L’ombre de la menace – Rachel Caine

La vie de Gina Royal, bascule le jour, où, par accident, une voiture s’encastre dans son garage et que l’on y découvre le corps d’une femme.

Quatre ans plus tard Gina, devenue Gwen Proctor, 4ème identité qu’elle utilise, est en fuite avec ses 2 enfants Connor 11 ans et Atlanta 14 ans. Ils se sont installés, ils  espèrent définitivement, à Stillhouser Lake, petite ville tranquille.

Elle fuit, car certaines personnes mal attentionnées, qui la croient aussi coupable que son mari Mel des meurtres qu’il a commit, la traque pour lui faire payer les atrocités. Pour eux, elle était au courant de ce qu’il faisait dans son garage, elle ne pouvait pas ne pas savoir.

Sa vie, qui avait retrouvé un peu de tranquillité, va basculer, le jour où l’on retrouve, le corps sans vie, d’une jeune femme, assassinée, qui flotte dans le lac juste en face de sa maison.

Un livre qui se lit d’une traite, on est happé par l’intrigue. On s’attache rapidement à Gina/Gwen, cette femme qui lutte pour sa survie et celle de ses enfants. Elle n’a qu’un rêve, avoir une vie normale et retrouver un peu de paix. On est ému face à la détresse de ses enfants qui ne trouvent leur place nul part, coupé de toute vie sociale normale, avec la peur constante de voir leur vie basculer de nouveau. Un suspense haletant, un thriller psychologique qui joue avec nos nerfs jusqu’au rebondissement final. L’auteur ne lâche rien jusqu’à la dernière page.

Éditeur : L’ARCHIPEL (11/09/2019)

************************************************

La vie sans histoire de Gina Royal et de ses deux enfants vole en éclats lorsque la police découvre un corps sans vie pendu dans le garage familial – qui a servi pendant des années de boucherie humaine au mari de Gina, Melvin.
Ce dernier est emprisonné, Gina est acquittée. Mais l’opinion publique reste persuadée qu’elle était au courant et qu’elle participait elle- même à ces
meurtres.
Gina est alors victime de harcèlements, d’insultes et de menaces, si bien qu’elle et ses deux enfants sont sans cesse obligés de fuir et de changer d’identité.
En arrivant à Stillhouse Lake, la vie semble enfin leur sourire pour la première fois depuis longtemps. Personne ne les reconnaît. Mais deux nouveaux meurtres ont lieu, qui rappellent étrangement le modus operandi de Melvin…

Engloutie – Arno Strobel

 

Le Prologue déjà nous met dans l’ambiance générale du livre : un enfant prodigieusement intelligent est aussi un grand psychopathe.

De nos jours, Mer du Nord – Ile Amrum

Un couple est traîné sur une plage. La femme, sera ensevelie sur la plage, seul sa tête restant hors du sable. Puis la mer monte… son compagnon, attaché, assiste impuissant, et avec effroi, à la mort de celle-ci. Quant au tueur, il observe la scène avec un sadisme effrayant, essayant de comprendre ce qui unis ce couple et les sentiments qui les habitent. On a froid dans le dos, quand on comprend, qu’il ne ressent ni peine, ni pitié, pour aucun des deux. Il laissera le mari vivant uniquement pour que celui-ci aille témoigner de l’horreur qu’il a vécu.

Deux couples, qui se connaissent peu, décident de passer des vacances ensemble, l’un d’eux étant propriétaire d’une maison familiale sur cette île.

Avec habileté, l’auteur, nous fait suspecter tous les personnages présents dans ce roman. Il décrit les personnalités et états d’âme de chacun avec beaucoup de maîtrise, comme si nous étions sur l’île en observateur.

Jusqu’au dernier moment, l’auteur se joue de nous, on ne saura que sur les toutes dernières pages si le vrai coupable est arrêté et emprisonné !

J’adore l’écriture de Arno Strobel, il maîtrise son roman du début à la fin, les descriptions, les paysages, la psychologie des personnages, à chaque fois c’est un bonheur de découvrir l’un de ses romans.

Éditeur : L’ARCHIPEL (03/07/2019)

*********************************

Deux couples décident de partir en vacances sur une île de la mer du Nord, réputée pour son calme et la beauté de ses paysages sauvages. Peu après leur arrivée, le charme est rompu. Des crimes d’un sadisme inouï sont commis.
Après avoir été enlevés, des couples sont amenés sur la plage à la nuit tombée. Et là, le mari assiste impuissant à la mort de sa femme. Car la marée monte, qui va inexorablement submerger le corps de celle qui a été ensevelie dans le sable et dont seule la tête dépasse… Le psychopathe prend d’autant plus plaisir à ces spectacles qu’il se croit supérieurement intelligent… donc infaillible. Et qu’il a réussi le crime parfait…

 

%d blogueurs aiment cette page :