Et pour le pire – Noël Boudou

Vincent Dolt, 86 ans, attend depuis 20 ans de pouvoir venger son épouse, Bénédicte, assassinée dans d’horribles circonstances, après avoir été battue, violée et torturée. Les coupables ont écopé de 20 ans de prison, leur sortie est proche.

Vincent est un vieux Monsieur râleur, de mauvaise humeur dès le réveil, antipathique aux premiers abords, aigris par les 20 dernières années qu’il vient de passer sans son épouse. J’avais la sensation que Vincent habitait la maison juste à côté, la description du personnage était tellement réaliste, parfaite !

Les certitudes de Vincent et son regard sur le monde vont changer avec l’arrivé de ses nouveaux voisins. Il va comprendre que tout n’est pas ce qu’il parait, et que la vengeance peut attendre de nombreuses années…

L’auteur a un don de conteur inouï, ce roman ce lit avec une fluidité impressionnante, il est tellement bien écrit.

Un roman tellement touchant, des personnages attachants, criants de vérité, humains, que ce soit Vincent stéréotype du vieux chiant, ou Bao le géant infirmier au grand cœur, ou son épouse France, un flic pas comme les autres. 

Quel roman, pfff, j’ai adorée, un sans-faute du début à la fin, un coup de cœur. Définitivement, j’adore la plume de Noël Boudou !

EAN : 9782372580847
Éditeur : TAURNADA ÉDITIONS (13/05/2021)

*************************************

Bénédicte et Vincent auraient pu vieillir paisiblement ensemble. Malheureusement, le destin en a décidé autrement, il y a vingt ans…
Vingt ans. Vingt ans à attendre… à attendre que les assassins de sa femme sortent de prison.
Depuis vingt ans, Vincent Dolt n’a qu’une seule idée en tête : venger sa douce Bénédicte…
Depuis vingt ans, seule la haine le maintient en vie.
Mais une vengeance n’est jamais simple, surtout à 86 ans.
Il a vécu le meilleur, il se prépare au pire…

Les noyés du Clain – Thibaut Solano

 

 

Septembre 2001 : un jeune étudiant voit à la télévision les tours du World Trad Center s’effondrer.

2004 : le corps sans vie d’un jeune étudiant est découvert dans le Clain.

2015 : Simon, journaliste, se retrouve au chômage. Après avoir quitté la ville de Poitiers, il y a 11 ans, il accepte de retourner travailler dans le journal où il a fait ses débuts.

Hanté par la disparition de plusieurs étudiants noyers dans le Clain, il décide de reprendre l’enquête depuis zéro.

L’auteur à travers la description détaillée des lieus où se déplace Simon, rend l’ambiance du roman très glauque, mais malheureusement, cela entraîne de nombreuses longueurs et cela est bien dommage.

Le déroulé de l’histoire est très bien pensé à l’image du scénario d’un film.

Un bon roman, histoire inspiré de faits réels, mais voilà les longueurs du roman m’ont dérangé durant ma lecture.

Un premier roman plutôt pas mal, une histoire que je n’oublierai pas malgré ses imperfections.

416 pages
Éditeur : ROBERT LAFFONT (08/04/2021)

****************************************

Un roman noir sur un monde étudiant où l’on vit, où l’on aime et parfois… l’on tue.

Simon, étudiant à la fac de Poitiers, entre comme pigiste à L’Écho, le journal local, pour payer ses études. Pendant des mois, il couvre les kermesses et les inaugurations. Jusqu’au jour où le corps d’un jeune homme est découvert dans le Clain, la rivière qui traverse la ville.

Simon se lance avec passion dans l’enquête. Il interroge tous les témoins. Chacun y va de sa théorie sur les coupables : un gang de voleurs d’organes ou un tueur en série…

Mais Simon découvre que plusieurs étudiants sont morts dans des circonstances étranges. Rites sacrificiels ? Jeux de rôle ou urbsex qui auraient mal tourné ?

Les légendes brouillent le réel, Simon ne peut plus démêler le vrai du faux. Et bientôt, on cherche à le faire taire.

 

 

%d blogueurs aiment cette page :