Seule la haine -David Ruiz Martin

 

Larry Barney, psychanalyste, reçoit dans son cabinet Elliot 15 ans. Celui-ci vient le voir, car il n’arrive pas à se remettre de la mort (suicide) de son grand-frère Simon. Il lui raconte le parcourt qu’il a entrepris pour comprendre le geste de celui-ci. Mais ce qui devait être une banale consultation thérapeutique, tourne rapidement au huis-clos avec prise d’otage et un récit effrayant.

On découvre l’être humain dans e qu’il a de pire : lâche, égoïste, violent, méchant, sans cœur…

Larry montre très vite ses faiblesses en tant que thérapeute, alors que celui-ci se croit infaillible, il se laisse avoir par un simple enfant certes surdoué, mais qui n’a que 15 ans.

Que dire d’Elliot ? Il m’a vraiment dérangé, je n’en voudrais pas comme ami, ni dans la famille. Son discours et comportement et celui d’un adulte froid, calculateur sans sentiment.

Cette lecture m’a laissé perplexe, je ne sais pas trop quoi en penser. Je n’avais jamais rien lu de semblable. Je ne peux pas dire que je n’ai pas aimé, juste que c’est une lecture qui n’est pas faite pour moi malgré l’écriture fluide de l’auteur.

EAN : 9782372580861
Éditeur : TAURNADA ÉDITIONS (10/06/2021)

*****************************************

Elliot est intelligent. Elliot est sensible. Elliot a quinze ans aujourd’hui. Elliot a tout pour être heureux. Mais Elliot a vécu un drame. Elliot est dévasté. Elliot cherche des réponses… … alors Elliot s’est pointé avec un flingue chargé. Persuadé que Larry Barney, psychanalyste spécialisé dans les troubles de l’adolescence, est responsable du suicide de son frère, Elliot, quinze ans, se présente armé dans son cabinet. Séquestré, Larry n’a d’autre choix que de laisser le jeune homme lui relater les derniers mois. Mais très vite, c’est l’escalade de l’horreur : Larry est jeté dans un monde qui le dépasse, aux frontières de l’abject et de l’inhumanité. Au fil du récit, tandis que les détails se succèdent, une seule idée l’obsède : celle de s’en sortir, à tout prix…

 

Et pour le pire – Noël Boudou

Vincent Dolt, 86 ans, attend depuis 20 ans de pouvoir venger son épouse, Bénédicte, assassinée dans d’horribles circonstances, après avoir été battue, violée et torturée. Les coupables ont écopé de 20 ans de prison, leur sortie est proche.

Vincent est un vieux Monsieur râleur, de mauvaise humeur dès le réveil, antipathique aux premiers abords, aigris par les 20 dernières années qu’il vient de passer sans son épouse. J’avais la sensation que Vincent habitait la maison juste à côté, la description du personnage était tellement réaliste, parfaite !

Les certitudes de Vincent et son regard sur le monde vont changer avec l’arrivé de ses nouveaux voisins. Il va comprendre que tout n’est pas ce qu’il parait, et que la vengeance peut attendre de nombreuses années…

L’auteur a un don de conteur inouï, ce roman ce lit avec une fluidité impressionnante, il est tellement bien écrit.

Un roman tellement touchant, des personnages attachants, criants de vérité, humains, que ce soit Vincent stéréotype du vieux chiant, ou Bao le géant infirmier au grand cœur, ou son épouse France, un flic pas comme les autres. 

Quel roman, pfff, j’ai adorée, un sans-faute du début à la fin, un coup de cœur. Définitivement, j’adore la plume de Noël Boudou !

EAN : 9782372580847
Éditeur : TAURNADA ÉDITIONS (13/05/2021)

*************************************

Bénédicte et Vincent auraient pu vieillir paisiblement ensemble. Malheureusement, le destin en a décidé autrement, il y a vingt ans…
Vingt ans. Vingt ans à attendre… à attendre que les assassins de sa femme sortent de prison.
Depuis vingt ans, Vincent Dolt n’a qu’une seule idée en tête : venger sa douce Bénédicte…
Depuis vingt ans, seule la haine le maintient en vie.
Mais une vengeance n’est jamais simple, surtout à 86 ans.
Il a vécu le meilleur, il se prépare au pire…

%d blogueurs aiment cette page :