Le grenier des enfers de Preston & Child

Ce roman est la suite de Relic mais peu être lu indépendamment, même si je conseille fortement de le lire avant pour une meilleure compréhension.

Deux squelettes sans tête, présentant d’étranges marques, sont retrouvés dans les égouts de New-York. Le lieutenant d’Agosta est chargé de l’enquête.

On retrouve également dans cette histoire Smithback journaliste pour le Post qui cherche un article percutant n’ayant rien écrit d’intéressant depuis son roman relatant sa mésaventure du Mbwun, dans le musée d’histoire naturelle il y a quelques mois (lire Relic).

Il s’intéresse fortement à la découverte de ces cadavres, d’autant plus quand il apprend que les cadavres sont entreposés au M.E.T pour étude et que entre autre Margo Green assistante conservateur au musée, est chargée d’aider à l’étude des corps. Elle reste traumatisée par l’affaire du MBwun.

Un nouveau personnage apparaît Laura Hayward, un sergent sans peur qui connaît les égouts mieux que personne.

Cette fois l’enquête nous emmène dans les égouts de New-York, un monde à part on des sans-abris ont élu domicile et ont choisi”Mephisto“comme leur Chef.

Aloysius Pendergast, agent du FBI, n’apparaîtra que bien plus tard et sera loin d’être le personnage principal. En effet les personnages s’éparpillent tous un  peu de leur côté pour ne se rejoindre vraiment que dans les dernières pages. Cette enquête nous permet de découvrir (enfin) qui était et d’où venait le Mbwun, même si les lecteurs du 1er roman s’en doutaient, cela ne fera que confirmer nos conclusions.

Ce roman est aussi une lutte des classes sociales et des oubliés du reste du monde : les gens d’en haut et les gens d’en bas.

Il ne me reste plus qu’à lire les autres romans !

Éditeur : L’ARCHIPEL (13/05/2009)
Nombre de pages : 455

*************************************

Des meurtres mystérieux dans les sous-sols de Manhattan ! Deux cadavres ailés sont repêchés dans les égouts de New York par la brigade fluviale… Les marques retrouvées sur les corps inquiètent les autorités… D’autant qu’au même moment une série de meurtres de sans-abri plonge la ville dans une psychose collective. Le criminel ? Ni un homme ni un animal… Le flegme et l’intelligence d’Aloysius Pendergast suffiront-ils à apaiser les esprits ? Son enquête mènera l’inspecteur du FBI dans un dédale de stations de métro désaffectées et de galeries souterraines… jusqu’au “Grenier des Enfers,” là où se cache peut-être le secret du monstre.

Cycle Pendergast
1-Superstition, Robert Laffont, 1996 ((en) Relic, 1995)
La première édition en français se nommait Superstition , plus tard été réédité en français sous le titre Relic
2- Le Grenier des enfers, Robert Laffont, 1999
3- La Chambre des curiosités, L’Archipel, 2003
4-Les Croassements de la nuit, L’Archipel, 2005
 Trilogie Diogène :
5-Le Violon du diable, J’ai lu, 2004
6- Danse de mort, L’Archipel, 2007
7- Le Livre des trépassés, L’Archipel, 2008
8- Croisière maudite, L’Archipel, 2009
9- Valse macabre, L’Archipel, 2010
Trilogie Helen :
***10- Fièvre mutante, L’Archipel, 2011
***11- Vengeance à froid, L’Archipel, 2012
***12- Descente en enfer, L’Archipel, 2013
13- Tempête blanche, L’Archipel, 2014
14- Labyrinthe fatal, L’Archipel, 2015
15- Mortel Sabbat, L’Archipel, 2016
16- Noir Sanctuaire, L’Archipel, 2017
17- Nuit sans fin, L’Archipel, 2018 

Cycle Gideon Crew
1- R pour revanche, L’Archipel, 2012
2- C comme cadavre, L’Archipel, 2013
3- S comme survivre, L’Archipel, 2014
4- A comme apocalypse, L’Archipel, 2016

Glace de Pier Davi

 

Début du roman, mise en place des différents personnages principaux du roman :

Brian Senneville est un célèbre romancier, qui après 2 premiers romans à succès, enchaîne les critiques des journalistes sur ses dernières œuvres livresques.
Plus rien ne va dans sa vie, alcoolique, financièrement au bord de la banqueroute, son ex-compagne Sara, sculptrice connue,  l’a quitté emmenant leur fils avec elle. C’est pourtant celle-ci qui l’a initié aux joies de l’alcool dès leur  rencontre. Mais au contraire de celui-ci, la naissance de leur fils a été salvatrice pour elle !

Alice, devenue tueuse à gages, après une brillante carrière dans l’armée.

Deux hommes, une femme, se disputent dans une voiture : Lydia, Karl et Simon. Un imbroglio amouresque…

Tous ces personnages vont se retrouver coincés dans un lieu étrange, infesté de monstres tout aussi étranges.

Tous sont arrivés dans ce lieu de façon bizarre.  L’un après une coupure de courant et un réveil après un sommeil alcoolique, où tous ses voisins ont disparus. Une après une mission et la chute de l’avion où elle se trouvait. Les derniers après avoir évité de justesse un terrible accident de voiture.

Je retrouve l’écriture poétique de Pier Davi que j’avais déjà eu le plaisir de découvrir lors de son premier roman Clavium. Les chapitres sont entrecoupés de poèmes/chansons comme déclamés par l’un des personnages.

Les personnages sont tous torturés, ayant des choses à se reprocher.

J’ai lu ce roman d’une traite, voulant absolument comprendre ce qui se passait réellement dans cette histoire, où dont était toutes ces personnes, pourquoi elles étaient là ? Comment étaient elles arrivaient là ?
Et la fin est aussi surprenante, nous apportant une solution que nous avions plus ou moins imaginées.

Pier Davi, nous laisse entrevoir une vérité assez dure à accepter, mais est-ce bien la bonne vérité ? Rien n’est moins sûre. L’auteur ce joue de nous, de nos croyances, convictions, nous amenant à une grande réflexion sur le sens de la vie et ses priorités ainsi que sur l’impact que peut avoir nos gestes et pensées sur notre vie et celle d’autrui.

En bref allez y, vous pouvez l’acheter les yeux fermés !

Petit plus, la couverture est sublime et brille au soleil  😉

Éditeur : 5 SENS ÉDITIONS (01/07/2017)
Nombre de pages : 436

********

La réalité ; le rêve ; la mort n’ont aucune frontière entre eux…

ils peuvent devenir glacialement mortels !

%d blogueurs aiment cette page :