ne se souvient de rien, elle est amnésique, elle sait juste qu’il ne faut pas prévenir la police qu’on lui veut du mal !

Beaucoup  de clichés c’est vrai (ces jeunes roulent tout de même en Porsche et Ferrari !), mais on lui pardonne tellement ce roman est une belle découverte. Alexis a réussi à me réconcilier avec le genre en mêlant parfaitement, et avec brio, des histoires d’amours, d’amitiés, des secrets de famille beaucoup de suspense.

Les personnages sont attachants surtout Dodi, la grand-mère de Jason qui cache beaucoup de secrets, qui je l’espère, seront dévoilés lors d’un ou de prochain(s) roman(s).

Et Keith qu’on sent meurtri par le suicide de son père, alors ruiné, il y a 7 ans, qui survit avec sa mère, grâce à l’aide financière des parents de Jason et Nathan.

Et pourquoi les familles de Jason et Nathan se détestent ? Alexis l’écrit mais ne développe pas…il réserve sûrement la suite dans un prochain roman.

Avec mes 40 ans j’avais l’impression de retourner en arrière, d’être une ado et de regarder mes séries préférées de l’époque Beverly-Hills et 21 jumps steet sans oublier Santa-Barbara que je regardais enfant avec mon papa accro au feuilleton.

Allez Alexis dépêche toit d’écrire la suite, car je suis curieuse de savoir que cache donc tout ce beau monde et que va devenir Chelsea.

Éditeur : HUGO ET COMPAGNIE (16/05/2018)
Nombre de pages : 380

********************************************************

Santa Barbara, la ville de tous les fantasmes, de tous les rêves. Ses plages, ses collines verdoyantes, mais aussi ses boutiques de luxe, son centre-ville typique, ses villas de prestige au bord de l’océan… Santa Barbara, la ville de tous les fantasmes, de tous les excès. En ce début d’été, Dylan, Sandy, Keith et Matt rêvent d’expériences inédites, de jeux amoureux et d’indépendance. La fac est finie, à eux la liberté, le soleil, les soirées au bord de l’océan ! Mais l’arrivée dans leur vie d’une jeune fille retrouvée inconsciente sur la plage, Ginger, va bouleverser à jamais leurs destins. Parce que Ginger ne sait plus qui elle est, chacun va s’interroger sur sa propre existence, se confronter à ses doutes, à ses désirs et à ses contradictions, et faire face au défi le plus exigeant qui soit : la découverte de soi-même. La quête de Ginger va devenir celle de tous, au risque de briser le pacte qui les unit depuis l’enfance. Tandis que leurs parents, absents ou accaparés par leurs propres failles, échouent à les éclairer dans ce voyage initiatique, ce sont les figures étonnantes d’un professeur de danse, d’un peintre biker et d’une grand-mère pleine de sagesse et d’énergie qui vont les aider à affronter les révélations qui les attendent.

Enquête·Policier

Nuit sans fin de Preston & Child

17ème enquête d’Aloysius Pendergast

Le lieutenant Vincent D’Agosta du NYPD est emmené à enquêter sur le meurtre d’une jeune femme, fille d’un richissime milliardaire, dont on a retrouvé le corps dans un garage abandonné, décapité, et la tête introuvable. Il sera aidé dans son enquête par Alysius Pendergast agent spécial du FBI.

Très vite d’autres corps décapités vont apparaître..leur seul point commun, apparemment, étant qu’ils sont très riches et haïs par tous, théorie développée à outrance par le détesté journaliste du Post Harriman…mais très vite cette théorie va présenter des failles.

On retrouve avec plaisir notre duo Agosta et Pendergast.

Pendergast étant toujours aussi mystérieux, on ressent sa souffrance sans vraiment la comprendre, du moins jusqu’aux toutes dernières pages…

Durant cette enquête, son intelligence va être mis à rude épreuve, il a trouvé un adversaire à sa taille avec le meurtrier décapiteur, qu’il n’arrivera pas à démasquer avant la fin du livre, et cela aura pour lui de lourdes conséquences.

Un livre prenant, avec beaucoup de suspense, de rebondissements, un livre où Pendergast n’est pas au meilleur de sa forme, on le sent moins concentré que habituellement, un Pendergast plus humain.

Un bon cru, difficile de lâcher ce livre, l’histoire étant bien ficelée.

Peut se lire indépendamment des autres tomes de la série.

Éditeur : L’ARCHIPEL (04/04/2018)
Nombre de pages : 374

****************************************************

Pendergast face à un psychopathe coupeur de têtes. Quel point commun entre la fille d’un milliardaire, un ancien avocat véreux, un oligarque russe et une lauréate du Prix Nobel de la paix ?Tous ont été assassinés à New York, que la presse surnomme bien vite la Cité des Ténèbres. Surtout, ils ont tous été décapités, et leur tête a disparu, comme si l’assassin était une sorte de collectionneur morbide…Quelles sont ses motivations ? Comment choisit-il ses victimes ? C’est ce que Vincent d’Agosta, de la police de New York, et l’agent spécial Pendergast, du FBI, s’efforcent de comprendre. Et si l’ultime cible du psychopathe n’était autre que Pendergast lui-même ?Avec ce nouvel opus, Preston & Child renouent avec leur veine polar. Une enquête parsemée de fausses pistes où l’intelligence l’emportera sur la force brute.